Publié le 30 Septembre 2012

 img129

     Si Kaddour Cheraier présentant ses coéquipiers de l'ASPTTL à Si Mostefa Aoufi lors du tournoi "Hillel el Aghouati".

 C'est un autre footballeur de haut niveau qui eut une belle carrière et dont les mordus du foot à Laghouat gardent un souvenir inoubliable.Si Kaddour Cheraier qui fit presque toute sa carrière au sein de l'ASPTTL et qui fut l'un des joueurs les plus remarqués de l'équipe .Son influence fut grande sur le jeu ,ce milieu de terrain infatigable était le porteur d'eau à ses coéquipiers.

Un ratisseur de surfaces.Sa technique parfaite et ses passes lumineuses faisaient le bonheur de ses coéquipiers en attaque .Quelques anciens parlant de lui;disaient que Si Kaddour jouait un football d'extra-terrestre, qu'il était en avance sur son temps par rapport à ce qu'il pouvait faire sur le terrain.Ce sportif calme et intelligent dans le jeu, d'une conduite exemplaire, reste parmi les footballeurs qui ont écrit les plus belles pages de cette discipline dans notre cité.Il débuta très jeune sa carrière au Racing ,joua au coté de Si Med Bouguerra et Si Aek Benchenati rahimahoum Allah deux des plus grands footballeurs de cette époque en Algérie.Il passa par El kawkeb puis l'étoile sportive de Laghouat.Il fut recruté par L''OMSE ancien club du championnat d'Alger au début de l'indépendance avec deux autres jeunes surdoués Si Aissa Akkaka et Si Madani Hadef.Les trois firent sensation dans cette équipe mais il fut le seul à rester et obtenir la reconnaissance dans ce club .Les conditions de vie difficiles de cette période firent qu'il revint à Laghouat ou il opta pour son équipe de coeur L'ASPTTL avec laquelle il gagna les titres et les coupes et ou il connut des moments mémorables qui resteront à jamais dans les mémoires.Et ce fut ainsi une belle carrière.Longue vie à toi Si kADDOUR.hafidak Allah.

 

 

img122

 

L'ASPTTL CHAMPION DES Oasis en 1964-65.Cherair accroupis 4e à partir de la droite.

 

 

img257.jpg

 

L'Etoile de Laghouat début des années 60.Cheraier 2e accroupis à partir de la droite.

 

 

RCL0

 

RCL EN 1958-59.Cheraier 5e à partir de la droite.

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 28 Septembre 2012

 Proposé par notre ami Krim Bouguerra.

 

 

 Un hommage solennel a été rendu à un grand joueur ces derniers jours par l'amical des anciens internationaux algériens.Un joueur d'une qualité exceptionnelle qui faisait les beaux jours du grand chabab de Belcourt et de l'EN.Un sportif à la conduite irréprochable sur un terrain de football qui mettait sa technique et sa grande maîtrise du ballon au service de son équipe .Un joueur que tous appréciaient(j'ai eu la chance de le voir jouer sur le terrain ).C'était le temps ou l'on se déplaçait pour voir le Chabab à l'oeuvre sur un terrain de foot dans notre jeunesse;le bonheur rien que du bonheur!Les meilleurs souvenirs sportifs de notre vie que nous avons en partage avec tous les amoureux du football de ces temps là.Fasse dieu le tout puissant donner la santé à Si Abdelkader Ighili et préserver celle de ceux qui ont eu cette pensée pour lui.Amine!(H'med B.)

 

 

 

 

  Bonjour H'med,

Ci-joint des photos de l'ancien baroudeur du CRB,IGHILI Abdelkader l'enfant d'El AFROUN qui a reçu la visite de l'amical de anciens joueurs internationaux.

il a été victime dernièrement d'un A.V.C,souhaitons lui avec l'aide de Dieu incha allah un prompt rétablissement.

Krim.

 

 

  IGHILI-1--2-.jpg

 

Aek IGHILI avec un autre grand du Chabab Kouici Mostefa.

 

  IGHILI 3

 

  Photo souvenir avec les anciens qui sont à féliciter pour cette initiative.BRAVO!.

 

 

  IGHILI 1

 

 

  imagesCAXJVVHQ

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 27 Septembre 2012

  Par notre ami Hadj Ali Djoudi Ben Belkacem.

 

 

 Le Racing Club de Laghouat durant ces plus belles années(1957 à 1960) l'époque du stade garnison .

 

 

 

 

 

    RCL3

 

 

 

 

   PHOTO N° 3 Debout à partir de la gauche : ADI TALEB / HADEF HADJ BACHIR/ ZEGHNINI MABROUK/ ZAABTA TAYEB/BENMOULAY MOHAMED/BOUCHERITABDELKADER/BOUGUERRA MOHAMED/………… ?.............../.

Accroupis à partir de la gauche :BAGHDADI KADDOUR/BENSALEM MOKADEM/ BEY BACHIR (BOUKRICHA)/…….. ?.........../RAYANE MOHAMED.

 

 

 

 

    RCL.JPG1.JPG

 

 

 

 

 PHOTO N° 4 Debout à partir de la gauche : BOUGUERRA MOHAMED/BOUCHERIT ABDELKADER/ ZAABTA TAYEB /MANSOURI TIDJANI/ BAGHDADI KADDOUR/ BENSALEM MOKADEM

 Accroupis à partir de la gauche : HADEF HADJ BACHIR/ ZEGHNINI MABROUK/ BEY BACHIR (BOUKRICHA)BENAMAR HADJ TAHAR (CHICHA) MAHMOUD.DEM .

 

 

 

 

 

 

  RCL.JPG2.JPG

 

 

 

 PHOTO N° 5 Debout à partir de la gauche : KHAMASSI ATALLAH/ BENSALEM MOKADEM/ZAABTA TAYEB / MANSOURI TIDJANI/ RAYANE MOHAMED.

 Accroupis à partir de la gauche : BOUAZIZ MOHAMED/MOULAY MUSTAPHA/ BEY BACHIR (BOUKRICHA)BOUCHERIT ABDELKADER/HADEF HADJ BACHIR/ CHERIER KADDOUR

 

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 26 Septembre 2012

 Par notre ami Hadj Ali Djoudi Ben Belkacem.

 

 

 

 

  Le sport d’antan à Laghouat n’est plus qu'un rêve, aujourd’hui je citerai le RCL comme exemple avec cinq photos qui resterons à jamais dans la mémoire collective de tous les sportifs Laghouatis .

 

     RCL.JPG

    1958.

 

 

 

 


PHOTO N° 1 : Debout à partir de la gauche : BENAMAR MOHAMED/BOUCHERIT ABDELKADER/AKAKA AISSA/MEBARKI AHMIDA/HADEF HADJ BACHIR/ATALLAH KHAMASSI/SI LAOUFI.

Accroupis à partir de la gauche : CHERIER KADDOUR/ZEGHNINI MABROUK/ BEY BACHIR (BOUKRICHA)HADEF MADANI /MOULAY MUSTAPHA. 

 

 

 

 

 

    RCL.JPG0.JPG

 

 

 

 

PHOTO N° 2 : Debout à partir de la gauche : CHAIFA HAMZA/ROUMI/FERHAT HAMZA/BOUGUERRA MOHAMED/ZAABTA TAYEB/KHAMASSI ATALLAH/HADEF MADANI.

Accroupis à partir de la gauche : ZEGHNINI MABROUK/HADEF HADJ BACHIR/ BEY BACHIR (BOUKRICHA)………… ?.........../ CHERIER KADDOUR.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 25 Septembre 2012

          DSC04785.JPG

 

  Aujourd'hui je demande à tous mes amis visiteurs de ce blog d'avoir une  pensée et une  prière pour nos malades  et tous les malades.Cliquez SVP sur j'aime ou laissez un commentaire ,plus votre  adhésion à cette requête  serait forte,plus notre seigneur sera clément et miséricordieux inchALLAH!  MERCI à vous tous.

 

بسم الله الرحمن الرحيم:فال الله تعالى:ادعوني استجيب لكم.

اللهم شفي مرضنا ومرضى كل المسلمين  " 

 

 

                                 


لا إله الا الله الحليم الكريم .. لا اله الا الله العلي العظيم ..
لا إله الا الله رب السماوات السبع و رب العرش العظيم ..

لا إله إلا الله وحده لا شريك له ..
له الملك .. و له الحمد و هو على كل شيء قدير ..
الحمد لله الذي لا إله إلا هو .. و هو للحمد أهل .. و هو على كل شيء قدير ..
و سبحان الله .. و لا إله إلا الله .. و الله أكبر .. و لا حول و لا قوة إلا بالله ..

إلهي ..

أذهب البأس رب الناس ، اشف و أنت الشافي ، لا شفاء إلا شفاؤك ، شفاءً لا يغادر سقماً ..

إلهي ..

أذهب البأس رب الناس ، بيدك الشفاء ، لا كاشف له إلا أنت .. يارب العالمين آمين ..

إلهي ..

إني أسألك من عظيم لطفك وكرمك و سترك الجميل أن تشفيه و تمده بالصحة و العافية ..

إلهي ..

.
لا ملجأ و لا منجا منك إلا إليك .. إنك على كل شيء قدير ..

 

     

 

 

                        


((ربى إنى مسنى الضُر و أنت أرحم الراحمين ))

اللهم اشفه شفاء ليس بعده سقما ابدا..اللهم خذ بيده اللهم احرسه بعينيك التى لا تنام .

و اكفه بركنك الذى لا يرام و احفظه بعزك الذى لا يُضام .و اكلأه فى الليل و فى النهار .

و ارحمه بقدرتك عليه ّ.أنت ثقته و رجائه يا كاشف الهم . يا مُفرج الكرب يا مُجيب دعوة

المُضطرين .اللهم البسه ثوب الصحة والعافية عاجلا غير اجلا ياأرحم الراحمين..

اللهم اشفه اللهم اشفه اللهم اشفه..اللهم امين.
 
Image46.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 24 Septembre 2012

 

 

          Dendoune-Nadir.JPG

 

 

 

 

 Il avait fait Paris-Sydney en VTT

Un Franco-algérien au sommet du mythique Everest, c’est ce que vient de révéler le quotidien français Libération. L’exploit ne se limite pas au fait d’avoir embrassé le toit du monde, Nadir Dendoune, ce fils d’émigré né à Saint-Denis, puisque c’est de lui qu’il s’agit, avait déjà défrayé la chronique en parcourant Paris-Sidney en VTT et en faisant le bouclier humain à Bagdad en 2003.

Sans aucune expérience en alpinisme, Dendoune est le premier franco-algérien à avoir gravi le sommet du monde.

Auteur déjà de deux livres, le phénomène ne s’est pas empêché de se prendre en photo au sommet de l’Everest, arborant fièrement sur un carton le numéro de son département. Dans un entretien accordé au journal français, Dendoune, «qui rêve d’une reconnaissance sociale», affirme qu’il en a marre des clichés sur la banlieue.

«Pour être un aventurier, il faut être blanc, s’appeler Vincent…

J’ai fait l’Everest parce que je voulais aller là où on ne m’attendait pas», dira-t-il. Rappelant les moments difficiles de sa jeunesse, il avouera que le vrai déclic s’est opéré le jour où on l’a considéré comme un Français à part entière. «J’ai quitté la France en 1993, pour un raid en VTT jusqu’à Sydney. Et c’est là que ma vie a changé», poursuivra-t-il.

Après un séjour de plus de sept années, Dendoune obtiendra la nationalité australienne en 2001 et deviendra ainsi le

premier australo-beur. «Aujourd’hui, j’ai trois passeports (français, algérien, australien) mais pas de vraie identité, c’est un peu triste», avouera-t-il. Abordant son exploit, il a indiqué que l’aventure a commencé en 2001 lors de son passage à Katmandou à l’arrivée au niveau d’un camp de base de l’Annapurna.

C’est là que l’idée de relever ce nouveau défi a germé dans sa tête.

«Quitte à souffrir, que ce soit pour la plus belle montagne du monde et la plus haute», dira-t-il. C’est à Paris qu’il sera orienté par un chef d’expédition népalais vers une expédition commerciale qui a facilité son inscription.

Soulignant qu’il ne s’est pas préparé spécifiquement à l’escalade mais qu’il s’était préparé à sa manière, pendant cinq années, Dendoune, même s’il savait qu’il «allait en baver», a tenu à relever le défi. Avant et pendant l’expédition, il avoue avoir été confronté à d’énormes difficultés, mais cela n’entravera en rien sa volonté d’aller au bout de son rêve. Les expéditions par la face nord (côté Tibet et Chine) ayant été bloquées suite aux événements de Lhassa (avant les JO de Pékin), Dendoune indique qu’il a dû aller vers le

versant sud-népalais .

«Seul problème : il est beaucoup plus cher.

J’avais environ 15.000 euros de côté, il en fallait au minimum 20 000, plus tous les frais», ajoutera-t-il.

Grâce à un sponsor et à l’aide de certains de «mes potes», la veille du départ, il réussira à réunir la somme exigée. Au sein de l’expédition, Dendoune affirme qu’il existait une vraie haine de la France au sein du groupe d’Anglo-Saxons dirigé par un Ecossais. «J’ai été rejeté par tout le monde. Sept semaines tout seul dans une tente, c’est ça qui a été le plus dur… En fait, tout le monde pensait que j’étais une tache, que j’étais trop basané, etc., .

Comme d’habitude. Bon, le fait que je ne sache pas grimper, ça les a aussi un peu énervés sans doute », confiera-t-il. Aux ultimes tréfonds de ses tripes, l’aventurier réussira son pari.

« Le dernier jour, sous oxygène, il n’y avait plus que dix heures à tenir, et j’ai tout donné… Je tenais à peine debout.

Et le ressaut Hillary (dernier passage technique, à une centaine de mètres du sommet), ce que j’ai pu galérer

dans ces gros rochers !Je l’ai d’ailleurs redescendu sur les fesses.

Maintenant, je sais que je ne ferai plus jamais de montagne de ma vie», avouera-t-il.

L’exploit ayant été réussi, Dendoune affirme qu’aujourd’hui encore personne ne le croit vraiment, mais que «heureusement» il possède un certificat. Pour conclure son interview et à propos de son nouveau livre, il indique qu’il a déjà écrit l’équivalent de deux ou trois tomes. «Il me fallait du recul mais, maintenant, je tiens l’angle : je suis un tocard… sur le papier», conclura-t-il.

 

Source :Le quotidien D'Oran.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 23 Septembre 2012

 

 Grâce à ce lien nous pouvons suivre en intégralité l'enfant prodigue de La musique laghouati dans ses oeuvres en Europe.Une grande fierté pour nous tous et la découverte d'un grand talent musical.

 

link                                    

 

 

    312090_254579427919383_1714700745_n.jpg

 photo:Page facebook de notre artiste compositeur Salim Dada Benyounes.

 

    218097 1031349340605 3231 n                             

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 22 Septembre 2012

img006-1-.jpg

 

  La grande équipe de L'IRBL des années quatre vingt qui réalisa les meilleurs exploits en coupe d'Algérie.

 

              C'était le temps ou à Laghouat ,on produisait des joueurs qui pouvaient jouer au football juste pour l'amour du jeu et surtout des couleurs .Des joueurs qui rivalisaient avec les meilleurs du pays ,sans aucun complexe et qui croyaient en leurs possibilités pour faire tomber n'importe quel adversaire sur un terrain de football.Le temps ou pratiquer le beau jeu se conjuguait avec plaire à tous les temps et à toutes les personnes.Le temps ou l'on était envié,admiré mais surtout craint et respecté par nos adversaires d'un jour.Les souvenirs qui nous reviennent en regardant tout simplement une photo d'une certaine époque nous interpellent pour nous remettre à rebâtir et à reconstruire ce que nous avons perdu hélas.Un poème que l'on m'avait apprit jadis du temps de notre jeunesse lorsque l'on arpentait encore les salles de classe du lycée me revient à l'esprit en cette circonstance.Je l'affiche pour vous.Rudyard kipling(poète anglais) écrivait que devant toute sorte d'échec,il faut rester stoïque à la souffrance engendrée et ne jamais baisser les bras ni renoncer à reconstruire ce que l'on a pu perdre.

Ci- dessous le poème:

 

Si tu peux voir détruit l'ouvrage de ta vie

Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,

Ou perdre en un seul coup le gain de cent parties

Sans un geste et sans un soupir ;

 

Si tu peux être amant sans être fou d'amour,

Si tu peux être fort sans cesser d'être tendre,

Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour,

Pourtant lutter et te défendre ;

 

Si tu peux supporter d'entendre tes paroles

Travesties par des gueux pour exciter des sots,

Et d'entendre mentir sur toi leurs bouches folles

Sans mentir toi-même d'un mot ;

 

Si tu peux rester digne en étant populaire,

Si tu peux rester peuple en conseillant les rois,

Et si tu peux aimer tous tes amis en frère,

Sans qu'aucun d'eux soit tout pour toi ;

 

Si tu sais méditer, observer et connaître,

Sans jamais devenir sceptique ou destructeur,

Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,

Penser sans n'être qu'un penseur ;

 

Si tu peux être dur sans jamais être en rage,

Si tu peux être brave et jamais imprudent,

Si tu sais être bon, si tu sais être sage,

Sans être moral ni pédant ;

 

Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite

Et recevoir ces deux menteurs d'un même front,

Si tu peux conserver ton courage et ta tête

Quand tous les autres les perdront,

 

Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire

Seront à tous jamais tes esclaves soumis,

Et, ce qui vaut mieux que les Rois et la Gloire

Tu seras un homme, mon fils.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 20 Septembre 2012

  Posté par notre ami Hadj Med HadjAissa.

 

 

     Les mordus du foot et qui veulent tout savoir sur leurs équipes favorites pourront les suivre grâce à ce lien.link3.jpgBonne chance à L'IRBLAGHOUAT!

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 19 Septembre 2012

 

 

   

 

    Gabriel García Márquez est né le 6 mars 1927 en Aracataca, un petit village situé dans les montagnes du Caraïbe colombien. IL s’est retiré de la vie publique pour raison de santé: cancer lymphatique. A présent, il semble que son état se soit aggravé.Il a envoyé une lettre d’adieu à ses amis et, grâce à Internet, elle peut 

à présent être diffusée.Je vous recommande sa lecture car ce court texte écrit par l’un des plus brillants latino-américains de ces derniers temps est vraiment émouvant.

 

 "Si pour un moment, Dieu pouvait oublier que je suis une marionnette de chiffon et me donner en cadeau une parcelle de vie, j’en profiterais le plus possible.Je ne dirais probablement pas tout ce que je pense mais sûrement je penserais tout ce que je dis. Je donnerais une valeur aux choses, non pas pour ce qu’elles représentent, mais plutôt pour ce qu’elles signifient .Je dormirais peu, je rêverais davantage, sachant que pour chaque minute pendant laquelle nous fermons les yeux nous perdons soixante secondes de lumière. 

 

 

Image1bis.jpg

 

 Je marcherais alors que les autres s’arrêtent ; je me réveillerais quand les autres s’endorment.Si Dieu me faisait cadeau d’un petit peu de vie, je m’habillerais simplement, je m’allongerais à plat ventre sur le sol mettant à nu non seulement mon corps mais aussi mon âme.Aux hommes je dirais qu'ils se trompent en pensant qu’ils cessent d’être amoureux en vieillissant, sans savoir qu’ils vieillissent quand ils cessent d'etre amoureux.A un enfant, je lui donnerais des ailes, mais je le laisserais apprendre à voler tout seul.

 

 Image2bis.jpg

 

 Aux vieux, je leur apprendrais que la mort ne vient pas avec la vieillesse mais plutôt avec l’oubli.J’ai tant appris de vous, les hommes...,J’ai appris que tout le monde veut vivre au sommet de la montagne sans savoir que le vrai bonheur est dans la manière de l’escalader.J’ai appris que lorsqu’un nouveau-né serre pour la première fois dans sa petite main le doigt de son père, il le garde attrapé pour toujours.J’ai appris qu’un homme a seulement le droit d’en regarder un autre en bas quand il faut l’aider à se relever.Il y a tant de choses que j’ai pu apprendre de vous ! Mais réellement peu me serviront parce que quand elles seront rangées dans cette valise, malheureusement, je serai en train de mourir.Dis toujours ce que tu ressens et fais ce que tu penses.

 

 Image3bis.jpg

 

 Si je savais qu’aujourd’hui que c’est la dernière fois que je te vois t’endormir je te serrerais fort dans mes bras et je prierais le Seigneur de pouvoir être le gardien de ton âme.  Si je savais que ce sont les dernières minutes que je te vois je te dirais “Je t’aime” et j’ignorerais honteusement, que tu le sais déjà.Il y a toujours un lendemain et la vie nous donne une autre opportunité de faire les choses bien; mais si je me trompe et que ce jour-ci est le seul qui nous reste, j’aimerais te dire combien je t’aime et que je ne t’oublierai jamais.Le lendemain n’est assuré pour personne, jeune ou vieux. Aujourd’hui ce peut être la dernière fois que tu vois ceux que tu aimes. N’attends donc pas davantage, agis aujourd’hui parce que demain n’arrivera peut-être jamais et que sûrement tu regretteras le jour où tu n’as pas pris le temps d’un” sourire, d’une étreinte, d’un baiser” et où tu as été trop occupé pour leur adresser un ultime souhait.Garde auprès de toi ceux que tu aimes; dis-leur à l’oreille que tu as besoin d’eux; aime-les et soigne-les bien; prends le temps de leur dire “je te comprends”, “pardonne-moi”, “s’il te plaît”, “merci” et tous les autres mots d’amour que tu connais.Personne ne se souviendra de toi pour tes pensées secrètes. Demande au Seigneur la force et la sagesse de les exprimer.Démontre à tes amis et êtres chers combien ils comptent pour toi.”

 

 Image4bis.jpg

 

 

  UNE LETTRE PLEINE  D'ÉMOTIONS QUE NOUS AFFICHONS ICI POUR VOUS ET POUR QUE DEMAIN NE RESSEMBLE PAS A  HIER.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0