Publié le 31 Mars 2014

 

 

Par Abdellah Babaghayou.

 

 

 

 

 

 

 

1947977_655510914496433_1503563697_n.jpg

 

Avant le fameux retour de Boughari à Laghouat dans un cortège nocturne de voitures, bus et autres camions, feu de détresse et klaxons hurlants, des joueurs , quelques supporters et des responsables de l'époque, tous ensemble, dans un même Bus, pour fêter l'accession en National 2 de l'IRBL en 1983.

DEBOUT DE G à D : Kaouka Noureddine - Guelloula Nabih - Benamar Ahmed ( dit Japonais, Allah yaréhmou ) - Babaghayou Abdallah - Naidjat Mohammed ( P/ APW à cette époque ) - Fechkeur Lakhdhar ( P/ APC à cette époque ) - Bouchnak Ahmed - Fechkeur - Othmani Ahmed (dit Babbaz ).

ASSIS DE G à D : Benmiloud Aissa ( Vice P/ APC à cette époque ) - Abdelaziz Mohamed ( Député à cette époque, Allah yaréhmou ) - Benmoulay Bakar.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #sport

Repost 0

Publié le 30 Mars 2014

 

 

 

 

 

 

 

Les retrouvailles avec d'anciens camarades de classe, de lycée, de voisinage…  Pour revivre l’espace d’une petite journée ou d’un après-midi des souvenirs engloutis dans les tréfonds de notre mémoire et surtout retrouver des personnes avec qui nous avons fait une partie du chemin de notre vie .Pour ma part je me suis laissé prendre au jeu  
 avec, un brin de nostalgie ... 
Bref, j'ai effectivement été contactée par mon ancien ami ,compagnon et collègue de travail Si Brahim Zaabta que j’ai quasiment perdu de vue depuis le temps ou ,il s’était installé dans une autre wilaya pour ses nouvelles fonctions. On s’était revu occasionnellement lorsque les circonstances le permettaient. Mais déjà beaucoup d’années s’étaient écoulées .Et puis le retour définitif enfin. ... Et , parfois plus rien, parfois un petit coucou par ci par là, le plus souvent par téléphone. Une façon de montrer qu’on existe toujours et que l’on ne s’oublie pas.
Sympa comme expérience ces retrouvailles avec tous les anciens ou du moins ceux qui avaient pu venir aujourd'hui chez notre ami Brahim. On se remémore ,souvenirs et anecdotes, on raconte ce qu'on est devenu 20 ou 30 ans après avec cet humour ,cette nostalgie et cette aisance qui nous caractérise dès nos retrouvailles . 
 Le passé fut  le passé, chacun a construit sa vie de son coté depuis. Nous vivons ces petits moments sympathiques et privilégiés sans s'embarrasser de scrupules..Une part de notre belle jeunesse fut retrouvée et nous
étions heureux de la partager de nouveau ensemble. Merci à tous les amis pour ces retrouvailles et merci à toi cher Brahim  pour avoir su nous réunir de nouveau.


 CAM00626.jpg

De droite à gauche:Lakhdar Tadj,Bachir Takhi,Brahim Zaabta Ali Gourine.

assis:Ahmed Ameur,Benabdeljalil Moulay Idriss,Attallah Chettik,Mohamed Ferhat et Noureddine Titraoui.

 

 

CAM00624.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 29 Mars 2014

 

Par Hadj A.Djoudi.

 

 

 

Cette fois il est parti pour de bon,  Il vient de claquer la porte de ce bas monde, HADJ SLIMANE GUENDOUZ le saint homme nous quitte pour toujours laissant derrière lui un vide que personne ne pourra combler et surtout pour Al Kabou et ses habitants.
Il est né présumé en 1933 à Laghouat dans une famille conservatrice, Ecole Coranique, puis directement à la vie professionnelle dans le secteur de l’hydraulique comme chef d’équipe dans un projet de construction d’un barrage . La SAT en 1958 ensuite la SNTR ,Steppe Forage et enfin  la retraite. Il consacre tout son temps à sa passion qui est l'élevage caprin jusqu'à hier jour de son décès le 28/03/2014 ou il a été enterré au cimetière de Sidi Reguieg Souadek Oasis nord Kabou Laghouat.
10151899_767245279952599_153940737_n.jpg
HADJ SLIMANE GUENDOUZ n’était pas riche, sa culture était limité mais ceux qui ont assisté à son enterrement, ont pu constater et découvrir  la grandeur de l’homme et l’hommage exprimé par toute une population ainsi que  par tous les Laghouatis à l’occasion de cette cérémonie d’Adieu.
J’ai assisté à des centaines d’enterrement mais je n’ai jamais vu comme celui qui a été réservé à HADJ SLIMANE GUENDOUZ.   Je n’ai jamais vu un défunt sortir de sa demeure sous les youyous et surtout sous des coups  de fusils tirés par des membres de sa famille et même des voisins  HADJ SLIMANE GUENDOUZ était comme un Chahid du devoir. Un comportement exemplaire; son respect pour tout le monde enfants, femmes, vieillards; lors du passage du cortège funèbre à travers Al Kabou les portes des maisons étaient entrouvertes et les femmes derrières les portes, les larmes aux yeux voulaient elles aussi lui exprimer leurs adieux, les enfants innocents se demandaient qui dorénavant  va leurs offrir les confiseries dont il les a habitués. J’ai même remarqué Monsieur Sila Toumi handicapé devant sa demeure les larmes aux yeux lui aussi, il n’a pas voulu raté l’occasion pour faire son dernier adieu à l’ami qui lui rendait visite pour s’enquérir de sa santé et celle de tous les malades d’ EL KABOU .
HADJ-SLIMANE2.JPG
Les bienfaits de HADJ SLIMANE GUENDOUZ ne touchait pas uniquement les vivants mais aussi les morts ;en plaçant une palme sur leurs tombes après qu’ils soient enterrés.  Sans faire de différence ni exception, il faisait cela pour tous les morts et il était le seul et l’unique qui avait su faire renaitre cette tradition ancestrale.  J’espère que cela continuera; je suis optimiste en constatant lors de son enterrement qu’il y avait beaucoup de gens qui tenaient dans leurs mains des palmes en signe d’hommage comme s‘ils voulaient lui dire ,nous continuerons  la coutume que tu nous a inculquée.
 
la ville de Laghouat, les Laghouatis et en particulier  ceux de la rue Al Kabou, sont toujours sous le choc . Cette perte cruelle et brutale  nous a endeuillé certes mais HADJ SLIMANE GUENDOUZ restera toujours vivant dans nos cœurs avec  le respect que nous lui avons voué de son vivant car il était l’un des rares habitants que tous ceux d’AL Kabou appelaient " SIDI"  un homme  intègre, propre,  correcte,  un homme de bien.
B2.jpg
En t’évoquant  cher défunt  HADJ SLIMANE GUENDOUZ dans la tristesse et l’émotion, je dirai tout simplement  que tu étais  l’icone qui a su rassemblé tout le monde autour d’elle pour demander conseil, pour régler les problèmes des familles, des voisins.
HADJ SLIMANE GUENDOUZ tu avais la qualité de venir toujours le premier  t’excuser et  pardonner ! Tu étais pour nous un modèle et un exemple à suivre, nous avons assîté à ton enterrement  pour te dire adieu mais tu étais  vivant dans nos cœurs et nos souvenirs. 
 Mes chers amis,  je ne cherche pas à calmer votre douleur, je pleure avec vous. Celui que nous venons de perdre  était mon ami ; il me l’avait prouvé en de nombreuses occasions ; si quelque chose peut cependant modérer mon affliction, c’est le souvenir de ses vertus ; aujourd’hui il doit jouir de la félicité réservée aux hommes de bien
Tu a été le meilleur père pour tes enfants, le meilleur frère pour tous et le meilleur enfant pour tes parents qui t'avaient donné leurs bénédictions ; la preuve c’est d’avoir solliciter d’être enterrer auprès de votre honorable mère.   
La mort de notre cher frère,père et ami HADJ SLIMANE GUENDOUZ nous afflige profondément et tous ceux qui connaissaient ses mérites ou qui avaient reçu des preuves de sa bonté et de son zèle à rendre service, le pleurent. 
En cette pénible et douloureuse circonstance, je me permet d’unir ma douleur à celle de sa famille et de leurs exprimer ma tristesse, ma douloureuse et affectueuse sympathie, et je présente à toute sa famille, mes condoléances les plus sincères et en particulier son épouse, ses enfants ses frère Hadj Yahia, Mohamed, Kaddour, Ben Youcef.
 
Repose en paix cher HADJ SLIMANE GUENDOUZ la vie ne dure qu’un instant et nous te rejoindrons puisqu’il faut bien partir un jour.
Nous ne t’oublierons jamais, repose en paix HADJ SLIMANE GUENDOUZ que Dieu te bénisse et que le tout puissant t’accorde Sa Miséricorde et t’accueille dans son Eternel Paradis.
 
( INA LILLAH OUA INA ILAHI RADJIOUN).
HADJ ALI DJOUDI BEN BELKACEM

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 27 Mars 2014

 

 

 

 

 

 

 

534130 10200370248891645 629436671 n

Je ne suis ni historien  ni écrivain ;je ne suis qu’un simple citoyen qui a l’amour du pays au dessus de tout. J’aime ma ville natale Laghouat, elle m’est très chère. Tout en elle, m’enchante et m’enivre ;j’y avais connu mes plus purs moments de bonheur, aussi loin ou vont mes souvenirs ,aussi loin ou ma mémoire peut aller, je reste émerveiller. Une histoire si riche écrite par ses enfants les plus fidèles ceux qui eurent la chance de vivre ses heures belles et graves, ceux qui par leur personne participèrent à cette histoire et se sacrifièrent pour l'identité nationale.

Certains parmi nous qui vécurent et connurent des chapitres de ces moments là pourront  vous dire aujourd’hui que les  valeurs qui faisaient notre grandeur en ces temps lointains ; sont hélas perdues ou abandonnées .Du moins, on ne les retrouve plus de nos jours.

Trop de division, trop d’égoïsme sont hélas le lot courant de notre quotidien. Même nos larmes se sont asséchées devant trop de gâchis. De grands hommes ont fait l’histoire de cette ville noble dès les premières heures de l’éveil nationaliste .De grands noms de notre glorieuse révolution ont fait leur apprentissage du nationalisme dans cette ville. Sans oublier les intellectuels, les gens de culture diverses, les sportifs et j’en passe jusqu’à  n’en plus finir.

 

1920298_1480506735496086_138683945_n.jpg

La raison qui m’a poussé à écrire ce commentaire est la suivante ; en feuilletant dans mes archives un jour à la recherche d’un acte de propriété datant des années quarante. Ce dit acte fait par un notaire de l’époque M.Adnot Henry ; stipule que dans les limites de la propriété visée, une rue portant le nom du général Kradiche(actuellement rue taga).Cette rue se trouve dans le sud de la ville pour ceux qui l’ignorent. Rares parmi nos concitoyens connaissent cet épisode de l’histoire de la ville ou un général de l’armée des occupants fut abattu par des résistants à l’envahisseur dans ce quartier  appellé en ce temps « Palmeraie Sud » .ou rue taga par les habitants. Ce haut fait d’armes historique me fut expliqué par un historien de la ville feu Gueddouda Ahmed (rahimahou Allah) de son vivant.  

Un épisode de notre histoire locale oublié qui date de 1853 .Un autre nom qu'il faudrait ajouter à la longue liste des officiers étrangers tombés lors de la prise de Laghouat.Ceci est ma petite contribution pour aider les jeunes qui s’intéressent à l’écriture de l’histoire dans notre localité.

          Proposé par Hadj Kouider Seghir. 

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 25 Mars 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

L’art du « Mensej », le métier à tisser traditionnel s’était perpétué à travers les générations et les époques dans notre société. Les tapis, voile(Che tâta), burnous et cachabia étaient de pur merveilles  fait par des mains habiles de fées. La réputation de certains de ces produits avait dépassé  les frontières. C’était ni plus ni moins ,de véritables œuvres d’art. L’artisanat tenait une place prépondérante dans notre culture. Il y avait un métier à tisser dans chaque maison.Mais qu’en est-il maintenant ?

 

 

 

mensej.JPG

Photo postée par H.Allout.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 25 Mars 2014

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'école coranique "El Mahdra" est un lieu où l'enfant se rend quand il commence à parler, c'est-à-dire, vers l'âge de 4/5 ans, pour y recevoir les premiers rudiments de lecture, d'écriture et d'apprentissage du coran. Ces écoles ont presque complétement disparu , Pendant la colonisation,  elles étaient très encrées dans le pays tout entier  et servaient aussi de guide aux enfants . C'était  un outil d'intégration sociale,et le premier lieu de la découverte de l'identité nationale.Les souvenirs ressurgissent dès la premières vision de cette belle photo.O!combien significative

1977347_1480023265544433_1219442912_n.jpg

 

قال رسول الله صلى الله عليه و سلم ( خيركم من تعلم القرأن و علمه ) صدق رسول الله صلى الله عليه و سلم فضل قرائة و تلاوة القرأن الكريم   

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 24 Mars 2014

 

 

 

 

Les années 70-80 ;le football dans toute sa splendeur à Laghouat ,Des matchs à guichets fermés ,un public formidable et des matchs mémorables c'était les beaux jours du football dans notre cité.

10014235 821607321202422 552215186 o

 

 

1909232 820966901266464 1329935258 o

Photos postées par N.Lazhari.

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #sport

Repost 0

Publié le 24 Mars 2014

Photos postées par Hadj Med Djamel Khanfar.

 

 

 

 

La majorité des joueurs des clubs de Laghouat étaient issus des inter-quartiers ,sur cette photo l'équipe de:      Kraa FARAH (90-2000).

 

photo--6-.JPG

qui fournit de grands noms à L'ITHIHAD ,JRNL et Noudjoum.

photo (7)

Debout:Hamedi N,Boukhelkhal T,Molinari,Hamedi D,  ,Khanfar D,Allaoui,Bouchouireb S.

Assis:Maache,Allaoui A RAHIMAHOU Allah,Bouchouireb M,Noureddine Bensmain.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #sport

Repost 0

Publié le 23 Mars 2014

 

 

      Les inter-quartiers en football; un plus pour les jeunes laghouatis pendant les vacances.Des tournois,des matchs s'organisaient tout azimut par des jeunes passionnés de sport.Le fair play et une sportivité exemplaire dans un climat de joie et de sérénité mais surtout d'amitié.Des moments de plaisir pour tous c'était les années 70-80.Une belle aubaine pour les recruteurs.

 

 

      L'équipe du Bois de Boulogne "Snawbar"             posté par Nouredine Lazhari

 

1898769 821612311201923 759128629 o

Debout à gauche;Tadj,Tirali,Goual Sayeh rahimahouAllah,Lazhari,Tirmed,Rahmani.Djaernia.

Assis:Zegrir,Abidi,Mansouri,Boumediene,Kamal Siga,Tahar Siga.

 

 

L'équipe de" L'Abadna"

      posté par H.a.DJOUDI.

equipe-SNAOUBAR.JPG

      Debout Baadj,Dali,Denjala,Benchohra,Benmoussa,Aissa B,Rayane A,Dada.

Assis:Benlehbib M,Noureddine B,Rayane ,

Benlehbib R,Saleh.

 

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #sport

Repost 0

Publié le 22 Mars 2014

 

 

 

 

Des photos de Laghouat prises récemment ;la ville s'anime en ce début de printemps et s'habille de ses belles parures de lumière et de soleil.

 

 

 

1382399_822132397816581_1888959994_n.jpg

 

1060050 485342964890909 632297682 n

 

 

 

 

 

027

 

023

 

 

042

 

 

049

 

centre-ville-laghouat1

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0