Publié le 30 Octobre 2016

Le 1er novembre 1954,l'héritage des Chouhadas.

Le 1er novembre 1954, un groupe de nationalistes Algériens ont pris leur destin en mains après avoir épuisé toutes les formes de lutte pacifique particulièrement après les massacres commis par le colonisateur en mai 1945. Ces patriotes de la première heure, réunis au sein du Front de libération nationale (FLN), ont donc décidé de déclencher la lutte armée pour recouvrer l’indépendance de l’Algérie colonisée depuis 1830.

Plusieurs années de combat politique ont été nécessaires au peuple Algérien pour se prendre en charge. Du PPA (Parti du peuple algérien) au MTLD (Manifeste pour le triomphe des libertés démocratiques) à l'OS (Organisation spéciale), ces structures donneront naissance au FLN. Ce sont, en effet, des générations entières de militants de la liberté qui ont consenti le sacrifice suprême pour que s’émancipe la Nation Algérienne.

Il y a 62 ans donc, jour pour jour, heure pour heure, des postes de police et des casernes militaires de l’armée coloniale ont été la cible des premières balles de moudjahidine qui avaient décidé que la liberté ne pouvait s’arracher que par l’action armée.

Ces actions simultanées menées dans plusieurs régions d’Algérie se voulaient un acte solennel concocté par neuf militants du PPA/MTLD qui en avaient assez des palabres fratricides entre Messalistes et Centralistes et qui ont fait de l’Unité et de l’Action leur crédo.

Mohammed Boudiaf, Mostefa Ben Boulaïd, Larbi Ben M'hidi, Rabah Bitat, Didouche Mourad et Krim Belkacem, suivis quelques temps plus tard par Hocine Aït Ahmed, Mohamed Khider et Ahmed Ben Bella, aigris par leur expérience au sein de l’Organisation Spéciale (OS), avaient décidé de créer le Comité Révolutionnaire pour l’Unité et l’Action (CRUA) avec un seul objectif ; l’indépendance de l’Algérie. Le 10 octobre 1954 les membres du CRUA fixent la date de l'insurrection au lundi 1er novembre 1954.

Le CRUA devait tout naturellement donner naissance à la glorieuse Révolution menée par un Front de Libération Nationale (FLN) dont l’action et les objectifs ne souffraient d’aucune ambiguïté.

Le premier novembre 1954 a été choisi par les neuf chefs historiques comme date solennelle qui restera dans les mémoires et dans l’histoire. 62 ans plus tard, l’Algérie les célèbre. L’Algérie honore leur mémoire.

Incontestablement, l’idéal de Novembre a nourri des générations entières d’Algériens pendant et après la Guerre de libération nationale. Cette Révolution exemplaire a même inspiré de nombreux peuples frères et amis d’Afrique et d’Asie.

 

Le 1er novembre 1954,l'héritage des Chouhadas.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Evénements.

Repost 0

Publié le 25 Octobre 2016

L'adieu à Merouane (Allah yarehmou).
L'adieu à Merouane (Allah yarehmou).

C'est en état de choc que la nouvelle du décès tragique de mon jeune neveu et cousin s'est rependue parmi nous hier en milieu de journée. Face au deuil, le temps s'arrête. On ne veut pas y croire : "Non, ce n'est pas vrai, c'est un mauvais rêve". On reste hébété, anéanti, encore incrédule. Cet état est difficile voire pénible même .J’ hallucine et j’entends des voix au plus profond de mon être. On se dit aussi : "Je sais qu'il est mort, mais On se défend par une fuite en avant dans des activités matérielles. On ne veut plus rien sentir, ne pas penser. On aimerait se protéger de la trop grande douleur, du déferlement d'émotions qui anéantit Je t’ai cherché Merouane parmi tes amis ,tes frères ,tes cousins ,j’ai essayé de lire sur leurs visages tristes et leurs yeux embués de larmes. Mais rien ,je ne te trouve plus, j’essaye à travers les souvenirs et tous les actes du quotidien de me remémorer les choses .Je m’aperçois que tout c’était vite passé ,tu étais l’enfant de la maison comme tous les autres ,vous aviez grandis sans que l’on s’aperçoive,le temps s’est écoulé .Tu as réussi dans ta vie ,tes études, tes diplômes .Tu faisais beaucoup de bonheur autour de toi. Malgré le chagrin et les larmes, ta famille et tes amis t’ ont rendu de nombreux hommages poignants, tous décrivant Merouane comme un jeune homme dynamique, souriant toujours, serviable et généreux, débordant de vie. Mais le tout puissant t’a rappelé auprès de lui.Ina lilah wa ina ilayhi radjioune .Rahimak Allah !


Des centaines de témoignages de soutien ont afflué sur les réseaux sociaux et auprès de la famille lundi après-midi et mardi , On avait bien de la peine à contenir toutes les personnes qui étaient venues te rendre un dernier hommage et soutenir la famille..

Très proche de ta famille, tu étais toujours très attentionné envers chacun, du plus jeune au plus ancien. Et tu trouvais aussi du temps pour tes amis ! Coup de main pour un devoir scolaire, visite à un copain, coup de fil à celui qui n'allait pas trop bien…
La maison familiale était souvent remplie de jeunesse venue partager un repas, un thé ou un café. Tous ces jeunes aujourd'hui ressentent déjà un immense vide après ta disparition.
A tes parents, à ta sœur, à tes frères, cousins, oncles à tes amis, à tous ceux qui pleurent et qui souffrent de ton absence, j’adresse un message de soutien et de réconfort.
Au revoir Merouane, nos chemins se sont peut-être séparés mais tous ces beaux souvenirs que tu nous laisses et ta présence invisible guideront tous ceux que tu aimais.
Ton oncle Hadj H’med.
فلله ماأعطى ولله ماأخذ .
نسأل الله العلي القدير أن يتغمده برحمته الواسعة ويلهم أهله وذويه جميل الصبر والسلوان.
انا لله وانا اليه راجعون

L'adieu à Merouane (Allah yarehmou).

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Hommage.

Repost 1

Publié le 20 Octobre 2016

Voir les commentaires

Rédigé par LAGHOUATI

Repost 1

Publié le 20 Octobre 2016

 

En cette dernière journée du festival des arts plastiques dans sa deuxième édition,j'ai choisi d'aller des le début de journée à l'ouverture,de profiter de l'exposition variée et riche présentée à un public intéressé ,curieux à souhaits.afin de découvrir  les arts plastiques à partir d’œuvres d'artistes célèbres et de peintres  connus de la région et du pays Beaucoup étaient des connaisseurs et des spécialistes .

Notre rencontre amicale avec M.Guellouza artiste peintre dont quelques œuvres étaient exposées et qui n'est plus à présenter fut riche en enseignement sur les techniques simples et rapides pour arriver à un résultat cohérent à travers l'initiation centrée et la logique avant tout dessin.

Chacun travaillant les sujets de son choix, paysages, portraits ou autres, les exposants venus de toutes les wilayates nous ont offert un panel riche de leur savoir faire.Bravo à eux et à tous les organisateurs du festival.

Un grand merci à M.Sadek Abdelaoui directeur du centre culturel pour l'invitation .

 

 

Rencontre avec l'artiste peintre M.Guellouza.
Rencontre avec l'artiste peintre M.Guellouza.
Rencontre avec l'artiste peintre M.Guellouza.

Rencontre avec l'artiste peintre M.Guellouza.

Oeuvres pèle mêle de différents artistes exposants.
Oeuvres pèle mêle de différents artistes exposants.
Oeuvres pèle mêle de différents artistes exposants.
Oeuvres pèle mêle de différents artistes exposants.
Oeuvres pèle mêle de différents artistes exposants.
Oeuvres pèle mêle de différents artistes exposants.
Oeuvres pèle mêle de différents artistes exposants.
Oeuvres pèle mêle de différents artistes exposants.
Oeuvres pèle mêle de différents artistes exposants.
Oeuvres pèle mêle de différents artistes exposants.
Oeuvres pèle mêle de différents artistes exposants.

Oeuvres pèle mêle de différents artistes exposants.

Portraits.
Portraits.
Portraits.

Portraits.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 16 Octobre 2016

Le Festival culturel des arts visuels et des arts plastiques."Arc en ciel" débute aujourd'hui!
Le Festival culturel des arts visuels et des arts plastiques."Arc en ciel" débute aujourd'hui!
Le Festival culturel des arts visuels et des arts plastiques."Arc en ciel" débute aujourd'hui!
Le Festival culturel des arts visuels et des arts plastiques."Arc en ciel" débute aujourd'hui!
Le Festival culturel des arts visuels et des arts plastiques."Arc en ciel" débute aujourd'hui!

La deuxième édition est lancée aujourd'hui!Tout le monde est cordialement invité,surtout les amoureux des arts et de la culture!Bonne chance aux organisateurs

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 1

Publié le 13 Octobre 2016

 

SEDIRA MENAD, nous quitte en ces jours sacrés de Achoura,le deuil nous frappe encore une fois à Laghouat, cette ville indulgente et bienveillante  qui perd ses meilleurs enfants l’un après l’autre

 

 

SEDIRA MENAD avait de la part de ses concitoyens un grand respect et jouissait d’une grande popularité  et d’une réputation pour toutes les qualités et les vertus qu’il représentait si admirablement

 

SEDIRA MENAD Allah Yarehmou fils d'une famille conservatrice de Laghouat nous quitte à l’âge de 72 ans, né le 24/12/1944 à Laghouat 

SEDIRA MENAD tu as marqué ton époque par tes qualités de grand sportif  et l’un des grands musiciens de Laghouat par ton style marocain et oriental, au sein de la troupe ETHOURAYA .

 Tu laisses derrière toi une carrière exceptionnelle :  je citerai pour le sport à titre d’exemple que tu as été félicité par feu Président Houari Boumedienne  lors de la finale d’Algérie Militaire au stade d’El Anassers et même sélectionné dans l’équipe Nationale Militaire 

Nous retenons aussi ton passage comme gardien de but pour le compte du RCL et puis la JSML de Laghouat.  

 

SEDIRA MENAD après une carrière de presque 14 années dans l’armée (ANP) commencera à travailler dans une compagnie étrangère à Ain Amenas « la flurTexas »puis dans la société Stone ensuite  à la SN REAH ( où je t’ai connu) comme soudeur et dans plusieurs entreprises privées.

 

SEDIRA MENAD je te dirai tout simplement que Laghouat, ta ville que tu as tant aimée , ne sera plus le même Laghouat. Zgag el ATIK, Rahbet Ezaytoun, Esafah qui nous rassemblaient  perdront à jamais leur charme sans toi.   

 

Nous, qui avons aimé, respecté SEDIRA MENAD , ayons une pensée pour lui et prions le tout puissant qu’il apaise son âme et de l’accueillir dans son vaste paradis.

 

En cette douloureuse circonstance ma pensée va directement à ses fidèles amis et à toute sa famille, je présente mes condoléances les plus sincères, en particulier à sa compagne et ses enfants, ses frères en particulier Belarbi, ses cousins Kouider, Mahmoud et tous les laghouatis qui l’ont connu.

 

(INA LILLAH OUA INA ILAHI RADJIOUN).

 

HADJ ALI DJOUDI BEN BELKACEM

 

 

 

Hommage posthume à l'artiste Menad Sedira.Par Hadj Ali Djoudi
Hommage posthume à l'artiste Menad Sedira.Par Hadj Ali Djoudi
Hommage posthume à l'artiste Menad Sedira.Par Hadj Ali Djoudi

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Hommage.

Repost 0

Publié le 11 Octobre 2016

Hommage à Hadj H'mida Régue (Allah yarehmou),le souvenir d'un gagneur .

Il y a une chose que j'ai apprise. Une chose injuste qui sépare le monde en deux : dans la vie, il y a ceux dont on se souvient et puis ceux qu'on oublie. Ceux qui laissent une empreinte où qu'ils aillent, ceux dont le souvenir reste vivace malgré leur disparition. Hadj H’mida Régue Allah yarehmou était de ceux là, l’homme de conviction et de principe,le bon père de famille celui qui n’hésitait pas à aider et à rendre service pour son prochain, Celui qui gardait toujours un sourire bienveillant .Le sportif et le footballeur accompli qui débuta sa carrière très jeune à l’USLaghouat en 58-59 puis au Racing .Et un peu partout ou il était passé en parallèle avec sa carrière militaire. Il se distingua avec feu Menad Sédira disparu récemment 'rahmatou Allah alih) en coupe d’Algérie militaire avec Boghar lorsqu’ils gagnèrent celle-ci haut la main c’était durant l’édition de 1968.En ce temps là ,il avait déjà gravit les échelons ;il était entraîneur joueur et responsable sportif.

Ce sont ces hommes qui faisaient le bonheur des anciennes grandes équipes de notre ville à travers son histoire. Ils étaient les joueurs qui se donnaient à fond sur le terrain sans jamais se plaindre ou rechigner à la besogne.Je ai eu la chance de les voir jouer sur un terrain; leurs légendes qui perduraient à travers le temps nous rejoignit. Et je savais des choses sur eux que les fans du foot local rapportaient et faisaient transmettre à travers les générations. Mais il ya mieux encore grâce à l’association des anciens sportifs qui ne laisse jamais passer l'occasion à chaque événement auquel elle participe, d'inviter les survivants parmi ces sportifs d'un autre temps et de les honorer. Ainsi ils pouvaient vivre avec de plus jeunes qu'eux les joies de retrouvailles entre sportifs et les grandes émotions qui s'ensuivaient. C’est ces moments qui m'ont fait connaître certains d'entre eux. Et j'ai eu le privilège et l'honneur de les côtoyer et de vivre avec eux l'espace d'un tournoi sportif ou d'un déplacement ;l'émotion et des instants de purs plaisirs tant ces messieurs âgés sont d'une gentillesse rare et leur disponibilité à répondre aux centaines de questions étonnante. Des personnages attachants, humbles, pieux et d'une grande sagesse. Chacun d'entre eux est un livre d'histoire ouvert à lui tout seul. Des anecdotes aux faits historiques ;tous écoutaient radieux et fiers ce que nous apprenaient ces messieurs de grande classe qui faisaient là une sorte de bilan de toute une vie et de devoir bien accompli malgré tout.Il n y a que le sport pour pouvoir nous faire vivre de tels instants . Beaucoup d’entre eux nous ont quitté aujourd’hui rabi yarhamhoum inchallah !On ne pourra jamais les oublier, Ils ont imprimé la pellicule des souvenirs qui ne s'effaceront jamais derrière eux.
H'med B
.

Hadj H'mida avec l'USL accroupis au milieu.3e photo avec le CIBoghar;accroupis à gauche et Menad en gardien de but.
Hadj H'mida avec l'USL accroupis au milieu.3e photo avec le CIBoghar;accroupis à gauche et Menad en gardien de but.
Hadj H'mida avec l'USL accroupis au milieu.3e photo avec le CIBoghar;accroupis à gauche et Menad en gardien de but.

Hadj H'mida avec l'USL accroupis au milieu.3e photo avec le CIBoghar;accroupis à gauche et Menad en gardien de but.

Si H'mida avec les anciens footballeurs à Zelfana et Ghardaia.
Si H'mida avec les anciens footballeurs à Zelfana et Ghardaia.
Si H'mida avec les anciens footballeurs à Zelfana et Ghardaia.

Si H'mida avec les anciens footballeurs à Zelfana et Ghardaia.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Hommage.

Repost 1

Publié le 9 Octobre 2016

انا لله وانا اليه راجعون!

SEDIRA MENAD, le footballeur et l’artiste rejoint son créateur, beaucoup de nos concitoyens ignorent la carrière exceptionnelle qu’il avait eu au début de sa jeunesse lorsqu’il était au sein de l’armée. Il fut l’artisan comme gardien de but du succès retentissant en finale de la coupe d’Algérie militaire du CIBoghar ; fin des années soixante au stade d’El Anasser devant feu le président Houari Boumédienne, qui le félicita en personne pour sa performance qui restera dans les anales du sport national ,telle rapportée par la presse de l’époque. C’était en ouverture d’une autre grande finale historique ; CRB vs USMA.
Menad Sedira, était un grand artiste , un sportif accompli ( gardien du RCLaghouat ,puis de la JSML dans les années , 60, 70).. Il tire sa révérence dans l'indifférence générale.
En cette douloureuse circonstance , nous présentons nos condoléances les plus attristées à ses proches
Que dieu accorde au défunt sa sainte miséricorde et l'accueille en son vaste paradis..à Allah nous appartenons et à lui nous reto
urnons ...

SEDIRA MENAD, tire sa révérence : Allah yarehmou!

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Hommage.

Repost 1

Publié le 5 Octobre 2016

Voir les commentaires

Rédigé par LAGHOUATI

Repost 1