Publié le 31 Décembre 2014

En attendant la fête du Mawlid el Nabaoui
En attendant la fête du Mawlid el Nabaoui

Le Mawlid Ennabawi Echarif célébré samedi-12 Rabii El Awal 1436 de l’hégire-correspondant au 3 janvier 2015

"Haou dja l’Mouloud enbi yafrah bina …» qui d’entre nous ne se souvient pas de cette chanson et tant d’autres qui ont accompagné notre enfance et qu’on répétait, des jours durant, pour souhaiter la bienvenue au Mouloud qui à l’époque déjà avait une haute signification à nos yeux. Ces chants nous ont tellement bercés que nous les avons appris par cœur et les récitions avec fierté à l’approche du jour de la naissance du prophète. Que reste t-il de ces beaux chants populaires, jetés aux oubliettes ou dans les meilleurs des cas, enfuis dans un petit coin ou un petit espace souvent inutilisable de notre mémoire gagnée par une amnésie en bonne et due forme. Ces derniers, qui font partie de notre riche patrimoine oral sont frappés du sceau de l’oubli. Que connaissent nos enfants de ces belles chansons symboliques qui donnaient jadis au Mouloud un autre goût. La commémoration de l’événement a évolué, aujourd’hui, mais pas toujours dans le bon sens et les enfants célèbrent à leur manière cette fête religieuse.

Depuis que nous étions enfants, nous aimions voir arriver ce jour du Mawlid Ennabaoui. Tant pour les bougies que nos mères allumaient dans chaque pièce, dès la tombée du crépuscule, que pour les jeux nocturnes auxquels nous nous adonnions. A l’époque, il y avait peu de pétards, peu de feux d’artifice(reservés aux grands) car les moyens nous faisaient défaut .Mais on faisait preuve d'ingéniosité pour faire du bruit et la majorité d’entre nous allumaient un bout de bougie dans une boîte de conserves que l’on prenait soin de trouer au fond pour assurer l’arrivée de l’air si utile au feu. Avec ces boîtes, nous courrions longtemps avant de nous lancer, une fois le bout de bougie consommé, dans d’autres jeux dont celui qu’on préférait était la «ghomayda». A l’époque, nous n’avions ni télévision, ni tablettes électroniques, ni consoles vidéo, ni appareils photos incorporés dans des smartphones, mais nous étions heureux. Beaucoup plus heureux en tout cas que semblent l’être les enfants aujourd’hui en dépit des tonnes de pétards qui se déversent sur le marché malgré leur interdiction à la vente, et en dépit des quantités incroyables de variétés de feux d’artifice que l’on trouve aujourd’hui sur les étals et, le plus souvent, à même le sol. Le bonheur n’est finalement pas nécessairement électronique. Le Mawlid ennabaoui était une de ces belles occasions que l’on fêtait en famille. Les plus âgés d’entre nous et nos parents nous parlaient de Evènement à l’occasion mais, à cet âge, nous ne comprenions pas réellement. Un peu plus tard, ceux qui parmi nous commençaient à aller à la mosquée commençaient à entendre les prêches conçus spécialement pour cette nuit. Entre la prière du Maghrib et celle d’El Icha, l’imam tenait un court prêche de circonstance. Dans ce discours, généralement, il racontait la vie du Prophète Mohamed (Qsssl) depuis sa naissance, en passant par son allaitement par Halima Essa’adiya et le célèbre épisode de l’ange qui vint le voir à cet âge pour, disent certains, «lui purifier le coeur». La mort de sa mère Amina, sa protection par son oncle Abu Talib, ses voyages avec la caravane lorsqu’il était employé par Saida Khadidja qu’il épousa par la suite, la révélation au «ghar Hira», et tous les autres évènements jusqu’à la hijra puis le retour à La Mecque victorieux sont racontés avec force et détails. Ensuite, on avait droit à une partie du discours d’adieu (khotbat el wada’a) qu’il prononça au mont Arafat et l’on terminait toujours ce prêche en nous racontant sa mort. Chaque année, c’était la même chose. Le même prêche, le même discours. Les mêmes noms revenaient, les mêmes événements souvent dits et redits par les mêmes personnes. Nous étions jeunes et nous aimions entendre et entendre à nouveau. Cela nous faisait certes une impression du déjà entendu mais, lorsqu’on a l’âge que nous avions, surtout dans une mosquée, on écoute… religieusement!

Source:El Ayam.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Evénements.

Repost 0

Publié le 29 Décembre 2014

Que la Nouvelle Année soit pour vous et toute votre famille riche de joie et de bonheur qu'elle déborde de gaîté et de prospérité sans oublier la santé... Mes meilleurs voeux, Bonne Année De vous à nous, De nous à vous, Ces voeux, année après année, que nous avons le bonheur de partager... Soyez Heureux en 2015!
Chaque jour est unique, chaque année est une promesse de joies et de découvertes. Que l'année 2015 soit pour vous une année spéciale, que des milliers de petites joies viennent embellir votre vie,et que cette année soit pour vous une année de toutes les réussite
s.

En cette période de fêtes, nos pensées se tournent avec gratitude vers ceux

et celles qui rendent possible l’existence de ce blog . Nous profitons de cette période de réjouissances pour vous dire merci et vous offrir nos meilleurs vœux.

Meilleurs vœux pour 2015!
Meilleurs vœux pour 2015!

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Evénements.

Repost 0

Publié le 28 Décembre 2014

Merci!Mille fois merci cher ami pour ce joli cadeau de fin d'année;de jolies photos de L'ITIHAD de Laghouat à deux différentes époques charnières de son existence .Des photos très anciennes des années fin 70 ,le tout début,mais aussi l'équipe des années 80 qui nous rappelle la belle carrière en coupe d’Algérie ces années là!Nous les partageons avec tous nos amis sportifs.Bonne vision!

Photo de l'IRBL en janvier 1978,match disputé contre l'ONACO Ghardaia  sur son terrain .Match gagné par 4 but a 0
Photo de l'IRBL en janvier 1978,match disputé contre l'ONACO Ghardaia  sur son terrain .Match gagné par 4 but a 0

Photo de l'IRBL en janvier 1978,match disputé contre l'ONACO Ghardaia sur son terrain .Match gagné par 4 but a 0

Photos 01 et 02 de droite à gauche debout :.Benadjila Djamel,Hadjadj Boubekeur,Guibadj Omar, Mourad ???,Bey Aissa,Taleb Ahmed,Othmani Mechri,Oumimou Med........Accroupis : de droite à G : Rayane Abdelkrim,Djamat Belkacem,Rayane Med,Rezzoug Med ben Allal.

Ouargla,l'équipe qui affronta l'USMAnnaba.
Ouargla,l'équipe qui affronta l'USMAnnaba.

Ouargla,l'équipe qui affronta l'USMAnnaba.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #sport

Repost 0

Publié le 27 Décembre 2014

Une belle surprise nous attendait ce matin,lorsque nous pénétrâmes avec mes amis Hadj Kaddour et Hadj Kouider dans notre incontournable et beau jardin publique vestige de si beaux souvenirs du passé.Au programme un thé vert à la menthe et profiter d'une belle matinée ensoleillée et clémente après des journées hivernales très rudes, ces derniers temps.

C'était la rencontre surprise de plusieurs de nos amis qui sans s’être donner rendez vous ,se retrouvèrent là, réunis après une si longue séparation.Les choses de la vie avaient faits que chacun de nous vive celle-ci suivant sa destinée;parfois à l'autre bout du monde.

De très beaux moments comme nous les aimons,de la joie ,des souvenirs qui resurgissent mais surtout ce petit bonheur intérieur qui envahi notre cœur lorsque on retrouve de nouveau les nôtres ne serait ce que pour quelques heures.

Sur les photos apparaissent Hadj Kaddour,Hadj K.Benbahaz,Hadj Kouider,Salem Abdelhakem,Omar Marfoua,Amar Bensenouci,Takhi Sayeh et votre serviteur.
Sur les photos apparaissent Hadj Kaddour,Hadj K.Benbahaz,Hadj Kouider,Salem Abdelhakem,Omar Marfoua,Amar Bensenouci,Takhi Sayeh et votre serviteur.
Sur les photos apparaissent Hadj Kaddour,Hadj K.Benbahaz,Hadj Kouider,Salem Abdelhakem,Omar Marfoua,Amar Bensenouci,Takhi Sayeh et votre serviteur.
Sur les photos apparaissent Hadj Kaddour,Hadj K.Benbahaz,Hadj Kouider,Salem Abdelhakem,Omar Marfoua,Amar Bensenouci,Takhi Sayeh et votre serviteur.

Sur les photos apparaissent Hadj Kaddour,Hadj K.Benbahaz,Hadj Kouider,Salem Abdelhakem,Omar Marfoua,Amar Bensenouci,Takhi Sayeh et votre serviteur.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Evénements.

Repost 0

Publié le 26 Décembre 2014

La troupe théâtrale de Laghouat "Al darb al Acil" qui participait aux journées nationales du monologue de la jeunesse qui se sont déroulées à Sidi Bélabes a été primée et remporta le premier prix pour son excellente prestation dans la présentation et l'illustration d'un spectacle de très grande qualité. Bravo !Mille fois bravo pour tout ce que vous êtes en train de réaliser avec la réussite en plus.

Mabrouk "Al Darb al Acil"!

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 26 Décembre 2014

Les Olympiades "sport Sud"à Laghouat;cérémonie d'ouverture .
Les Olympiades "sport Sud"à Laghouat;cérémonie d'ouverture .
Les Olympiades "sport Sud"à Laghouat;cérémonie d'ouverture .
Les Olympiades "sport Sud"à Laghouat;cérémonie d'ouverture .

Photos de la cérémonie d'ouverture de la semaine olympique"sport sud" à la salle omnisports Dada Benyounes à Laghouat DU 24/122014 au 30/122014.

Les Olympiades "sport Sud"à Laghouat;cérémonie d'ouverture .
Les Olympiades "sport Sud"à Laghouat;cérémonie d'ouverture .
Les Olympiades "sport Sud"à Laghouat;cérémonie d'ouverture .
Les Olympiades "sport Sud"à Laghouat;cérémonie d'ouverture .
Les Olympiades "sport Sud"à Laghouat;cérémonie d'ouverture .
Les Olympiades "sport Sud"à Laghouat;cérémonie d'ouverture .

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #sport

Repost 0

Publié le 25 Décembre 2014

Aujourd’hui nous fumes conviés à participer à l’émission organisée par la station radiophonique locale sur le thème : « La violence dans les stades, comment y remédier ? » .Animée magistralement par notre grand ami Gatcha Lahcène et avec la participation d’illustres personnalités locales et nationales du sport,de la presse,des universitaires et de la sécurité public spécialistes de la question et dont la compétence est reconnue .L’émission était programmée dans le cadre de la tenue dans la wilaya de Laghouat des OLYMPIADES du SUD « SPORT SUD ».L’émission qui a durée deux heures de dix heures à douze heures se passa dans de très bonnes conditions grâce à l’effort des responsables de la station et le sérieux et l’implication des participants .

Emission radiophonique"La violence dans les stades, comment y remédier ? »
Emission radiophonique"La violence dans les stades, comment y remédier ? »
Emission radiophonique"La violence dans les stades, comment y remédier ? »
Emission radiophonique"La violence dans les stades, comment y remédier ? »
Emission radiophonique"La violence dans les stades, comment y remédier ? »

Un mal qu'il faut soigner.

Ce dossier épineux de la violence dans nos installations sportives mettant en danger la pratique sportive exige une prise en charge sérieuse de la part de tous et une implication de tous les moments de notre société pour rendre nos stades des lieux de fêtes de convivialité et de tolérance de l’autre dans la pratique de notre sport favori.

La violence dans les stades et dans l'environnement immédiat de cette enceinte, devient de plus en plus présente, elle empoisonne le football national au point de devenir un fléau qui discrédite ce sport en quête de professionnalisme. Cet espace est devenu le lieu privilégié pour les jeunes spectateurs qui déchargent pour la plus part d'entre eux, toute leur agressivité. Cela commence par des injures, des obscénités, qui fusent de partout sans aucun égard à l'assistance, de la casse pour arriver souvent au pire des débordements, voire des menaces. Cette violence récurrente dans nos stades est devenue l'expression du spectateur qui ne trouve plus d'autres moyens de prouver qu'il est partie prenante de l'évènement que cette débauche par laquelle il s'affirme. A tel point que notre football est en train d'être pris en otage par des groupes de supporters violents. Une manière peut-être pour intimider les officiels. Plus encore, les actes de vandalisme pratiqués dans les stades sont souvent transférés dans la rue qui devient le théâtre de bagarres entre supporters.
Ceci nous amène à nous poser la question de savoir qu'elles sont les causes de cette violence, comment se manifeste- t'elle concrètement et comment la combattre ?
Analyser les causes de violence dans les stades de football chez nous revient à relever les comportements de tous les acteurs qui interviennent dans ce sport : les supporters, dirigeants de clubs, arbitres, joueurs, comités de supporters, membres fédéraux et tous les responsables au niveau des différentes institutions sportives.
Les facteurs qui conduisent aux actes de violences peuvent être essentiellement un besoin de ces jeunes d'exprimer leur haine et le rejet de leur sort parfois en usant de jet de pierres voire d’arme blanche. Car il n'y a pas de fatalité à cela, la raison peut donc être sociale. Trouver l'origine du problème permettrait évidemment de prévenir toute sorte de violen
ce.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #sport

Repost 0

Publié le 24 Décembre 2014

D'autres photos à voir pour ceux qui ont la nostalgie de l'ancienne ville.

Photos 01:Le schettet et la Daia 50.Photo02:Vue générale (aérienne) .Photo 03:Vue aérienne sous un angle différent .Photo04:Essaffah.Photo05:La vieille poste..
Photos 01:Le schettet et la Daia 50.Photo02:Vue générale (aérienne) .Photo 03:Vue aérienne sous un angle différent .Photo04:Essaffah.Photo05:La vieille poste..
Photos 01:Le schettet et la Daia 50.Photo02:Vue générale (aérienne) .Photo 03:Vue aérienne sous un angle différent .Photo04:Essaffah.Photo05:La vieille poste..
Photos 01:Le schettet et la Daia 50.Photo02:Vue générale (aérienne) .Photo 03:Vue aérienne sous un angle différent .Photo04:Essaffah.Photo05:La vieille poste..
Photos 01:Le schettet et la Daia 50.Photo02:Vue générale (aérienne) .Photo 03:Vue aérienne sous un angle différent .Photo04:Essaffah.Photo05:La vieille poste..

Photos 01:Le schettet et la Daia 50.Photo02:Vue générale (aérienne) .Photo 03:Vue aérienne sous un angle différent .Photo04:Essaffah.Photo05:La vieille poste..

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 23 Décembre 2014

Des photos très anciennes de la ville de Laghouat que nos partageons avec plaisir avec tous nos amis.Bonne vision à tous!

Photo 01:Essefridj 1930.Photo02:vue générale à parti de la Brèche 1930.Photo 03:Porte d'ALGER 50-60.Photo 04:Place des oliviers  40.Photo 05:Porte d'ALGER 1920.
Photo 01:Essefridj 1930.Photo02:vue générale à parti de la Brèche 1930.Photo 03:Porte d'ALGER 50-60.Photo 04:Place des oliviers  40.Photo 05:Porte d'ALGER 1920.
Photo 01:Essefridj 1930.Photo02:vue générale à parti de la Brèche 1930.Photo 03:Porte d'ALGER 50-60.Photo 04:Place des oliviers  40.Photo 05:Porte d'ALGER 1920.
Photo 01:Essefridj 1930.Photo02:vue générale à parti de la Brèche 1930.Photo 03:Porte d'ALGER 50-60.Photo 04:Place des oliviers  40.Photo 05:Porte d'ALGER 1920.
Photo 01:Essefridj 1930.Photo02:vue générale à parti de la Brèche 1930.Photo 03:Porte d'ALGER 50-60.Photo 04:Place des oliviers  40.Photo 05:Porte d'ALGER 1920.

Photo 01:Essefridj 1930.Photo02:vue générale à parti de la Brèche 1930.Photo 03:Porte d'ALGER 50-60.Photo 04:Place des oliviers 40.Photo 05:Porte d'ALGER 1920.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 22 Décembre 2014

La JSML vainqueur de la coupe des Oasis en 68-69.Debout de droite à gauche:Bensalem,Bouzalekh,                            Allali(rahimahou Allah),Akkaka,Rouane,ElHouiti,Sedira,Moulai.Accroupis: Kiad,Ferhat,Benhaouech(rahimahou Allah),Tidjani,Mansouri,Keciba(rahimahou Allah).

La JSML vainqueur de la coupe des Oasis en 68-69.Debout de droite à gauche:Bensalem,Bouzalekh, Allali(rahimahou Allah),Akkaka,Rouane,ElHouiti,Sedira,Moulai.Accroupis: Kiad,Ferhat,Benhaouech(rahimahou Allah),Tidjani,Mansouri,Keciba(rahimahou Allah).

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Sport

Repost 0