Publié le 30 Novembre 2012

 

Une vidéo à voir sur un petit algérien surdoué du foot;un vrai régal .Bonne vision!

 

 

 

 

 


 

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 28 Novembre 2012

 

 

 

 

 

La tristesse et l'affligement se sont emparés encore de toute un quartier après l'annonce ce matin du décès tragique de l'un de ses jeunes habitants à la suite d'un accident de la circulation.La peine était si forte ;personne n'osait croire à cette terrible nouvelle:Sid ahmed Molinari un merveilleux garçon âgé à peine de vingt ans nous quitte à jamais.Encore une perte cruelle qui survient à la fleur de l'âge ainsi est la volonté du créateur.Ina lilahi wa ilaihi rajioun,rahima Allah al fakid que sa demeure éternelle soit le paradis et qu'il donne  la force et le courage nécessaire à sa famille pour traverser et surmonter cette terrible épreuve.

 

Lorsque l'on perd un être cher dans le trépas, on regrette toujours chaque instant que l'on n'a pas pris pour être avec lui au temps de son vivant, alors qu'on aurait très bien pu le faire. On le regrette, oui, amèrement, parfois jusqu'au désespoir, surtout parce qu'une fois le décès survenu, il est trop tard.

Nous sommes plongés dans cette vie comme en pleine mer, et c'est à chacun son embarcation, chacun son bateau. Certes, pour bien rester à flots tant que le destin le permet, une part des commandes nous revient à la barre tenue de nos mains. Mais pour garder le cap vers La Terre du Paradis, il y a ce Seul Phare-Guide qui puisse nous en assurer la destination : L'islam, La Loi d'Allah, celle du Coran et de La Sunna. De ce Phare, de Sa Lumière qui indique La Bonne Direction à prendre, surtout dans les jours de brouillard, de tempêtes et de ténèbres, nos yeux ne doivent pas se détacher au risque de faire naufrage ou d'errer, d'errer ! Soyons vigilants, invariables sur cette position, peu importe les caprices de nos êtres et du temps !Qui que vous soyez, où que vous soyez, peu importe ce que vous vivez et traversez, Allah est avec vous, et vous n'êtes jamais seuls, Il est plus Proche de vous que votre « veine jugulaire ». Il entend, Il sait tout et son Secours est Puissant. Restez fermement accrochés à Lui et soyez patients. Il ne vous laissera jamais tomber, jamais...

J'ai vu l'ombre exister pour chaque chose qui se dresse ici-bas. Je vois cette ombre tous les jours nous suivre, à la manière d'un spectre pour nous désigné, ombre qui nous colle constamment aux talons, oui, inséparable, indétachable, comme pour toujours nous rappeler, alors même que nous sommes en pleine lumière, que la mort nous suit, qu'elle est notre promise, qu'elle attend de nous frapper, tôt ou tard…Le hadith le dit bien : c'est elle qui gâche tous les plaisirs, et il faut s'en rappeler, pour trouver la motivation de nous repentir et de rester droit, pendant qu'il en est encore temps."La ilaha ila Allah Mohamed(qsssl)rassoul Allah!

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 28 Novembre 2012

 

D"autres cartes postales de l'ancienne ville à voir et à redecouvrir pour le plaisir des yeux.

 

 

 

 

 images-copie-2.jpg 

 

 images (14)-copie-2

 

 601 001

 

 598 001

 

 images (32)

 

 images--23-.jpg

 

 images--20-.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 27 Novembre 2012

 

 

 

 

A tous ceux éprouvés par cette triste disparition de notre sage  et humble jeune ami  ;la colombe de la mosquée.

 

 

Quand tu penses ne pas pouvoir surmonter un jour ta tristesse, rappelle-toi alors un peu de ton passé.

 

Tu y verras bien des moments éparpillés, au fil des années, durant lesquels tu as aussi pleuré, dévasté, durant lesquels tu fus pareillement frappé par la peine, écrasé par ce même sentiment de profonde déprime.

 

Chaque fois, pour des raisons différentes, des tristesses associées...

 

Et pose-toi cette question : ont-elles vraiment duré toujours, tes larmes ?

 

N'ont-elles pas fini par sécher ?

 

Et ces plaies intérieures, béantes, que tu pensais ne jamais voir se refermer...

 

Ne t'est-il pas arrivé de te surprendre à les oublier quand, après du temps écoulé, d'autres joies sont apparues, que tu n'attendais plus ?

 

Le chagrin part et revient. Le bonheur aussi. Ils valsent ensemble tout au long de ta vie...

 

Le chagrin permet de mieux apprécier les joies revenues. Il montre à son issue que l'espoir existe et demeure dans La Miséricorde de Dieu jamais interrompue.

 

Le chagrin permet aussi l'expiation du péché et l'acquisition d'une certaine maturité.

 

Il nous apprend à nous satisfaire de ce que l'on a, il nous astreint à l'humilité.

 

Il nous grandit et nous rend plus dignes des bienfaits à venir dont nous saurons davantage profiter en âmes sages.

 

Si nous sommes sincèrement croyants, cela est vérité. Vérité éprouvée par déjà plusieurs d'entre nous.

 

Allah, c'est vrai, change nos tristesses en d'autres tristesses, qu'Il entrecoupe de joies, pour qu'on sache que tout est passager, que le désespoir n'a pas sa place, qu'il faut juste patienter, endurer, attendre la Grâce.

 

Et « afin que vous ne vous tourmentiez pas au sujet de ce qui vous a échappé, ni n’exultiez pour ce que Allah vous a donné » (Sourate 57, verset 23).

Dans la vie, parfois, soit des choses chères nous sont enlevées, soit nous décidons difficilement de nous en éloigner, de nous en défaire, à cause de leur caractère plus ou moins dévié, pour mieux satisfaire le Seigneur de L'univers. Dans un cas comme dans l'autre, c'est une épreuve, comme une coupure, une rupture, un renoncement, un sacrifice, qui demandent qu'on domine notre âme charnelle et notre cœur, tout ce qu'ils peuvent ressasser de sentiments pénibles ou de pleurs. Quoi qu'il en soit, notre espoir dure, car dans ces conditions, Allah promet de nous remplacer ce qui a été perdu, pour notre bien, par quelque chose d'infiniment mieux :

 

« Si Allah sait qu'il y a quelque bien dans vos cœurs, Il vous donnera mieux que ce qui vous a été pris et vous pardonnera. Allah est Pardonneur et Miséricordieux » (Sourate 8, verset 70).

Le fait que notre vie ne se déroule pas comme nous l'avons souhaité ou imaginé ; le fait que nos projets, efforts sincères, idées, choix et décisions prennent des tournures inattendues ; le fait que nos certitudes soient souvent, par la force des choses, étonnamment remises en question, à la surprise énorme de tout le monde ! Tout cela doit nous rappeler combien nous sommes petits et à la merci de notre Créateur, combien nous sommes entre Ses Seules Mains, combien nous ne maîtrisons rien, combien nous ne savons pas ce qui est bon ou mauvais pour nous, malgré nos opinions parfois passionnément ancrées et rebelles à ce qui veut s'imposer. Que cela nous enseigne l'humilité ! L'Issue et Le Résultat de tout ce qui nous concerne, après nos prières et actions, ne nous appartiennent pas. Et le bonheur est dans l'acceptation des décrets d'Allah.

 

 Pour nos frères et sœurs éprouvés à cette heure, partout dans le monde, d'une manière ou d'une autre... N'oubliez pas que votre mal ne durera qu'un temps, qu'il passera, c'est obligé, car tout passe, la joie comme la peine, rien ne demeure hormis Le Compatissant Seigneur, qui vous regarde, veille sur vous, reste près de vous et ne vous oublie pas. Endurez patiemment et que votre espoir en Lui ne se perde jamais, car Il est Celui qui fait succéder les printemps aux hivers, les éclaircies serties d'arcs-en-ciel aux orages. Il est Celui qui fait d'un simple ver, un papillon, qui fait pousser les fleurs d'entre les marécages et qui fait sortir l'aube des nuits ténébreuses, comme Il peut faire sortir le vivant du mort... Dieu ainsi, un jour, saura faire émerger le sourire de vos larmes..., car les récompenses sont promises après les épreuves. Et chez Allah, La Parole ne change pas, elle est tenue et demeure. Accueillez donc cette bonne nouvelle dès à présent, dans vos cœurs, que nous puissions déjà voir briller dans vos yeux, tout de foi, l'avenir qui se veut sûrement meilleur... In cha’a Allah.

Ta tristesse et tes larmes sont toute compassion pour ton regretté défunt, et sache qu’ALLAH est plein de Compassion lui-même, qu’Il a pitié de toi et de ton disparu.

 

Ô toi, l’endeuillé, « l’endurance doit se manifester au premier choc » (rapporté par Mouslim et al-Boukhari) et je sais combien tu endures ; moi-même j'ai connu les coups durs de la vie…

 

Certes, « c’est à Allah que nous appartenons et c’est à Lui que nous ferons retour » (Sourate 2, verset 156)…

 

Cette séparation d’avec ton aimé est donc temporaire. In cha’a Allah, tu le retrouveras un jour au Paradis, dans le bonheur et la joie éternels, car c'est la Promesse de l'Islam faite aux Musulmans et parce qu’Allah ne manque jamais à Sa Parole et à Sa Promesse. Il suffit de prier, de rester droit, de garder espoir, d'être patient...

 

Allah a dit : « Mon serviteur croyant, à qui J’ai pris l’être qu’il chérit dans ce monde et qui se résigne dans l’espoir de Ma récompense, n’a pas moins que le Paradis pour rétribution » (rapporté par al-Boukhari).

 

Réjouis-toi que ton défunt ait vécu et soit mort musulman. Car alors, sache qu’il n’est pas mort et qu’il vit encore mieux que par le passé :

 

« Et ne dites pas de ceux qui sont morts dans le sentier de Dieu qu'ils sont morts. Au contraire, ils sont vivants, mais vous en êtes inconscients » (Sourate 2, verset 154).

 

« Au contraire, ils sont vivants, auprès de leur Seigneur, bien pourvus » (Sourate 3, verset 169).

 

« Ceux qui émigrent dans le sentier de Dieu et qui sont tués ou meurent, Dieu leur accordera certes une belle récompense, car Dieu est le meilleur des donateurs » (Sourate 22, verset 58).

 

« Ils ne meurent pas au-delà de leur première mort, et Dieu leur épargne le châtiment de l'enfer » (Sourate 44, verset 56).

 

On leur dit : « Entrez au Paradis ». Et ils disent : « Ah si seulement notre peuple savait ; que notre Seigneur nous a pardonné et mis au nombre des honorés ! » (Sourate 36, versets 26,27).

 

Réjouis-toi d’avoir connu, en ton 

 

regretté, un être aimant et croyant, dont tu as pu jouir une bonne partie de ta vie, et qui a su te transmettre les valeurs de l’islam pour que vous restiez toujours unis en Allah.(Rahimak Allah frère Fatmi Mohamed).

 

 

Ô combien de gens n’ont jamais seulement connu cette grâce, ou alors ont été sévèrement éprouvés par des gens égarés et à la conduite inqualifiable… Et combien d’autres n’ont pas eu la chance de rester en bons termes avec quiconque au dernier moment de leur vie… Qu'ALLAH leur donne malgré tout la meilleure issue...

Rahima Allah al fakid et que le paradis soit sa demeure à jamais!

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 27 Novembre 2012

 

                        6cce3d9d.jpg

 

 Le Professeur Van der Hoven, psychologue hollandais, a annoncé une découverte peu commune. En effet, il dit avoir expérimentalement prouvé l'influence favorable de la lecture du Coran et la prononciation répétée du nom d'Allah sur la santé humaine. 

 

Le point le plus saisissant dans cette recherche est le fait que Van der Hoven n'est pas musulman, a rapporté IslamNews. 

 

Le Professeur Van der Hoven confirme sa découverte grâce à une étude approfondie durant les trois dernières années. 

 

Certains de ses patients n'étaient pas musulmans et bon nombre d'entre eux ne connaissaient aucun mot arabe. Il a été enseigné à chaque patient comment prononcer correctement le mot "Allah". Le résultat est étonnant, particulièrement au sujet de ceux qui souffraient de troubles d'esprit, de dépression et de tension psychologique. 

 

"Les musulmans qui peuvent lire l'arabe et lisent régulièrement le Coran, sont protégés contre les maladies psychologiques. La répétition du mot "Allah" en arabe a également des effets favorables, selon le psychologue hollandais. En même temps il a expliqué que chaque lettre du mot " Allah " joue son propre rôle dans le traitement des troubles psychologiques. 

 

La prononciation de la première voyelle "A" soutient le fonctionnement du système respiratoire, contrôlant la respiration. La prononciation de la consonne du type arabe "L" détend l'aspiration. La prononciation de la dernière lettre "h" selon les règles de la langue arabe soutient le contact des poumons et du cœur qui stimule alternativement le battement du cœur, indique l'étude. 

Source : http://saphirnews.com)

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 26 Novembre 2012

 

 

  link

 

                 PSG-BARCA.JPG

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 25 Novembre 2012

 

Posté par mon ami Méchoui N.

 

Vidéo à voir.

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 25 Novembre 2012

 

 Et encore des cartes postales représentant l'ancienne ville.Celle qui a subjugué par sa beauté et son originalité les poètes et les artistes peintres.

 

 

 

 

  531 001

 

 

  images (13)-copie-2

 

  images (17)

 

 

  images (22)

 

 

  images (24)

 

 

 

   images (25)

 

 

   images (29)

 

 

   images (27)

 

 A suivre..

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 24 Novembre 2012

 

 * اتَّفق أهل العلمِ على فضيلةِ الصيامِ فيه؛ لما رويَ عَنْ أَبِي قَتَادَةَ الْأَنْصَارِيِّ رضي الله الله عنه أَنَّ رَسُولَ اللَّهِ سُئِلَ عَنْ صَوْمِ يَوْمِ عَاشُورَاءَ فَقَالَ: (يُكَفِّرُ السَّنَةَ الْمَاضِيَةَ) وفي لفظٍ (أَحْتَسِبُ عَلَى اللَّهِ أَنْ يُكَفِّرَ السَّنَةَ الَّتِي قَبْلَه) رواه الشيخان. وكانَ رسول الله يتحرى صيامَ هذا اليوم فعنِ ابْنِ عَبَّاسٍرضي الله عنهما قال: (مَا رَأَيْتُ النَّبِيَّ صلى الله عليه وسلم يَتَحَرَّى صِيَامَ يَوْمٍ فَضَّلَهُ عَلَى غَيْرِهِ إَِلا هَذَا الْيَوْمَ: يَوْمَ عَاشُورَاءَ) رواه الشيخان, وأما رويَ عن أبي سعيد الخدري مرفوعاً بلفظ: (من صام عاشوراء غفر له سنة) فلا يصحُّ، أخرجه الطبراني في (الأوسط) وإسنادهُ مسلسلٌ بالضعفاء, وقد وهمَ الإمام المنذري في تحسينه.

وقد اتفقَ أهل الحديث أنه [لَمْ يَثْبُتْ فِي فَضْل هَذَا الْيَوْمِ إِلاَّ الصِّيَامُ فَقَطْ

 

 

 اتمنى من الله ان يرزقكم في هذا اليوم  : فرح ( يعقوب ) وفرج ( يونس ) وتقوى ( يوسف ) وصبر ( ايوب ) وإيمان ( موسى ) واحتمال ( نوح ) وطهر ( عيسى ) وزهد ( محمد )"امين يا رب

     

                                               86556f01.jpg


Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 24 Novembre 2012

 

 Après la diligence qui faisait le trajet Alger-Laghouat au début du siècle dernier et qui mettait plusieurs jours de route ;s'arrêtant dans toutes les villes traversées en plus des caravanes sérails pour le changement des chevaux et le repos des voyageurs.Une autre ère débutât avec l'apparition de nouveaux véhicules mécaniques .Le traçage de nouvelles routes et la création de nouvelles compagnie de transport routier s'est avéré nécessaire pour exploiter ce nouveau filon par l'occupant.Le courrier postal entre les villes naissait ainsi.  

 

     lagh5.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0