Articles avec #art et culture. tag

Publié le 15 Juin 2017

Les traditions perdues du Ramadhan :Le jeu de M'lette.
Les traditions perdues du Ramadhan :Le jeu de M'lette.

un rappel de Hadj Aissa Zighem.




"Bonsoir cher ami , j'ai observé une chose complètement oubliée j'allais dire occultée même des écrits et articles dans ton blog ainsi que dans le blog de Hadj Aissa Mohamed par tous ceux qui ont parlé des veillées ramadhanesques et cette chose c'est le jeu de "Mlette" ce fameux jeu où on se mettait à 2 équipes de 2 rangées et chaque rangées pouvait contenir jusqu'à 20 joueurs ou plus , ce jeu consistait à donner une bague ou une chose personnalisée qu'on appelait "el baroud" à un des 20 joueurs et mettre au défi l'autre équipe à le trouver et gare à celui qui tombe sur le mauvais numéro , alors celui qui était en sa possession se lève et fait un grand bruit d'éclat du "baroud" . j'ai terminé mais en étant moi même surpris et étonné d'avoir gardé ces souvenirs intacts des belles veillées du Ramadhan spéciales à Laghouat.Saha s'hourouk Si H'med."



Un commentaire qui mérite sa place en première page car il nous rappelle les belles soirées ramadanesques d'un passé pas si lointain que ça .



M’lette un jeu qui consistait à réunir deux équipes face à face le nombre des joueurs n’était pas limité. Un membre choisis des deux équipes devait trouver un objet en métal « le baroude » planqué dans le creux de la main d’un adversaire, ses camarades faisaient la même chose pour leurrer le chercheur. Mais parfois le joueur qui gardait le métal passait des moments pénibles devant celui-ci,. Usant d’astuces et regardant bien dans les yeux les adversaires qui présentaient les deux mains fermées devant lui ;il obligeait le malheureux à se trahir et ainsi parmi une quarantaine de mains, il récupérait le « baroude ».Du grand art, non tout simplement de la malice et un sens de l’observation exceptionnel. C’était les belles soirées d’antan mais ça c’était avant l’avènement de la télévision dans les années soixante-dix. De merveilleux souvenirs de notre belle jeunesse, un jeu qui faisait recette parmi les jeunes et les moins jeunes, merci mon ami pour ce rappel.(H’med Boukhelkhal)

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 6 Juin 2017

Ces photos de Laghouat du début du siècle dernier et ainsi que d'autres du Sahara algérien sont exposées actuellement au musée communal de la ville.Il s'agit de l'oeuvre de pères blancs lors d'une mission de découverte des Oasis algériennes à cette époque.Une vente de livres y est organisée aussi dans le cadre de l'exposition.Des documents historiques à voir absolument.

 

 

Des photos qui datent de 1903.
Des photos qui datent de 1903.
Des photos qui datent de 1903.
Des photos qui datent de 1903.
Des photos qui datent de 1903.
Des photos qui datent de 1903.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 1 Juin 2017

De Noureddine Lazhari.

Bon visionnage!Saha ftourkoum!

اللهم توج صباح أحبتي بذكرك .. وعافهم واعف عنهم بفضلك .. اللهم كن لهم رحيماً ،ولدعائهم مجيبا ، و اجعل لهم من رحمتك وكرمك حظا ونصيباً ،ووفقهم لما تحب وترضى.. واسمعني عنهم ما به النفس ترضى ولاتنسيهم ذكرك سرا وجهرا .. وأبلغهم مني سلاما يفوح مسكا وعطرا ..  طبتم وطاب صباحكم بذكر الله
اللهم توج صباح أحبتي بذكرك .. وعافهم واعف عنهم بفضلك .. اللهم كن لهم رحيماً ،ولدعائهم مجيبا ، و اجعل لهم من رحمتك وكرمك حظا ونصيباً ،ووفقهم لما تحب وترضى.. واسمعني عنهم ما به النفس ترضى ولاتنسيهم ذكرك سرا وجهرا .. وأبلغهم مني سلاما يفوح مسكا وعطرا ..  طبتم وطاب صباحكم بذكر الله
اللهم توج صباح أحبتي بذكرك .. وعافهم واعف عنهم بفضلك .. اللهم كن لهم رحيماً ،ولدعائهم مجيبا ، و اجعل لهم من رحمتك وكرمك حظا ونصيباً ،ووفقهم لما تحب وترضى.. واسمعني عنهم ما به النفس ترضى ولاتنسيهم ذكرك سرا وجهرا .. وأبلغهم مني سلاما يفوح مسكا وعطرا ..  طبتم وطاب صباحكم بذكر الله
اللهم توج صباح أحبتي بذكرك .. وعافهم واعف عنهم بفضلك .. اللهم كن لهم رحيماً ،ولدعائهم مجيبا ، و اجعل لهم من رحمتك وكرمك حظا ونصيباً ،ووفقهم لما تحب وترضى.. واسمعني عنهم ما به النفس ترضى ولاتنسيهم ذكرك سرا وجهرا .. وأبلغهم مني سلاما يفوح مسكا وعطرا ..  طبتم وطاب صباحكم بذكر الله
اللهم توج صباح أحبتي بذكرك .. وعافهم واعف عنهم بفضلك .. اللهم كن لهم رحيماً ،ولدعائهم مجيبا ، و اجعل لهم من رحمتك وكرمك حظا ونصيباً ،ووفقهم لما تحب وترضى.. واسمعني عنهم ما به النفس ترضى ولاتنسيهم ذكرك سرا وجهرا .. وأبلغهم مني سلاما يفوح مسكا وعطرا ..  طبتم وطاب صباحكم بذكر الله
اللهم توج صباح أحبتي بذكرك .. وعافهم واعف عنهم بفضلك .. اللهم كن لهم رحيماً ،ولدعائهم مجيبا ، و اجعل لهم من رحمتك وكرمك حظا ونصيباً ،ووفقهم لما تحب وترضى.. واسمعني عنهم ما به النفس ترضى ولاتنسيهم ذكرك سرا وجهرا .. وأبلغهم مني سلاما يفوح مسكا وعطرا ..  طبتم وطاب صباحكم بذكر الله
اللهم توج صباح أحبتي بذكرك .. وعافهم واعف عنهم بفضلك .. اللهم كن لهم رحيماً ،ولدعائهم مجيبا ، و اجعل لهم من رحمتك وكرمك حظا ونصيباً ،ووفقهم لما تحب وترضى.. واسمعني عنهم ما به النفس ترضى ولاتنسيهم ذكرك سرا وجهرا .. وأبلغهم مني سلاما يفوح مسكا وعطرا ..  طبتم وطاب صباحكم بذكر الله

اللهم توج صباح أحبتي بذكرك .. وعافهم واعف عنهم بفضلك .. اللهم كن لهم رحيماً ،ولدعائهم مجيبا ، و اجعل لهم من رحمتك وكرمك حظا ونصيباً ،ووفقهم لما تحب وترضى.. واسمعني عنهم ما به النفس ترضى ولاتنسيهم ذكرك سرا وجهرا .. وأبلغهم مني سلاما يفوح مسكا وعطرا .. طبتم وطاب صباحكم بذكر الله

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 29 Mai 2017

Je vous invite à découvrir Laghouat, la porte du désert, cette splendide oasis, qui possède un patrimoine naturel et culturel riche et diversifié.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 19 Mai 2017

Laghouat,la vallée du M'zi.

Et toi comme le sphinx tu restes la même
Laghouat qui ouvre ses portes aux passants
A cette foule bigarrée qui chante et qui aime
Et comme tant d’amoureux se consume en passion

Et l’oasis qui dort au creux de ta vague
Tu accueilles dans tes bras tant de malheureux
Comme une perle sur un doigt comme une bague
Comme l’éclat de tant de visages heureux

Du haut de ton minaret qui domine la plaine
Tu appelles Benkerriou Sidi Hakoum et tous les saints
Et toutes les splendeurs que rengorge ton domaine
Comme une image vivace, un cahier de dessins

Sidi El Hadj Aissa qui garde ta montagne
Et Rey le Maestro qui composait tes chansons
Et la brèche la haut comme un mat de cocagne
Tel un donjon forcé immaculé de ton sang

Laghouat beau tapis aux couleurs criardes
Paradis où serpente le M’ZI qui descend
Jardins ombragés conçus pour nos ballades
Ville lumière de sciences de poésie et de sons

A.L.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 1

Publié le 3 Mai 2017

1-Laghouat 1932 vue du Schettet.Remarque;sur cette photo et après les dernières maisons tout était plat et désertique et au prolongement du côté droit sur la montagne , on distingue le poste optique et le flanc de la montagne Nebket Benjeddou.
Derrière les maisons c’était "El Hfour" .
L’école des filles et de garçon du Schettet, les pompiers, Ksar Echouhada, El Makdar n’éxistaient pas encore.
_El Hfours c' était exactement là ou sont les deux écoles.

2-Oued M'zi 1922 et la rive.

Rahbet Zitoun années 40.

Merci à Ramus Hamel pour les photos.

Laghouat:Images inédites d'un lointain passé.
Laghouat:Images inédites d'un lointain passé.
Laghouat:Images inédites d'un lointain passé.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 1 Mai 2017

Le Schettet ,deux images pour une seule vue à 60 ans d'intervalle .
Le Schettet ,deux images pour une seule vue à 60 ans d'intervalle .

Le Schettet ,deux images pour une seule vue à 60 ans d'intervalle .

Ah ! Si le Schettet m'était conté ... je descendrais la rue Roche, plus connue sous azzgag Alkalahki, Hadja Halima m’accueillerait les bras ouverts, je verrais dans sa sguifa le dalou suspendu au plafond, je me désaltérerais de son eau fraiche à pleine gnouna. J'irais du côté de la rue Masson, où je retrouverais ashab azgagna, les copains du quartier. Je reverrais Hadj Ali le forgeron et le spectacle des chevaux et des mulets qu'il ferrait.

 

Ah ! Si le galeb parlait... je poursuivrais par azgag Belharoui, je m’enivrerais des couleurs et des odeurs des jardins et des vergers. Je tendrais le bras pour cueillir une figue, une bakoura. Je tremperais mes pieds dans la séguia. Je caresserais les murs en terre.

 

Ah ! Si Hajret Sabarni, le rocher de la patience existait encore... j'irais m'y m'asseoir et m'y tiendrais debout pour admirer la splendeur de la palmeraie. Je descendrais à Rahbet Douidi, place où je verrais nos parents jouer à la felja. Je verrais la fontaine, je verrais la boutique du Maalam qui réparait les (rares) objets en or. Je mangerais avec plaisir un beignet de Bentissa, je boirais du chnine, le petit lait de Amssilet.

 

Mais mes rêves se heurtent à la réalité et retombent à mes pieds Saidataha.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 18 Avril 2017

Place du marché Laghouat "Laghouat,la ville blonde,comme sortie des Mille et unes nuits,j'en ai conservé une impression flamboyante et inoubliable..." Fromentin,Un été au Sahara

Place du marché Laghouat "Laghouat,la ville blonde,comme sortie des Mille et unes nuits,j'en ai conservé une impression flamboyante et inoubliable..." Fromentin,Un été au Sahara

Bien vrai, une ville blonde, à la lisière du Sahara, une cité blanchie à la chaux et dont les passants drapés ou des burnous ou des gandoura ,sans couleur, ou des voiles, aussi neutres que la neige...Ou que les rayons solaires,incandescents,butant sur les murs,qui donnaient ces éclats éblouissants, ou que les garçonnets ou les fillettes, aux joues presque laiteuses, tintées de rose et qu'éjectaient ,de temps à autre des ruelles ou des impasses ,verdoiement sombres et qui redonnaient un autre coup de pinceau aussi blanchâtre que la craie qui s'était étalée sur les façades.....Sans omettre de dire que tous les cœurs qui y battent sont aussi d'une blancheur insoupçonnée....M.S.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 8 Avril 2017

Un endroit très agréable et très bien entretenu,une végétation luxuriante et des espèces de la faune animale de quelques régions du pays constituent l' attraction principale pour les visiteurs de l'oasis enchanteresse.Sans oublier le petit lac ,une petite merveille de ce parc.Ci joint les photos de cette découverte.

La visite du jardin animalier d'El Ménia.
La visite du jardin animalier d'El Ménia.
La visite du jardin animalier d'El Ménia.
La visite du jardin animalier d'El Ménia.
La visite du jardin animalier d'El Ménia.
La visite du jardin animalier d'El Ménia.
La visite du jardin animalier d'El Ménia.
La visite du jardin animalier d'El Ménia.
La visite du jardin animalier d'El Ménia.
La visite du jardin animalier d'El Ménia.
La visite du jardin animalier d'El Ménia.
La visite du jardin animalier d'El Ménia.
La visite du jardin animalier d'El Ménia.
La visite du jardin animalier d'El Ménia.
La visite du jardin animalier d'El Ménia.
La visite du jardin animalier d'El Ménia.
La visite du jardin animalier d'El Ménia.
La visite du jardin animalier d'El Ménia.
La visite du jardin animalier d'El Ménia.
La visite du jardin animalier d'El Ménia.
La visite du jardin animalier d'El Ménia.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 29 Mars 2017

La visite du vieux Ksar par les anciens de l'IRBL.
La visite du vieux Ksar par les anciens de l'IRBL.
La visite du vieux Ksar par les anciens de l'IRBL.
La visite du vieux Ksar par les anciens de l'IRBL.
La visite du vieux Ksar par les anciens de l'IRBL.
La visite du vieux Ksar par les anciens de l'IRBL.
La visite du vieux Ksar par les anciens de l'IRBL.
La visite du vieux Ksar par les anciens de l'IRBL.
La visite du vieux Ksar par les anciens de l'IRBL.
La visite du vieux Ksar par les anciens de l'IRBL.
La visite du vieux Ksar par les anciens de l'IRBL.
La visite du vieux Ksar par les anciens de l'IRBL.

La visite du vieux Ksar par les anciens de l'IRBL.

La découverte d'un vestige touristique presque à l'abandon.

La découverte d'un vestige touristique presque à l'abandon.

Le vieux ksar est une citadelle érigée sur une colline qui surplombe la vallée et la palmeraie d'El Menia, anciennement El Goléa l Un monument historique d'une grande valeur archéologique et touristique.
Tout visiteur à El Menia doit y faire un tour pour admirer la beauté étincelante qu'offre Dame nature. Malheureusement, rares sont les documents et écrits qui permettent de mieux connaître le vieux ksar. Le vieux ksar d’El-Menia, anciennement dénommé El-Goléa, (275 km au sud de Ghardaïa) souffre d’un manque flagrant de valorisation et de protection contre les agressions de toutes sortes et se retrouve dans une situation de dégradation avancée.
Implanté à la croisée des pistes commerciales qui reliaient l'Afrique du Nord de l'époque médiévale à l'empire Songhaï subsaharien, sur une colline de 75 mètres d’altitude surplombant la palmeraie, ce ksar, qui porte aussi l’appellation de "Taourirt" (colline en Tamazight), constitue une configuration urbaine témoignant depuis des siècles de vestiges d’une civilisation citadine organisée ayant existé dans la région et évoquée par les chroniques du sociologue Ibn-Khaldoun et également de l'historien arabe El-Aïchi (1862).
Pourvu d’une tour de forme pyramidale, le ksar d’El-Menia (cité impériale) comporte de nombreuses habitations troglodytiques et semi-troglodytiques étroites caractérisées par une architecture simple et dépouillée, truffée de niches et étagères, ainsi que de petites ouvertures pour l’éclairage et l’aération.
Selon des historiens, ce vieux Ksar qui a connu de nombreuses appellations "Taourirt", "Kalaâ" et "El-Goléa", a joué par le passé un rôle de refuge pour la population et un grenier pour leurs récoltes dans les moments difficiles. L'histoire du ksar d'El-Menea reste toutefois sujette à controverses dont certains historiens la font remonter jusqu'au 4ème siècle.
La configuration urbaine du ksar, fondé sur une colline surplombant le flanc Est de la palmeraie, avec une mosquée comme point focal autour duquel gravite une spirale descendante d'habitations creusées à même la roche calcaire, un puits collectif et des dépôts de stockage de denrées alimentaires, constitue une curiosité pour de nombreux chercheurs, universitaires et autres touristes étrangers.
Considéré comme un des sites les plus visités par les touristes étrangers dans la région d’El-Menia, l’idée de la réhabilitation de ce patrimoine vernaculaire et sa mise en valeur, constitue, pour les responsables de la culture, une opportunité pour un développement durable, notamment dans le secteur touristique pourvoyeur d’emplois et générateur de valeur ajoutée.
Il est également un témoin sociologique et historique de la région en reflétant les capacités créatrices de ses bâtisseurs à s’adapter à leurs environnements, un environnement hostile caractérisé par un climat désertique, pour subvenir à leurs besoins.
Dans ce sens, de nombreuses associations soutiennent que la réhabilitation de ce joyau permettra d’exploiter, en parallèle, les richesses et les métiers artisanaux que recèle la région d’El-Menia, notamment la tapisserie, afin de permettre aux nombreuses femmes tisserandes d’écouler leurs produits et par la même encourager les jeunes à s’orienter vers les emplois de service pendant la période touristique.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 1