Publié le 29 Janvier 2017

L'équipe du HCL rattachée à la JFLN des années soixante dix ,qui s'en souvient ?Une autre école qui malgré les maigres moyens de cette époque formait des jeunes qui une fois aguerris ,faisaient le bonheur des autres clubs de la ville.Beaucoup de jeunes talents étaient passés par là .En hommage pour ces talents oubliés ,nous publions cette photo souvenir de 1976 .C'était lors d'un match de demi finale de la coupe des oasis au stade garnison.JFLN 2 IRBL 1.

Debout degauche à droite,Mebarki,Zaaf,Sadeki,Hassani,Thameur,Brahimi rahimahou Allah,Bardjakh,Benlahbib dirigeant.Accroupis,Harzeli Madjid,Guenou Ali,Biga Noureddine,Hadjoudja Madani.

 

 

Un  autre souvenir de nos années bonheur.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Sport

Repost 0

Publié le 28 Janvier 2017

Ce samedi 28 du mois de nombreuses activités culturelles au bénéfice des enfants étaient programmées à la maison de la culture de Laghouat .Des clowns,des jeux ,le magicien et bien d'autres .Bonne initiative de la part des responsables du centre culturel Abdellah Benkerriou qui n'oublient pas cette frange de la société .

Photos de Med Abdellaoui.
Photos de Med Abdellaoui.
Photos de Med Abdellaoui.
Photos de Med Abdellaoui.
Photos de Med Abdellaoui.
Photos de Med Abdellaoui.
Photos de Med Abdellaoui.
Photos de Med Abdellaoui.

Photos de Med Abdellaoui.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 23 Janvier 2017

Hadj Ali Djoudi rend hommage à Djelloul Dalí qui nous a quitté(Allah yarehmou).
HADJ DJELLOUL DALI BEN HADJ LARBI
Il nous quitte pour toujours pour un monde meilleur, C’est la volonté de Dieu, Il rejoint ses compagnons, ses amis qu’ils aimaient et surtout son généreux créateur.
 
(INA LILLAH OUA INA ILAHI RADJIOUN)
 
 
 
Une icône et un repaire s’est éteint pour toujours à Laghouat, le deuil nous frappe encore une fois en perdant l’un de nos meilleurs et valeureux enfants à Laghouat HADJ DJELLOUL DALI BEN HADJ LARBI Allah Yarehmou.
 
HADJ DJELLOUL DALI BEN HADJ LARBI a gardé sa mémoire intacte et sans faille jusqu’à son dernier souffle, il a franchi la porte de l’au-delà Avec obligeance et sans faire de bruit avec tous les honneurs qui distinguent les grands hommes ; avec piété, patience au mal qui le rongeait et qu’il a combattu avec grand courage, il n’avait aucun doute que c’était sa destinée et acceptait la volonté de Dieu.
 
 
HADJ DJELLOUL DALI BEN HADJ LARBI Allah Yarehmou né dans une grande et noble famille conservatrice de Laghouat il est connu pour son sérieux, sa discipline au travail, il est connu aussi pour son humour et son sourire qui ne le quitte pas, nous perdant en lui un repaire de l’histoire de Laghouat, il nous rappeler son honorable père Hadj Larbi et sa gentillesse et tous les grands hommes ( Hadj Amira Orif- Hadj Mohamed Messaoudi- Hadj Salai Orif- Hadj Aissa Bouameur  qui ont animés ce cartier mythique de Laghouat qui( El Gharbia) ne sera plus la même sans son dernier gardien Hadj Djelloul.   
 
HADJ DJELLOUL DALI BEN HADJ LARBI
Après une jeunesse un peu mouvementé comme tous les jeunes , il ne tenait qu’à sa religion, à son petit magasins et le commerce que son père à commencer , à ses relations avec les gens,  il était un homme pieux, intègre, propre, correct, discret, il était bon vivant, toujours joyeux simple et sincère Aujourd’hui qu’il est parti il  doit jouir de la félicité et la quiétude réservées  aux hommes de bien, qu’il a méritée pour toutes ses bonnes actions dans sa vie Inchallah.
 
 
Il nous a été donné de vivre avec lui dans des relations de respect et d’amitié, c’est pour cela que cette perte nous est pénible à moi personnellement et à ma famille et à tous ceux qui l’ont côtoyé et sans hésitations je dirai tous les Laghouatis.
 
 
La mort de notre grand-frère, ami, HADJ DJELLOUL DALI BEN HADJ LARBI nous afflige profondément et tous ceux qui connaissaient ses mérites ou qui avaient reçu des preuves de sa bonté et de son enthousiasme à rendre service le pleurent aujourd’hui, La ville de Laghouat, les Laghouatis sont sous le choc à cause de cette perte  qui nous endeuille et surtout qu’elle survient 33 jours après celle de son honorable conjoint  mais HADJ DJELLOUL DALI BEN HADJ LARBI restera toujours vivant dans nos cœurs avec tout le respect que nous lui avons voué de son vivant.
 
 
Notre peine est immense HADJ DJELLOUL DALI BEN HADJ LARBI et ton décès toi qui nous était très proche, est une vraie douleur au cœur et à l’âme, et avec l’aide du tout puissant nous croyons que ta mort n’est pas une fin de vie mais que ton départ et le début d’une nouvelle vie dans le paradis AL Firdaous al A’la incha ALLAH.  
 
 
 
HADJ DJELLOUL DALI BEN HADJ LARBI Tu étais pour nous celui qui conservé et qui gardé les traditions et la culture de nos pères et aïeuls qui ont animés ce quartier d’El Gharbia  qui ne sera plus jamais le même à cause de ta disparition et malgré ton départ pour toujours tu resteras vivant dans nos cœurs et nos souvenirs toi qui a voué toute ta vie au service des autres.  
 
En t’évoquant cher père HADJ DJELLOUL DALI BEN HADJ LARBI dans la tristesse et l’émotion, je dirai tout simplement que tu étais connu par tout le monde comme étant le meilleur voisin, le charitable pour les démunis, le généreux pour ses hôtes et ses amis et surtout attentif pour tous les problèmes des Laghouatis qui étaient les seul membres de ta grande famille.
Nous reconnaissons que Tu étais le meilleur père pour tes enfants, le meilleur frère pour tes frères et sœurs, tes cousins et le meilleur enfant pour tes parents.
 
Nous pleurons aujourd’hui Celui que nous venons de perdre HADJ DJELLOUL DALI BEN HADJ LARBI qui était notre aîné, notre père, notre frère, notre ami et si quelque chose peut cependant modérer notre chagrin, c’est le souvenir de ses vertus, son humour et de sa gentillesse.
 
En cette douloureuse circonstance je présente à toute sa famille, ses enfants, petits-enfants, frères et sœurs mes condoléances les plus sincères et en particulier son fils Ahmida et les familles Dali- Marfoua- Ziani Djeridane- Chellaouchi et tous les Laghouatis et Puisse ALLAH aider ses proches à surmonter cette dure épreuve.
 
 HADJ DJELLOUL DALI BEN HADJ LARBI Comme à chaque fois dans mes hommages à des personnalités qu’il soit riche ou pauvre intellectuel ou illettré, Artisan ou Fonctionnaire, jardinier ou commerçant, policier, scout, militaire  l’essentiel pour moi c’est  qu’il soit Laghouati et qu’il mérite de notre part respect, hommage et reconnaissance, alors pourquoi ne pas vous rendre cet hommage en vous  créant une page hommage vivante et moderne sur internet pour vous garder une belle image dans la mémoire collective de tous les Laghouatis et autres, ceux qui vous ont connu afin de vous rendre eux aussi un  hommage et à travers leurs témoignages et leurs commentaires, vous continuerai  à vivre parmi nous et échappera ainsi à l’épreuve de l’oubli.
 
 
Repose en paix Cher père HADJ DJELLOUL DALI BEN HADJ LARBI que Dieu te bénisse et que le Tout Puissant t’accorde Sa Miséricorde et t’accueille dans son vaste et Eternel Paradis.

La vie ne dure qu’un instant et nous te rejoindrons, nous aussi puisque il faut bien mourir un jour, nous ne t’oublierons jamais.
 
 
 
( INA LILLAH OUA INA ILAHI RADJIOUN).
DJOUDI HADJ ALI BEN BELKACEM
 
 
 
 

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Hommage.

Repost 0

Publié le 23 Janvier 2017

Rédigé par LAGHOUATI

Repost 1

Publié le 21 Janvier 2017

Une ville,c'est aussi ses habitants,ces gens simples qui lui donnent un charme spécial,grace à leur  simplicité ,leur amabilité ,leur tolérance  mais surtout cette bonté vis à vis  des autres et de leurs semblables.

Ces gens incarnaient à leur façon la ville que nous avons toujours aimé ,le bon vivre,la cohabitation,une certaine culture de l'amitié ,du respect et de la joie de vivre.Beaucoup nous ont quitté rahimahoum Allah et que le tout puissant donne longue vie à ceux qui sont parmi nous encore.La magie d'une photo extraite à l'oublie nous rappelle à leurs souvenirs.Respect!

Le charme discret d'une ville.
Le charme discret d'une ville.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 14 Janvier 2017

الكشف رسمياً عن كرة كأس أمم أفريقيا 2017

أعلن الاتحاد الإفريقي في مؤتمر صحفي الجمعة عن انطلاق النسخة الـ 31
من كأس أمم أفريقيا في الجابون رسمياً والبداية ستكون اليوم السبت
من ملعب الصداقة في العاصمة ليبروفيل

Proposé par notre cher ami Allal Ben Abdelhamid Rouighi.

قايمة الدول التي حازة علي كاس امم افريقيا.

اليوم الانطلاق الرسمي لكاس امم افريقيا 2017.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Sport

Repost 0

Publié le 12 Janvier 2017

Rédigé par HMED B.

Publié dans #sport

Repost 0

Publié le 11 Janvier 2017

La passion chez les immigrés pour l'équipe nationale.

 

De Rachid Abbad .(journaliste à Liberté).

Ce n’est un secret pour personne que les sorties de l’équipe nationale, ces dernières années, suscitent un engouement particulier tant chez les nationaux que chez les expatriés. Les deux qualifications successives aux Coupes du monde 2010 et 2014 ont rallumé cette flamme chez nos “émigrés” qui s’identifient pleinement aux Verts, devenus avec le temps leur fierté. Liberté s’est rendu dans le fief des Algériens à Paris, là où tout le monde se donne rendez-vous pour parler du pays, des affaires et de l’équipe nationale. Le quartier de Barbès-Rochechouart, sis au 18e arrondissement, grouille de monde en cette glaciale journée de samedi où chacun y va de son occupation pour subvenir à ses besoins.Nous avons repéré quelques Algériens regroupés dans un coin, sirotant un café, des gobelets à la main, exactement comme ici. Ils étaient surpris et heureux à la fois de croiser un journaliste venu du bled afin de lui raconter leur cauchemar et les éternels problèmes qu’ils endurent depuis quelques années.Axant l’essentiel de notre débat sur l’équipe nationale afin d’éviter l’amalgame lié au social, nous avons d’emblée été interpellés par Zoheir T. de la ville d’Amizour, un fervent supporter de la JSK, qui nous dira qu’il est malade de voir son club souffrir en championnat. “Je n’arrive toujours pas à croire que ma JSK n’a pas encore sorti la tête de l’eau ! Où est le problème ? Pourquoi on ne gagne plus? Ce n’est pas normal que ce prestigieux club soit à cette position ; en l’Algérie, tout le monde sait que l’argent a sali le football, la JSK est justement victime de ce complot d’argent”, nous dira-t-il amèrement.Et d’enchaîner à propos des Verts : “Heureusement que notre équipe nationale nous fait oublier les déceptions de la JSK, ces derniers temps, même cette équipe nationale ne marche plus comme avant. C’est comme si elle était frappée par le mauvais sort. Les performances réalisées par cette équipe nous ont fait oublier le mal du pays et les problèmes qu’on rencontre ici à Paris. Les deux derniers matchs contre le Cameroun et le Nigeria nous ont laissé un gout d’inachevé.On n’arrive toujours pas à comprendre pourquoi ce net recul? Toutefois, on garde espoir pour se qualifier au Mondial russe, il reste encore des matchs à jouer, on a une pleine confiance en cette équipe qui reste notre fierté ici devant nos voisins marocains et tunisiens. Il va falloir que Georges Leekens aille chercher cette Coupe d’Afrique pour nous donner de l’espoir, on est capable de ramener le trophée ». Son ami Omar B. de Boumedres n’est, toutefois, pas de cet avis :

“On n’a pas confiance en Leekens”
“Je ne suis pas d’accord avec toi, le président Raouraoua a mis tous les gros moyens à la disposition de cette équipe, moi je blâme les joueurs qui ont failli à leur mission, ils n’avaient qu’à battre le Cameroun à Blida, pour ne pas compromettre leurs chances. Je sais que le Nigeria et le Cameroun vont comploter contre nous, si on avait gagné chez nous, on ne serait pas là à faire des calculs, mais les joueurs n’ont plus la tête dans cette équipe, ils sont trop choyés, voilà pourquoi on a compromis nos chances de qualification. Même cet entraîneur, le Belge, ne m’inspire pas confiance, j’ai peur pour notre équipe nationale”. Nous quittons ce groupe pour aller déambuler sur le grand boulevard de Barbès, là où les Africains ont le monopole des téléphones portables cédés à des prix qui défient toute concurrence. Mamadou Touré, un Malien qui gère un magasin nous a reconnus, il nous a invité le temps de parler football. “J’avais supporté l’Algérie en Coupe du monde, elle a fait honneur à l’Afrique avec cette grosse performance au Brésil où elle avait les moyens d’aller encore loin, aujourd’hui, cette équipe a enregistré un très net recul, elle n’est plus la même. Vos joueurs ont eu trop d’argent, ils sont devenus riches, ils ne jouent plus pour les couleurs voilà pourquoi vous n’irez pas au Mondial Russe car le Cameroun et le Nigeria sont mieux que vous, c’est une génération finie, Mahrez ne pourra rien faire tout seul, Brahimi a perdu de sa superbe, l’Algérie ne fera rien à la CAN 2017”. Nous quittâmes ce magasin dont le discours du propriétaire est clair, pour continuer notre ronde. Juste à côté de la gare du métro, des Algériens avec un accent de l’Est, écoulent des paquets de Marlboro à 3 euros l’unité. Dès qu’on s’est approché d’eux, ils avaient paniqué croyant avoir affaire à des flics, avant d’être plus rassurés lorsqu’on leur a décliné notre identité

“On réclame la coupe d’Afrique de 2017”
“Moi, je suis de Guelma, la ville de l’Escadron noir qui a marqué l’histoire du football algérien avant de disparaître car il n’y a plus d’hommes compétents chez nous. Pour revenir à cette équipe nationale, je dirai tout simplement qu’elle nous a déçu, on ne comprend pas pourquoi Raouraoua change d’entraîneurs comme de chemise, il a déstabilisé cette équipe. Personnellement, je n’aimais pas trop ce Gourcuff, mais il fallait le laisser poursuivre sa mission, il a fait du bon boulot. Ne dit-on pas que les succès sont tributaires de la stabilité de l’encadrement technique ? Donc je fais porter l’entière responsabilité à Raouraoua qui a déstabilisé cette équipe nationale, qu’il assume les conséquences de son immixtion. Il doit nous ramener cette Coupe d’Afrique pour qu’on retrouve un peu notre autorité sur le football africain” concède Abdelkader M., 27 ans. Son ami Redounane L., de Skikda en veut à Leekens. “Je connais très bien le football belge, notamment cet entraîneur, je sais que Leekens ne ramènera rien à l’équipe nationale, il est très limité, je suis très pessimiste avec cet entraîneur. Je me demande pourquoi Raouraoua avec tout l’argent qu’il a dans les caisses, n’a pas ramené un entraîneur de renom. L’Algérie est devenue est une très grande équipe, il lui faut impérativement un entraîneur de renom, lorsque tu as des joueurs comme Mahrez, Slimani, Feghouli, Brahimi, Ghoulam, qui jouent tous dans des grands clubs, tu dois leur ramener un grand entraîneur, c’est évident !” nous dira ce jeune qui attend d’être régularisé pour pouvoir travailler légalement. D’autres Algériens se sont joints à nous pour se confier et nous raconter leurs problèmes.
On a pris congé d’eux pour emprunter le métro puis le RER C afin de rallier Saint-Geneviève des Bois pour rencontrer d’autres Algériens eux aussi fervents supporters des Verts. Parmi eux, Houari Arroussi, un jeune qui ne rate aucune sortie de l’équipe nationale. “En dépit des contre-performances contre le Cameroun et le Nigeria, je reste très optimiste sur le parcours restant de notre équipe. Je suis persuadé et convaincu qu’on peut se rattraper et arracher notre billet qualificatif au Mondial russe, il faut juste laisser tranquille cette équipe et ne pas la perturber” estime-t-il. D’autres Algériens nous assurent, du reste, que les Français appréhendent beaucoup les sorties des Verts, notamment dans les cités de la banlieue vu que souvent des escarmouches éclatent entre les Algériens et les CRS. “Parfois, la liesse se transforme en émeute” nous révèle Saïd K.
Nos émigrés attendent impatiemment la CAN 2017 pour avoir une idée sur le nouvel état d’esprit de l’équipe et veulent tous que cette génération douée offre le trophée à l’Algérie “Qu’ils nous ramènent ce trophée qu’on attend depuis 1990 !” conclut Jeloul J., de Mostaganem.

La passion chez les immigrés pour l'équipe nationale.
La passion chez les immigrés pour l'équipe nationale.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #sport

Repost 0

Publié le 10 Janvier 2017

Rédigé par LAGHOUATI

Repost 1

Publié le 9 Janvier 2017

L'adieu émouvant à Hadj Mabrouk Zegnini!
L'adieu émouvant à Hadj Mabrouk Zegnini!











Ils étaient très nombreux les laghouatis venus dire adieu à un homme exceptionnel,un homme d'une rare bonté qui a consacré toute sa vie au service de l'art ,de la culture,du sport et du scoutisme pour sa ville et son pays.Des représentants des scouts de nombreuses villes du pays qui connurent l'un des doyens des scouts algériens à l'instar de nos amis de Djelfa,El Bayadh,Saida,Béchar......Tous étaient là pour un dernier hommage au militant et à l'homme qui a marqué de sa présence les grands événements nationaux sur les terrains de foot ,les scènes de théâtre .....
Ina ila Allah wa ina ilayhi radjioun !Rahima Allah al fakid.
Ci joint un article publié le 2 Septembre 2012 que nous republions en hommage à ce grand laghouati.

Si MABROUK ZEGNINI : Une vie consacrée au service du sport,de l'art,de la culture et du scoutisme.
Publié le 2 Septembre 2012
Un homme exceptionnel qui a consacré sa vie au service du sport d'abord mais aussi à l'art,la culture et surtout au scoutisme.Cet homme d'une qualité rare de nos jours qui fait partie d'une certaine catégorie d'hommes qui ont marqué de leurs empreintes l'histoire sportive et culturelle de notre ville et qui mérite tous les hommages et notre respect.Un homme d'une très grande gentillesse,dévoué à la cause nationale dés son jeune âge .Hadj Mabrouk Zegnini l'ancien footballeur du RCL des années 1958 à 1968 et ancien scout de la première heure .Un de ceux qui ont écrit l'histoire du scoutisme dans notre ville et en Algérie .Il était de ceux qui ont représenté Laghouat dans tout les événements d''Est en Ouest,du Sud au Nord.Il était de ceux qui avaient gagné le respect et l'admiration des grands de ce pays dès l'indépendance.C'était une période exceptionnelle pour des gens exceptionnels.L'apogée de l'histoire de Laghouat dans tous les domaines.
Cet homme cultivé était omniprésent dans toutes les activités culturelles membres de la grande troupe folklorique "Baroud laghouati" dès sa création.Comédien distingué dans la troupe théâtrale de Laghouat avec à son actif des rôles et des interprétations de tragédie et de comédie qui ont marqué cette belle époque ou la création artistique locale était à son zénith.Ce grand monsieur fervent scout et membre de la clique et de la chorale des S M A depuis l'indépendance continue jusqu'à aujourd'hui avec la troupe des anciens à nous réchauffer le coeur et à nous donner la chaire de poule lorsque lors des grands évènements nationaux ils entament magistralement en choeur les chants patriotiques de notre indépendance.J'ai pu le vérifier personnellement ,un jour ou j'ai eu la chance de les redécouvrir lors de la fête "youm el chahid"en mai 2011 à Ksar el hirane.Un moment d'une grande émotion.Si El Hadj Mabrouk Zegnini Allah yahfdou un homme très simple d'une très grande courtoisie et d'une grande générosité mérite les plus grands égards et la reconnaissance de tous pour ce que lui et ses semblables ont donné et continuent à faire pour l'amour du pays et de leur ville.







Le RCLaghouat en 1960- 61.Si Mabrouk Zegnini 3e à partir de la gauche.Les scouts musulman de Laghouat une si grande et une si belle histoire écrite par des hommes d'honneurs depuis des lustres.
Le RCLaghouat en 1960- 61.Si Mabrouk Zegnini 3e à partir de la gauche.Les scouts musulman de Laghouat une si grande et une si belle histoire écrite par des hommes d'honneurs depuis des lustres.
Le RCLaghouat en 1960- 61.Si Mabrouk Zegnini 3e à partir de la gauche.Les scouts musulman de Laghouat une si grande et une si belle histoire écrite par des hommes d'honneurs depuis des lustres.

Le RCLaghouat en 1960- 61.Si Mabrouk Zegnini 3e à partir de la gauche.Les scouts musulman de Laghouat une si grande et une si belle histoire écrite par des hommes d'honneurs depuis des lustres.

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 1