Publié le 29 Septembre 2014

Pleure!O! Laghouat ,un de tes meilleurs fils te quitte à jamais

Tristesse et émotion dés l'annonce de cette terrible nouvelle qui nous afflige,SI Abdelkader ce merveilleux personnage bien de chez nous s'en va rejoindre son créateur ,notre tout puissant seigneur que son nom soit sanctifié .Allahou Akbar!La ilaha ila Allah!Un homme dont l'amour pour son pays et sa ville n'ont pas d'égal ,Ses paroles et ses écrits sur le blog de l'histoire et de la culture de la ville de Laghouat sont un model et un exemple de grande culture et de civisme qui resteront éternels .Ses dernières lignes pour notre ami et frère Hadj Med Hadj Aissa ,furent les suivantes:"

La boule de l'échographe se promène sur mon flanc droit, l'image de mon rein, les paroles du médecin, résultat incontestable, pas de cailloux, mais des particules de terre, joie, bonheur, ma ville continue à me nourrir de son argile, de son toub, elle a écrit son nom au fond de mon âme, aux confins de mes entrailles et sur les bords de mes chemins,.......pour m'aimer et m'interdire de l'oublier !!!!!!!!!"

Dans ces moments pénibles pour tous ceux qui l'avaient connus ,me reviennent d'autres paroles du défunt d'autres phrases écrites avec son merveilleux style haché et élevé qui émerveille le lecteur .IL CRIAIT son amour et sa passion pour sa cité,la ville qui l'a vu naître et grandir .La ville de l'art et de l'histoire,la ville rebelle et martyr qu'il aimait voir toujours grandir.J'espère de tout cœur que son cris sera entendu Allah yarehmou!

Nous, LAGHOUATIS
« Agissons donc! »,...
Ce cri du cœur, que beaucoup d’autres se contraignent à étouffer dans leur poitrine, illustre l’ampleur de votre passion pour LAGHOUAT. Il est vrai que, nous raconter les uns aux autres nos meurtrissures et nos lamentations à chaque évocation nostalgique de notre passé, ne ressuscitera aucun moment de la belle époque. Cela, ne fera évidemment régénérer ni nos jardins, ni nos palmeraies et ne restituera de même pas, le modèle et la dimension d’antan qui imposent le respect et inspirent des égards et de la considération.
« Agissons donc ! »,… Désormais slogan, cette expression est un conseil de mon frère Mohamed Hadj Aissa chez qui, j’ai perçu la sincérité de l’appel et le désir de concrétiser des actions qui vont permettre aux Laghouatis de récupérer leur ville, son histoire, sa culture, ses monuments, ses traditions, ses écoles de la vie et ses références civilisationnelles.


Nos chances de participer au présent de Laghouat et de décider de son futur, résident à priori dans nos capacités à dynamiser notre ‘’Observatoire’’ ensuite, dans la volonté de tous d’œuvrer pour concevoir une stratégie d’influence, dans les sujets intimes aux droits du citoyen, à son bien-être, aux valeurs culturelles de la société et au progrès.


Si, dans l’agenda ou le registre des priorités de nos amis de l’Observatoire, il n’est encore pas paru de rencontre avec la Société civile, nous leur proposons de nous apprendre une date, qui sied au calendrier de leurs occupations, pour une telle occasion. Peut-être, ensemble saurions-nous définir une politique de travail conjointe et des objectifs communs, pour sauvegarder ce qui reste de nos acquis et éclaircir les voies, vers un avenir meilleur, moins marginalisant.
Ceci, nous le souhaitons, nécessite d’être considéré comme une déclaration à l’attention de nos frères de l’Observatoire des Béni Laghouat et tous ceux qui, le cœur gros d’amertume mais, lourd de passion pour cette vi
lle, veulent agir.
(Le 14.03.2013)
Kader Brahimi

Photos du défunt rahimahou Allah(postées par Hadj Ali Djoudi).
Photos du défunt rahimahou Allah(postées par Hadj Ali Djoudi).
Photos du défunt rahimahou Allah(postées par Hadj Ali Djoudi).
Photos du défunt rahimahou Allah(postées par Hadj Ali Djoudi).
Photos du défunt rahimahou Allah(postées par Hadj Ali Djoudi).

Photos du défunt rahimahou Allah(postées par Hadj Ali Djoudi).

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 29 Septembre 2014

Je viens d'apprendre avec une grande tristesse par le web le décès d'un intellectuel et d'un homme d'une grande gentillesse,Si Abdelkader Brahimi.Un laghouati d'une grande qualité et l' une des plus belles plumes qu' il m'a été donné de lire sur le net .Un monsieur aux énormes qualités,un haut cadre s'en va brusquement ,une grande perte pour la ville.Dans ces moments terribles m'a pensée va à sa famille ,à tous ses frères,ses enfants et à ses amis .Nos condoléances, les plus attristés en cette douloureuse circonstance et cette perte qui nous afflige;ina lilah wa ina ilayhi radjioun.Rahima Allah al fakid.

Décès de Abdelkader Brahimi.(Allah yarehmou.)

Voir les commentaires

Rédigé par Hmed B.

Repost 0

Publié le 29 Septembre 2014

L'Entente de Sétif en finale de la ligue des champions africaine.

Bravo à l'ESS pour cette qualification historique, acquise en terre congolaise à la manière des grands.Ce club reste la fierté du football algérien ,admirable et exemplaire en tout point de vue.La preuve que seul le travail planifié pait à la fin.Yaetihoum la saha!

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 28 Septembre 2014

Science et management.

Une petite histoire que je partage avec tous mes amis avec un grand plaisir pour décompresser un peu et reprendre une bonne semaine de travail .

Un homme, dans la nacelle d’une montgolfière ne sait plus où il se trouve. Il descend et aperçoit une femme au sol. Il descend encore plus bas et l’interpelle :

« Excusez-moi ! pouvez-vous m’aidez ? J’avais promis à un ami de le rencontrer et J’ai déjà une heure de retard car je ne sais plus où je me trouve. »

La femme au sol répond :

« Vous êtes dans la nacelle d’un ballon à air chaud à environ 10 m du sol. Vous vous trouvez exactement à 49° 28’ Nord et 8° 25’ 58’’ Est ».

« Vous devez être ingénieur » dit l’aérostier.

« Je le suis », répond la femme, « comment avez-vous deviné ? »

« Et bien », dit l’aérostier, « tout ce que vous m’avez dit à l’air techniquement parfaitement correct, mais je n’ai pas la moindre idée de ce que je peux faire de vos informations et en fait je ne sais toujours pas où je me trouve. Pour parler ouvertement, vous ne m’avez été d’aucune aide. Pire, vous avez encore retardé mon voyage. »

La femme lui répond :

« Vous devez être un chef. »

« oui, » répond l’homme avec fierté , » mais comment avez-vous deviné? »

« Eh bien », dit la femme, « vous ne savez ni où vous êtes, ni où vous allez. Vous avez atteint votre position actuelle en chauffant et en brassant une énorme quantité d’air. Vous avez fait une promesse sans savoir la moindre idée comment vous pourriez la tenir et vous comptez maintenant sur les gens situés en dessous de vous pour qu’ils résolvent votre problème. Votre situation avant et après notre rencontre n’a pas changé, mais comme par hasard, c’est moi maintenant qui à vos yeux en suis responsable ! »

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 26 Septembre 2014

Nouvelles photos de la cité belle et rebelle.

Photos.
Photos.
Photos.
Photos.
Photos.
Photos.
Photos.

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 26 Septembre 2014

Enfin!Elhamdoulilh,il a plu à torrents sur notre cité qui attendait ce don divin depuis longtemps.L'été qui s'est un peu éternisé en ce mois de Septembre a cédé la place à un automne qui s'est fait tellement désirer.Mais par la grâce du tout puissant ,l'automne est arrivé en cette fin de mois mettant un peu de baume dans les cœurs.

L'oued M'zi en cru (photos de mon ami KHALED FERHAT ce matin.
L'oued M'zi en cru (photos de mon ami KHALED FERHAT ce matin.
L'oued M'zi en cru (photos de mon ami KHALED FERHAT ce matin.
L'oued M'zi en cru (photos de mon ami KHALED FERHAT ce matin.

L'oued M'zi en cru (photos de mon ami KHALED FERHAT ce matin.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 25 Septembre 2014

Hommage à Hadj Med Talbi(Rahimahou Allah).

Par Djoudi Hadj Ali Ben Belkacem.

La mort ! Une fatalité que personne ne peut détourner ni s’échapper d’elle, elle est aussi une fin de vie qui peut vous faire oublier des êtres chers une fois mort, ceux que nous avons aimés, chéries, respectés comme nos parents, nos amis, nos collègues et même nos enfants. Mais face à cette destinée, il y’a des personnes qui passent entre les mailles du filet de cette tragédie et malgré leurs départ pour un autre monde, ils restent vivants parmi nous avec tout le respect que nous leurs avons voués de leur vivant et parmi eux, je citerai HADJ MOHAMED TALBI BEN ALI.

C’est vrai qu’il est difficile d’admettre qu’un être cher nous quitte pour toujours, mais que peut ont faire nous ne pouvons que nous incliner devant la volonté de Dieu.

HADJ MOHAMED TALBI BEN ALI avait de la part de ces concitoyens un grand respect et avait aussi une grande notoriété et une popularité et une réputation exemplaire pour toutes les qualités dont il jouit, sa patience, sa gentillesse, son intégrité, son dévouement, ces relations humaine et surtout sa citoyenneté et sa civilité.

HADJ MOHAMED TALBI BEN ALI moi qui a eu la chance de faire un mandat à l’APC de Laghouat avec toi et avec le témoignage de tous les membres nous t’avons connu un homme intègre, propre, correcte, discret, bon vivant, joyeux simple et sincère tu savais profiter des joies de l’existence tu n’as jamais été d’une nature compliquée et tu n’étais ni orgueilleux ni frivole.

HADJ MOHAMED TALBI BEN ALI tu possédé tous les atouts d’un homme exceptionnel scout, militant de la première heure ce qui t’a valu une année de prison dans les geôles du colonialiste français et subit d’atroces tortures, animateur à la radio de laghouat, joueur de foot-ball, puis l’un des meilleurs arbitre du grand sud de l’époque, tu a étais aussi le premier le maire de Laghouat à la création de la Wilaya de Laghouat en 1975 et Directeur de l’hydraulique au temps du secrétariat d’état de l’hydraulique dirigé par ton ami personnel Monsieur Arbaoui Allah Yarehmou ensuite Directeur de la Société SOGERWIL jusqu'à ta retraite.

Oui !Allah Yarahmek HADJ MOHAMED TALBI BEN ALI nous quitte à jamais en nous privant de sa générosité, sa bonté, son affection, sa gentillesse, son humour et ses conseils.

A tous les membres de sa famille, Laghouat et les Laghouatis pleurent avec vous Celui que nous venons de perdre HADJ MOHAMED TALBI BEN ALI qui était notre aîné, notre père, notre frère, notre ami et si quelque chose peut cependant modérer notre chagrin, c’est le souvenir de ses vertus.

La ville de Laghouat, les Laghouatis sont sous le choc à cause de cette perte cruelle et brutale qui nous endeuille mais HADJ MOHAMED TALBI BEN ALI restera toujours vivant dans nos cœurs avec tout le respect que nous lui avons voué de son vivant,

En cette douloureuse circonstance ma pensé va directement à son fidèle compagnon et ami Hadj Tahar Benamar et puis à toute sa famille, je présente mes condoléances les plus sincères, en particuliers son épouse et ses enfants, larbi, Ali, son frère Hadj Madani et aussi ses neveux ainsi que les familles Gueddouda, Ledhem,Dali,Ziani et tous les laghouatis,

Repose en paix cher HADJ MOHAMED TALBI BEN ALI la vie ne dure qu’un instant et nous te rejoindrons puisque il faut bien mourir un jour,nous ne t’oublierons jamais que Dieu te bénisse et que le tout puissant t’accorde Sa Miséricorde et t’accueille dans son vaste et Éternel Paradis et qu’il t’accorde sa sainte miséricorde.

(INA LILLAH OUA INA ILAHI RADJIOUN).

HADJ ALI DJOUDI BEN BELKACEM

Hadj MED Talbi ;une vie pleine en photos.
Hadj MED Talbi ;une vie pleine en photos.
Hadj MED Talbi ;une vie pleine en photos.
Hadj MED Talbi ;une vie pleine en photos.
Hadj MED Talbi ;une vie pleine en photos.
Hadj MED Talbi ;une vie pleine en photos.
Hadj MED Talbi ;une vie pleine en photos.
Hadj MED Talbi ;une vie pleine en photos.
Hadj MED Talbi ;une vie pleine en photos.
Hadj MED Talbi ;une vie pleine en photos.
Hadj MED Talbi ;une vie pleine en photos.
Hadj MED Talbi ;une vie pleine en photos.
Hadj MED Talbi ;une vie pleine en photos.
Hadj MED Talbi ;une vie pleine en photos.
Hadj MED Talbi ;une vie pleine en photos.
Hadj MED Talbi ;une vie pleine en photos.
Hadj MED Talbi ;une vie pleine en photos.
Hadj MED Talbi ;une vie pleine en photos.

Hadj MED Talbi ;une vie pleine en photos.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 21 Septembre 2014

De belles photos de notre cité, reçues et que nous partageons avec plaisir avec tous.Bonne vision!

Nouvelles belles photos.
Nouvelles belles photos.
Nouvelles belles photos.
Nouvelles belles photos.
Nouvelles belles photos.
Nouvelles belles photos.

Voir les commentaires

Repost 0

Publié le 19 Septembre 2014

Le dernier adieu à un brave homme et à un médecin compétent.

PAR Hadj Med SLIMANI.

الوداع الاخير ...
في موكب جنائزي مهيب شيعت مدينة الاغواط ..ومع اذان المغرب ابنها البار المغفور له ..الدكتور احمد بن عروس ..وما حضور الالاف من الاغواطيين الا دليل على سمعة المغفور له المرحوم سي احمد ....نعم لم تشهد مدينة الاغواط منذ فترة طويلة هذا الحضر المكثف للمعزيين ...من مختلف الفيئات العمرية والشرايح الاجتماعية ...الالاف اكتضت بهم المقبرة ...وكان الحزن يخيم على الجميع .......
رحمة الله عليك يا اخي احمد ...لقد حضر زملائك الاطباء ...وعمال القطاع الذي افنيت فيه العمر في مداوات الناس ...حضر سكان الشطيط بالمئات ...حضر كل سكان الاغواط ...كلهم يذكر محاسن الفقيد ...
ان لله وان اليه راجعون ....وداعا .....في الجنة انشاء الله ...

اللهم : اغفر له وارحمه وعافه وأعف عنه وأكرم نزله ووسع مدخله وأغسله بالـماء والثلج والبرد ، ونقه من الخطايا كما ينقى الثوب الأبيض من الدنس وأبدله داراً خيراً من داره ، وأهلاً خيراً من أهله وزوجاً خيراً من زوجه وأدخله الجنة وأعذه من عذاب القبر ومن عذاب القبر .
اللهم : إن عبدك فلان بن فلان في ذمتك ، وحبل جوارك فقه من فتنة القبر وعذاب النار ... أنت الغفور الرحيم .
اللهم : عبدك وابن عبدك وابن أمتك احتاج إلى رحمتك وأنت غني عن عذابه إن كان محسناً فزد في حسناته وإن كان مسيئاً فتجاوز عنه .
اللهم : يسر حسابه ويمن كتابه وأجعله من الـمقربين .
اللهم : يا أكرم من سئل وأجود من أعطى .. عامله بما أنت أهله ولا تعامله بما هو أهله فأنت أهل التقوى وأهل الـمغفرة .
اللهم : يا سابغ النعم يا ذا الجود والكرم نور عليه قبره واجعله روضة من رياض الجنة وصب عليه من رحماتك وأنقله إلى نعيم جناتك .
اللهم : اجزه بالإحسان إحسانا وبالسيئات عفواً وغفرانا .
اللهم : إني أرجوك له وأخافك فيه يا رحمن يا رحيم آنس وحشته وارحم غربته وجافي الأرض عن جنبيه .
اللهم : أنزله منازل الشهداء وألحقه بالصالحين وأحشره في زمرة خير النبيين وأكتبه في أوليائك الصالحين .
اللهم : أنزله منازل الأبرار وأجعله مع الأخيار وظله في ظلك يوم لا ظل إلا ظلك .
اللهم : اجعل قبره روضه من رياض الجنة ولا تجعله حفرةٍ من حفر النار .
اللهم : أغفر له في المهديين واخلفه في عقبه في الغابرين واغفر لنا وله يا رب العالـمين .

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 19 Septembre 2014

La femme au foyer.

Un jour, un homme, ayant finit sa journée de travail, rentra chez lui. Contrairement à son habitude, il trouva un chaos sans nom règnant dans la maison.

Ses enfants, encore en pyjama, jouaient dans la boue du jardin.

Sur le gazon, tout autour de la maison, il y avait des cartons de repas congelés et des boîtes de jus de fruits par terre.

Quand il entra dans la maison, il fût scandalisé devant le spectacle qui s'offrait à lui : la vaisselle sale était éparpillée dans toute la cuisine, le repas du chien était renversé sur le sol, la vitre était brisée et des bouts de verres étaient répandus sur une grande surface, il y avait du sable partout ; par terre, sur la table de la cuisine et les meubles. Dans la salle de séjour se trouvaie
nt des jouets,

des vêtements et une lampe renversée.


A ce moment là, l'homme eu très peur qu'un malheur eut touché sa femme. Il se précipita au premier étage affolé et fût stupéfait en voyant sa femme encore en pyjama tranquillement assise dans le lit en train de lire un livre.

Elle leva la tête en souriant et lui demanda :

- Comment était ta journée ?

- Mais que s'est-t-il passé ici aujourd'hui !?

Souriante...

- Tu sais, chaque jour en rentrant, tu me demandes ce que j'ai fait durant ma journée et lorsque je te réponds que je me suis occupée de la maison et des enfants... Tu me dis : "C'est tout ?" ...

... Eh bien, au
jourd'hui, je n'ai rien fait
!

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0