Publié le 30 Janvier 2013

Des images très anciennes de la ville datant du début du siécle dernier.

 

 

  120 001-copie-1

 

 

  217_001-copie-1.jpg

795_001.jpg

 

866_001.jpg

 

780_001.jpg

 

148_001.jpg

 

 

   450_001.jpg

 

 

    

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 30 Janvier 2013

Chapitre VI :   Parcours d'un gymnaste Algérien:

             3.jpg

 

        link

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 29 Janvier 2013

 0       

 

 

C'est une très belle histoire pour vous et c'est entièrement vécu puisqu'il s'agit d'un témoignage d'un monsieur qui s'appelle Patrick.   

 

Je suis né il y a bientôt 42 ans, dans une famille dont le père est Italien et une mère Franco/Belge (bonjour l'Europe). 

Élevé dans la tradition Chrétienne j'ai tout d'abord été baptisé, puis vint le 

temps du Catéchisme et des communions (privée, solennelle, confirmation).Tout ceci était censé faire de moi un Chrétien accompli, tant dans ma vie matérielle que spirituelle. Il était temps pour moi de me lancer dans la vie je me suis marié avec une belle et charmante jeune fille, une de ces beautés siciliennes, nous eûmes un garçon, j'avais un travail la journée et le soir je répétais avec des amis musiciens, une vie cool en somme ! 

Je profitais à fond ! A 200 km/h ! J'étais le maître de mon destin ! (que je 

croyais !) 

Mais pourtant il manquait quelque chose ....... 

Un jour nous avons décidé d'avoir un enfant, quand je veux et comme je 

veux pensais-je, mais j'allais vite déchanter, après avoir essayé plusieurs fois, rien ! Comment ? Moi ? Mais c'est impossible je suis maître de mon destin souvenez-vous ! Les mois passèrent et toujours rien ..... 

Un jour eurêka mon épouse attendait un bébé, 3 mois plus tard lors d'une 

visite de routine nous apprenions que le bébé était atteint d'une trisomie 13 et que l'enfant ne survivrait pas (ne pas confondre avec une trisomie 

21). 

Il s'agit là d'un désordre à chaque conception d'organe et ses chances de 

survie était d'environ 1/2 heure après la naissance, comment porter un 

enfant 9 mois pour le voir vivre 1/2 heure ! Impensable ! Il faudra attendre 1 mois de plus pour procéder à l'avortement . J'ai cherché refuge et conseil partout autour de moi, mais rien, aucune réponse, aucun soutien, pas même ma religion ne m'a soulagé ! Mais un homme m'a réconforté, un ami, un musulman... Il m'a dit que c'était une épreuve de mon ... Seigneur ! Et que l'avortement dans ces cas-là n'était pas un péché, car nous avions le coeur brisé à l'idée même de cette acte. Lorsque tout fut fini je vis mon épouse s'enfoncer dans la déprime, elle pleurait tout le temps. Un soir vers 23h00 alors que je rentrais en voiture à la maison, las de tout ça, je tournais mon visage vers le ciel comme on le fait quand on regarde son "père" les larmes roulant sur mes joues, je lui demandais pardon pour tout ce que j'avais fait dans ma vie, mon orgueil, mes fantaisies, je lui parlais à haute voix , "oui ! Je suis à genoux ! Oui ! tu m'a brisé comme pour me faire comprendre, qui est le maître ! Mais elle, elle est ne t'a rien fait, alors je t'en supplie donne lui un enfant ! Et montre-moi un signe qui fera de moi un bon serviteur ! Peu importe je l'accepterai !" 

En parallèle, je cherchais avec mon meilleur ami d'enfance les fondements 

de ma religion, qui je dois le dire m'avait quelque peu laissé tomber, me 

laissant dans mon désarroi. Mais très vite je découvris des choses étonnantes (l'évangile de Barnabé) les Apocryphes de Pierre et Jean, le 

jugement dernier de Pierre etc... 

Les incohérences de la Bible, me disaient chaque jour que ma religion 

était infondée, ou si peu crédible pour un esprit un tant soit peu éclairé, et 

qu'il était temps pour moi de lire avec les yeux du coeur ! Non pas avec des idées toutes faites sur telle ou telle religion. Qu' importe, j'allais chercher la vérité où qu'elle fûsse !!! 

Mon ami le "musulman" vint m'apporter quelques autres réflexions, peu 

importe la religion, du moment qu'elle me mènerait sur le chemin de Dieu 

(j'avais promis). Plus j'avançais dans ma quête, plus l'Islam se dévoilait à 

mes yeux et mon coeur, certes je me souvins de mon passage à la grande 

mosquée de Paris, alors que j'avais 12 ans, certes j'avais été circoncis à 

l'âge de 17 ans. J'étais en train de découvrir que j'étais musulman bien 

avant ma naissance, et que tout ceci faisait partie de mon parcours, mais 

où était le miracle ? Patience il arrive ! 

Puis un jour mon épouse m'annonce la bonne nouvelle, elle est enceinte ! 1 mois et demi après avoir subi un avortement qui dura près de plusieurs 

heures, où ils finiront par l'endormir tant elle était épuisée, elle était de nouveau enceinte ! Il aura suffi d'un seul rapport, dans lequel je demandais à mon Seigneur de me pardonner de tout mon être ! Le voilà 

mon miracle ! Mais c'est pas tout .....

 

Peu de temps après je fis ce rêve dans lequel je vis un grand aigle se poser dans une assistance et il tenait dans ses serres un parchemin où il était inscrit en lettres gothiques rouges "paix"

Puis je vis un endroit terrifiant, un endroit où il n'y a pas de pardon, où l'on torturait les hommes et je dis aux monstres qui éventraient : "Mais vous n'avez donc pas pitié ?" Et ils me répondirent qu'ils n'étaient pas là pour avoir pitié ! 

Je me souvins de ce rêve dans la journée, il me semblait bien étrange, je 

décidai d'aller voir un ami, imam de son état, qui m'expliqua que les Anges s'annoncent toujours avec le mot "salam", paix" et que l'aigle est aussi un Ange annonciateur et il me dit dans un Français approximatif que ma femme allait avoir un bébé ! Comment peux-tu le savoir ? Il me dit qu'il ne faisait qu'interpréter mon rêve à travers l'islam et il m'expliqua 

qu'un garçon serait un cadeau de mon Seigneur et une fille une miséricorde de Sa part ..... 

Allah Le Très Haut a écouté Sa créature... Il a donné dans Sa très grande miséricorde à moi, mon épouse, et notre fils (n'est-Il pas Rahmane et Rahime )... 2 petites jumelles qui ont maintenant presque 7 ans !!! 

Nadia et Rosa et qui remplissent notre vie. 

J'ai embrassé l'islam, je ne suis plus orgueilleux, je lis et j'écris beaucoup , je suis heureux, je n'ai plus peur du vide ............ 

Voilà l'itinéraire d'un homme qui cherchait son Créateur et qui l'a trouvé.  

Votre frère Patrick ou Youssef. 

 

 493488587 small

 

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 28 Janvier 2013

Sur une idée de notre frère Hadj Med Hadj Aissa.

En ces temps de doutes et de vaches maigres ou l'on ne comprend plus rien à ce qui nous arrive et ou surtout notre déception et si grande après notre élimination et notre petit parcours dans cette version de la Can 2013.Pourquoi ne pas se faire plaisir et revoir des images du temps ou notre EN dominait le football africain.Rien que pour le plaisir délectons-nous; ça nous ferait oublier peut-être la grande désillusion de la Can actuelle. Bonne vision!

        images (7)                         images (8)                          

     EN 90 vainqueur.                                    Rahim et Madjer deux des héros de ce sacre.

        CHAMPION-d-AFRIQUE-des-NATIONS-19901409027-L.jpg

       

    793px-Stade_5_Juillet_1962_-_CAN_1990.jpg

Le stade olympique du 05 juillet 62 Théâtre de la victoire de 90.

 

    

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 27 Janvier 2013

Halilhodzic : "un seul mot: la honte..."

 

 

 


Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 26 Janvier 2013

     

Un film documentaire sur le parcours de ce « résistant émérite »

Par : Arezki BOUHAMAM(LIBERTÉ).

 

S’il y a quelqu’un à qui l’histoire n’a pas rendu justice c’est bien Benacer Benchohra. Un meneur d’hommes de la résistance qui a duré 27 années, au sud du pays, surnommé par les forces coloniales le "marin du désert", pour son agilité, sa stratégie et ses tactiques dans la guerre des dunes sahariennes.

                   18_200_150.jpg

Les animateurs de « L’observatoire des Beni Laghouatis », nous ont annoncé que le scenario réalisé par Mohamed Chenaf, (originaire de la région de Laghouat), vient d’obtenir l’aval des autorités Algériennes pour la réalisation d’un film documentaire sur ‘’le résistant émérite’’  pour le compte de la chaine de télévision française (France 2), pour qui il travaille. Pour réaliser le film, le cinéaste s’est  inspiré de travaux d’historiens. Selon des sources locales, le  tournage est pour bientôt pour immortaliser la bataille de Laghouat par la réalisation d’un film documentaire et la réappropriation des archives la concernant. En attendant de voir le film projeté dans les salles de cinéma, les citoyens nous ont confié leu bonheur de voir une œuvre cinématographique dénoncer les crimes commis en Algérie par la France coloniale, pays des droits de l’Homme.

Qui est Benacer Ben Chohra ?

Membre de la tribu des Ouleds Aissa Ben Ali  affiliée  aux Maâmra et El Hadjadj qui, eux-mêmes, sont rattachées  à la mythique tribu des Larbaâ, Benacer ben chohra ben Ferhat ben Moulay Mohamed ben Chaoui ben Ahmed ben Tayeb ben Aissa ben Ali, naquit en 1804 à Mekhareg. 
Très jeune il se distingua par des qualités de chef et de cavalier émérite.  Son courage et sa bravoure lui conférèrent auprès de ses pairs et même de ses ennemis, le caractère et le pedigree d’un très grand guerrier.
Il débuta son combat en 1841, soit 11 années seulement après l’invasion de l’Algérie par le colonisateur. Arrêté prés de Mojbara dans la région de Médéa, il  sera  emprisonné à  la prison de Boghar qu'il quittera quelques jours plus tard  après une évasion le 05 septembre 1851. Une évasion des plus spectaculaires puisqu’elle s’est réalisé en éliminant et dépossédant de leurs armes, plusieurs gardiens armés jusqu’aux dents. 
Il se maria une première fois avec la fille de Bensalem Ahmed,  Khalifa de Laghouat à l’époque. Celle-ci  lui donna une fille. Il ne tarda pas à  divorcer pour deux raisons essentielles. Le refus de sa femme de l’accompagner dans les profondeurs du Sahara où il avait décidé d’aller faire la guerre à l’occupant Français après le carnage et la prise de sa  ville  le 4 décembre 1852,d’une part et d’autre part, pour se démarquer définitivement d’un gendre devenu encombrant et qui avait de surcroit, vendu son âme à l’ennemi  en collaborant  honteusement avec lui. 
Très jeune, de par les traditions nomades de sa tribu, il avait appris à connaître les profondeurs et les méandres de la steppe et du Sahara, s’imprégnant  de tous les repères y afférents à ces paysages sans limites qui lui serviront plus tard,  dans son périple guerrier contre l’occupant français. La  solidarité entre les  citadins et les tribus nomades deviendra son crédo et le  cri de ralliement qu’il  a su  brillamment inculquer aux autochtones pour contrecarrer la main mise des français et de leurs félons sur les richesses du pays.
Il n’y a pas un coin de cet espace infini où il n’a pas engagé le combat contre l’armée française poussant maintes fois l’outrecuidance jusqu’à déposséder les soldats français, gradés et supplétifs confondus, de leurs habits et de leurs armes.

SUITE de l'article:link

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 26 Janvier 2013

 

 

 

 

 

Oui Quel gâchis ou plutôt quelle culture que celle des pétards pendant le Mouloud Ennabaoui Echarif.
Pour ceux qui dépensent inutilement leur argent avec l'achat de pétards pour leurs enfants et ne tiennent pas compte de la véritable valeur de ce jour mémorable, à savoir consacrer un peu de leur temps à étudier la "sira Ennabaouia" du Prophète (Paix et salut sur lui).
Les Imams, comme chaque année eux aussi tiennent dans leurs sermons du vendredi à rappeler que chaque année c’est la même chose de nombreuses personnes sont victimes de ces jeux, Il faut que les parents comprennent que ces jeux sont dangereux, et qu’ils doivent fêter le Mouloud dans la joie et l’allégresse et non dans les hôpitaux. 
Les pétards sont interdits normalement, pourtant leur vente est tolérée et lorsque on voit des gens déboursés jusqu’à 10.000.00 DA pour des pétards j’avoue que c'est de la folie et ce que je ne comprends pas c’est que la majorité des acheteurs sont de jeunes chômeurs sans travail et sans aucune ressource que je connais bienpetards.JPGmais d’où provient cet argent ?.
J’ai vu des gens acheter des pétards et à qui nous avons demandé un peu d’argent pour acheter de la nourriture et des couvertures pour nos frères et sœurs Maliens et Maliennes afin de les aider à supporter la vague de froid que traverse notre pays ces jours ci , et bien ils  jurent sur la tête de leurs enfants qu’ils sont en train de traverser une crise financière et qu’ils n’ont pas un sou en  poche, alors qu’ils ne se rendent pas compte qu’ils sont en train de brûler en quelques minutes des millions de Dinars en pétards.
Où est la raison ? N’est-il pas mieux de donner cet argent aux pauvres de notre ville  ou à nos Frères Maliens et comme ça il sera gagnant avec eux et avec Dieu.
Je voulais dire ces quelques mots qui me tiennent à cœur en espérant que ça réveillera quelques consciences mortes et qui ne pense qu’à amasser de l’argent de n’importe quelle méthode et façon tout en oublions les valeurs de charité et d’hospitalité que nos parents nous ont légué.
Votre ami
DJOUDI HADJ ALI BEN BELKACEM.      
 

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 25 Janvier 2013

 

 

images-copie-4.jpg                        images--6-.jpg  

 

Un musulman était parti avec un groupe d'européen de Zurich au Haj et, en revenant, un vieil homme, arabe d’origine, qui faisait donc partie du groupe, lui a confié un secret. 
Il lui a raconté que lorsqu'il accomplissait le dernier Tawaf (tour) de la Ka’ba, avant d’achever « le 5ème pilier de l’islam » et rentrer chez soi, il y avait sur place énormément de pèlerins qui se bousculaient sauvagement et les plus faibles étaient en général rejetés automatiquement en périphérie du cercle de tawaf. 

Le vieil homme était vraiment triste d’être venu de si loin, d’avoir endurer tant de souffrances sous la chaleur saoudienne, de fatigue durant le voyage, pour arriver jusqu’à cet endroit saint et béni qu'est la Mecque et d’en repartir sans même avoir embrassé la pierre noire. 
De plus l’imam en question, qui était le responsable du groupe leur avait formellement interdit de s’approcher de l’édifice sacré en raison de la foule et des risques de piétinements mortels. 
Alors, dans un geste d’humilité, il a levé les mains au ciel, et s’est mis à faire des doua’s du fond du cœur, en disant textuellement : « Ya Allah, a’ radhi enta » = Ô Allah, tu es satisfait toi ? Ô Allah es tu satisfait ? (que je rentre sans l’avoir embrassée ?)", et il répétait cela plusieurs fois, les larmes aux yeux et les mains tremblantes au ciel… 
Alors qu'il se trouvait dans ce même état, un groupe de pèlerins turcs, bien solides et costauds, surgirent de derrière lui soudainement, et se frayèrent, de force, un passage direct sur la ka’ba. Ils ont quasiment « transpercé » la foule avec détermination, et comme il se trouvait juste devant eux, soubhanAllah il a été transporté, sans trop savoir de quelle façon, exactement devant la pierre noire. Là, le militaire chargé de la sécurité, étonné de voir une personne âgée à cet endroit, par un élan de gentillesse et de compassion, à repoussé tout les gens qui s’empressaient autour de lui, de façon à ce qu’il puisse bien profiter de cet instant magique. 
Ne sachant que dire, complètement déboussolé, dépassé par les évènements, chargé d’émotions, il se mit a embrasser la pierre noire avec joie, pendant un long moment jusqu’à ce qu'il soit « rassasié » et là, avec un beau sourire, le militaire lui dit en arabe : 

« a’radhi enta » - Es tu satisfait ? 

Puis il se mit à pleurer ...

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 24 Janvier 2013

 

 

Toutes les équipes de cette CAN 2013, viennent de jouer le premier match de cette phase de poules. C'est l'occasion de faire le tour des maillots. Cela ne change pas chez Puma ou que très peu pour les maillots away ( Algérie, Cote d'Ivoire, Ghana,Togo, ou encore Afrique du Sud ), de même pour la Tunisie. Quand à Adidas, c'est du classique, avec des templates déjà utilisés ( Maroc, Nigeria, Angola et Ethiopie ). Cap-Vert et Niger ont des équipementiers inconnus. Reste la Zambie, qui chose assez rare pour une grosse compétition, est la seule à être chez Nike. Il est important de préciser que certaines équipes ont joués avec le maillot extérieur.http://maillotfoot10.11.over-blog.com/article-les-maillots-can-2013-114659181.html)

 

 

 

link                   maillots-can-2013-mali.jpeg

                        maillots-can-2013-alge-rie

                        maillots-can-2013-cote-d-ivoire

 

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 23 Janvier 2013

 

 JPG.jpg

 

En cette heureuse occasion du Mawlid  Ennabaoui Echarif  sauveur de l’humanité toute entière, je présente mes meilleurs vœux à tous mes chers amis du blog, à tous les Laghouatis à tous les Algériens et à toute la Nation musulmane.

كل عام وانتم بالف خير

DJOUDI HADJ ALI BEN BELKACEM

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0