Publié le 31 Mars 2015

On s'était séparé il y a exactement 35 ans,le jour ou il termina son service national;me laissant moi qui avait quatre mois encore à tirer dans la caserne.Notre séparation fut difficile ,très difficile car s'était mon collègue de travail sous le drapeau ,mon compagnon , ami et confident.Il était de la wilaya de Tlemcen plus exactement de Sebdou.Lui c'était Mohamed,dans le civil tout comme moi,il était enseignant.Nous étions affectés dans un service qui répondait à nos qualifications mutuelles,il me secondait dans mes tâches .On avait fait du bon boulot ensemble ;ce qui nous valait le respect et l'admiration de tous à cette époque.Notre amitié grandissait au fur et à mesure que le temps passait.On partageait nos joies ,nos peines ;on se soutenait l'un et l'autre dans les moments les plus difficiles.C'était devenu un frère que le tout puissant me donna la bas ,jusqu'à ce jour ou ;il fallait se quitter et se séparer ainsi était le tourbillon de la vie.On s'était promis de se revoir de se rendre des visites de ne pas se perdre de vue.On s'était écrit tout au début .il n'y avait pas encore de portable s'était la fin des années soixante dix et le début des années quatre vingt.On avait chacun beaucoup de projets dans la tête ,on était jeunes avec de l'ambition.Et puis les nouvelles devinrent rares jusqu'à ce qu'il y en avait plus des deux cotés c'était comme on dit,le silence radio.Un long silence jusqu'à l'oublie qui dura trente cinq bonne années...Et ...

Hier à l'heure ou je regardais tranquillement le match de notre équipe nationale ,la sonnette de la porte d'entrée retentit....

Mais non,je ne rêvais pas,je ne l 'avais pas reconnu tout de suite, c'était bien lui !C'était une surprise!Mais quelle surprise agréable qu'il me fit là,Des retrouvailles intenses d'humanité,il a préfère venir faire un long voyage en voiture avec un ami à lui.Il a ainsi choisi de renouer ce contact rompu après toutes ces années.J'imaginai que sa vie avait beaucoup changé depuis que nous nous sommes perdus de vue.Le service national est bien loin maintenant mais mes souvenirs étaient restés intactes .Les liens s'étaient refaits naturellement à la simple évocation d'anecdotes et de noms de compagnons.Il avait gardé sa gentillesse ,sa bonté et ce sourire complice malgré le poids des années.Comme avant on a rit, beaucoup rit ;rien n'était oublié.J'étais heureux de retrouver mon meilleur ami d'ailleurs ,lui plus que moi,en homme cultivé ,il s'est rappellé même les lectures et les grands ecrivains dont on avait partagé les oeuvres;Tolstoï,entre autres,Michael Naema,Nedjib Mahfoud découverts gràce à lui mais beaucoup d'autres.Les grands films devenus des classiques depuis.Des moments de grandes joies, difficiles à décrire.Mais j'étais heureux de retrouver l'homme de valeurs, de grandes qualités et de culture mais surtout un ami de longue dàte et qui mieux que moi a osé et fait le premier pas;celui qui était convenu au départ que c'était moi qui le ferait et cela depuis longtemps...Merci à toi Mohamed ,merci A ton compagnon Hadj Zoubir que j'ai beaucoup apprécié aussi.Merci pour ce geste de grandeur et cette preuve d'amitié que tu viens de faire.Inchallah le seigneur me permettra un jour de refaire la même chose pour toi.Bon retour auprès des vôtres et que le tout puissant vous protège!

Hier en compagnie de Si Med Souaghir au milieu et Hadj Zoubir.
Hier en compagnie de Si Med Souaghir au milieu et Hadj Zoubir.

Hier en compagnie de Si Med Souaghir au milieu et Hadj Zoubir.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 29 Mars 2015

Un saint homme rejoint son créateur.

par:
HADJ ALI DJOUDI BEN BElKACEM.








Et ça continue à Laghouat, le deuil nous frappe encore une fois HADJ ABDELKADER DIDI Allah Yarehmou nous quitte à l’âge de 94 ans, né en 1931 à Laghouat et descendant d’une grande et noble famille conservatrice de Laghouat il est le fils d’un grand homme Hadj Ali Ben Abdelkader Imam de la mosquée al Atik de Mekhareg pendant 60 ans de 1912 à 1958, rejoint la Ville de Laghouat la même année 1958 à la suite des nombreuses persécutions de l’armée française aux habitants de Mekhareg, il sera hébergé par la famille de Hadj Maamar Boukhalkhal sous le même toit .


HADJ ABDELKADER DIDI est connu pour son sérieux, sa discipline au travail, il est connu aussi pour sa piété et sa discrétion, ancien employé de l’ENAGEO au sud du pays de 1968 à sa retraite il laissera une bonne impression parmi ces responsables et ces collègues qui le regrettent à ce jour.


HADJ ABDELKADER DIDI vient de franchir la porte de l’au-delà Avec obligeance et sans faire de bruit avec tous les honneurs qui distinguent les grands hommes ; avec piété, patience au mal qui le rongé et qu’il toléré et qu’il a combattue avec un grand courage, il était conscient et n’avait aucun doute que c’était sa destinée et accepté la volonté de Dieu.












C’est vrai qu’il est difficile d’admettre qu’un être cher nous quitte pour toujours, mais que peut ont faire nous ne pouvons que nous incliner devant la volonté de Dieu.






HADJ ABDELKADER DIDI comme dans mes habitudes de rendre hommage. à des personnalités qu’il soit riche ou pauvre intellectuel ou illettré, Artisan ou Fonctionnaire, jardinier ou commerçant, policier, scout, militaire l’essentiel pour moi c’est qu’il soit Laghouati et qu’il mérite de notre part respect, hommage et reconnaissance, trois jours sont passé depuis votre décès, mais pourquoi ne pas vous rendre cet hommage en vous créant une page hommage vivante et moderne sur internet pour vous garder une belle image dans la mémoire collective de tous les Laghouatis et autres, ceux qui vous ont connus et respectés, afin de vous rendre eux aussi un hommage et à travers leurs témoignages et leurs commentaires, vous continuerai à vivre parmi nous et échapperai ainsi à l’épreuve de l’oubli.








La mort de notre père HADJ ABDELKADER DIDI nous afflige profondément et tous ceux qui connaissaient ses mérites ou qui avaient reçu des preuves de sa bonté et de son enthousiasme à rendre service le pleurent aujourd’hui.


Il nous a été donné de vivre avec lui dans des relations de respect et d’amitié, c’est pour cela que cette perte nous est pénible à moi et à tous ceux qui l’ont côtoyé et sans hésitations je dirai tous les Laghouatis et en particulier ceux de la Mamourah.


Aux membres de sa famille, Je pleure avec vous Celui que nous venons de perdre HADJ ABDELKADER DIDI qui était notre aîné, notre père, notre frère, notre ami et si quelque chose peut cependant apaiser notre chagrin, c’est le souvenir de ses qualités.












Aujourd’hui, Inchallah HADJ ABDELKADER DIDI doit jouir de la félicité réservée aux hommes de bien qu’il a mérité pour toutes ses bonnes actions dans sa vie.

HADJ ABDELKADER DIDI nous quitte à jamais en nous privons de sa générosité, sa bonté, son affection, sa gentillesse, il était aussi intègre, correcte, modeste et respectueux, sa place parmi ses compères restera vide à jamais et que personne ne pourras la remplacer, la Mamourah ne sera plus la Mamourah sans lui.









La ville de Laghouat, les Laghouatis sont sous le choc à cause de cette perte cruelle et brutale qui nous endeuille mais HADJ ABDELKADER DIDI restera toujours vivant dans nos cœurs avec tout le respect que nous lui avons voué de son vivant,


En t’évoquant mon cher père HADJ ABDELKADER DIDI dans la tristesse et l’émotion, je dirai tout simplement que tu étais connu par tout le monde comme étant un meilleur voisin, charitable, généreux pour ses amis et surtout attentif pour tous leurs problèmes nous te reconnaissons que Tu as étais le meilleur père pour tes enfants, et le meilleur enfant pour tes parents et que tu as consacré toute ta vie au service des autres.






HADJ ABDELKADER DIDI nous ne te voyons pas mais ton âme est toujours là ! parmi nous Présente comme autre fois et au fonds de nos cœurs.


Notre peine est immense et ton décès toi qui nous était très proche, est une vraie douleur au cœur et à l’âme, et avec l’aide du tout puissant nous croyons que ta mort n’est pas une fin de vie mais que ton départ et le début d’une nouvelle vie dans le paradis AL Firdaous al Ala incha ALLAH.
En cette douloureuse circonstance, Puisse dieu aider les tiens et nous aider à surmonter cette dure épreuve.




En cette douloureuse circonstance ma pensé va directement à ses amis et fidèles compagnons Hadj tahar Benguit - Hadj Ghalem - Hadj bensalem Merad - Hadj maamar - Hadj Ahmed Mordjani. puis à toute sa famille et en particulier Hadj Tahar et tous ses frères ainsi que tous ses enfants et les familles DIDI, TAKHI,DJOUDI,OUBATI, et tous les Laghouatis, je présente mes condoléances les plus sincères,














Repose en paix cher HADJ ABDELKADER DIDI la vie ne dure qu’un instant et nous te joindrons puisque il faut bien mourir un jour, nous ne t’oublierons jamais que Dieu te bénisse et que le tout puissant t’accorde Sa Miséricorde et t’accueille dans son vaste et Éternel Paradis et qu’il t’accorde sa sainte miséricorde.


( INA LILLAH OUA INA ILAHI RADJIOUN).


HADJ ALI DJOUDI BEN BELKACEM








Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Hommage.

Repost 0

Publié le 28 Mars 2015

Proposé par Ismaïl Hebbich .

Vidéo à voir.

C'était en 92-93 ,un très bon souvenir du volley LAGHOUATI.Des moments inoubliables pour ces jeunes benjamins dont la plupart jouent en seniors maintenant.Mais aussi des têtes connues qui ont fait le beaux jours de ce sport.Bien du plaisir à tous nos amis!

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #sport

Repost 0

Publié le 27 Mars 2015

الحاج عبد القادر ديدي في ذمة الله

انتقل الى رحمة الله المرحوم المغفور له عبد القادر ديدي ابن المرحوم الحاج علي ديدي العالم اءمام المخرق و الشطيط سابقا .و والدالاصدقاء و الاخوة احمد و الطاهر ديدي ،نسال المولى عز وجل ان يغفر له ويكرم نزله و يوسع مدخله ويجازيه بالحسنات احسانا و عن السيئات غفرانا وعفوا وان يغسله بالماء و الثلج ويطهر ذنوبه وخطاياه كما يطهر الثوب الابيض من الدنس وان يخلف عليه بدار خير من داره وان يرزق اهله الصبر و السلوان . ستشيع الجنازة اليوم الجمعة بعد صلاة الظهر في مقبرة سبعة في قبة بقصر البزائم . بعد هذا المصاب الجلل اتقدم باسمي واسم كل عائلتي بالتعازي الخالصة الى كل اسرة الفقيد .انا لله وانا اليه راجعون

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Hommage.

Repost 0

Publié le 26 Mars 2015

Quand la musique est belle!
Quand la musique est belle!
Quand la musique est belle!
Quand la musique est belle!

On est toujours charmé et envouté par une belle musique jouée par un orchestre composé de virtuoses ,conduits d'une main de maitre par un maestro.C'est ce que l'on appelle un bien être et un bonheur intérieur intenses.Mais lorsque un son magic est émi d'un instrument connu mais disparu depuis des lustres de la circulation et qui réapparait comme par enchantement devant nos yeux c'est tout autre chose.

En sirotant un excellent thé vert à la menthe chez notre ami Hadj Kaddour en compagnie de nos amis vétérans cette après-midi.Nous eûmes l'agréable surprise d'une visite insolite,celle d'un monsieur qui s'était invité parmi nous sans aucun complexe.A croire que c'était une vieille connaissance.Passés les formules de politesse et après s'être envoyé deux verres de ce délicieux thé.Il sortit de l'intérieur de son gilet sous la gandoura qu'il portait l'instrument magique qu'il prit bien soin d'essuyer d'abord du revers de sa main;une flûte à l:ancienne ,taillée dans du roseau(Une Guesba).

Et nous revoilà renvoyé dans un passé lointain avec le morceau qu'il entama de jouer divinement ,c'était un (yai yai) LAGHOUATI d'anthologie.Une mélodie de notre ancienne culture dont on avait tout simplement oublier l'existence;rien à voir avec les pales copies commerciales et inaudibles de nos jours.Un moment de détente que seul l'héritage du poète Benkeriou pouvait nous proccurer.

Puis comme ,il était venu ,il repartit mais après nous avoir saluer.<Vous m'avez offert du thé et des délices,je vous ai remercié à ma façon,on vous jouant ce morceau,merci!>Nous restâmes pantois à nous regarder les uns ,les autres sans rien comprendre mais nous étions tous subjugués.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 24 Mars 2015

Cette compétition phare à laquelle participaient toutes les équipes engagées dans les differents championnats de première et de seconde division du sud du pays .Les grands derbys entre les clubs locaux de l'époque ,qui soulevaient un engouement populaire jamais connu depuis.Les belles finales à Ouargla; ces inoubliables matchs entre le HSMGhardaia(Hillel)et la JSML.Des souvenirs mais quels beaux souvenirs!

la JSML triple vainqueur de cette compétition (années 60).Le souvenir d'un grand homme ,d'un sportif et d'un grand dirigeant Si Noureddine Dada rabi yarehmou;ici posant avec le beau trophée gagné haut la main face à la redoutable équipe du HSMG par 3 buts à 2 à Ouargla en 1968.
la JSML triple vainqueur de cette compétition (années 60).Le souvenir d'un grand homme ,d'un sportif et d'un grand dirigeant Si Noureddine Dada rabi yarehmou;ici posant avec le beau trophée gagné haut la main face à la redoutable équipe du HSMG par 3 buts à 2 à Ouargla en 1968.

la JSML triple vainqueur de cette compétition (années 60).Le souvenir d'un grand homme ,d'un sportif et d'un grand dirigeant Si Noureddine Dada rabi yarehmou;ici posant avec le beau trophée gagné haut la main face à la redoutable équipe du HSMG par 3 buts à 2 à Ouargla en 1968.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #sport

Repost 0

Publié le 23 Mars 2015

Les jeunes des écoles du nord du pays qui participaient au tournoi des jeunes footballeurs organisé par l'academie de football de la DJ S ;découvrent avec admiration Laghouat et le sud du pays.Ils eurent en cette belle occasion l'oportunité d'étaler tous leurs talents pendant deux jours le 22 et le 23 de ce mois courant.Les écoles de l'ACMilan d'Alger,d'Ain Taya,de Draria, du CRBL,d'ElWafa,d'El Badr ,de l'IRBL,et l'Académie de la DJS ont eu là une belle occasion pour montrer au public le travail accompli jusque là et qui commence à donner ses fruits.Le rêve est permis donc après cette belle découverte.

Ci -joint les photos des équipes prises par Hadj Sahnoun que nous remercions pour son travail.

Les écoles.Les écoles.
Les écoles.Les écoles.
Les écoles.Les écoles.

Les écoles.

Photos du tournoi.
Photos du tournoi.
Photos du tournoi.
Photos du tournoi.
Photos du tournoi.
Photos du tournoi.

Photos du tournoi.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #sport

Repost 0

Publié le 23 Mars 2015

La grande équipe de Basket.ball des SSS de Laghouat années 50-60 dirigée par Hadj Bachir Khalifa(rahimahou Allah).s

La grande équipe de Basket.ball des SSS de Laghouat années 50-60 dirigée par Hadj Bachir Khalifa(rahimahou Allah).s

Il fut un temps ou à Laghouat; le sport cité ci dessus était le sport prisé par les citoyens de toute une ville ,il rivalisait méme avec le football.Car grace au travail titanesque d'un homme exceptionnel formé à l'étranger début des années trente et plus précisément dans le pays des Helvètes ;la Suisse.La pratique de ce sport connu un succès qui dépassait les frontières durant cette période des années 40_50.Le niveau du jeu de l'équipe des 3S était tel que ce club ,participait à des tournois trés relevés ;même à l'étranger ,en Europe particulièrement .Certains noms de joueurs entrèrent dans la légende locale de cette discipline et faisaientt la fierté de toute une ville en ces temps rudes et difficiles.Je cite Si Bachir,Si Messaoud(rahimahoum Allah),Si Hassani,Si Berezeg ,Si Nouiou entre tant d'autres dans les années 40_50.Sans oublier la génération d'oreé des années 60_70; Hadj Aissa,Saouli,Khalifa ,Benkatas et consorts qui participa au championnat national première division après l'indépendance. Un temps ou le sport ,toutes disciplines confondues avait atteint les sommets avant l' incompréhensible et inexplicable déclin.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #sport

Repost 0

Publié le 22 Mars 2015

Voir les commentaires

Rédigé par LAGHOUATI

Publié dans #Quotidien d'un Retraité Nostalgique

Repost 1

Publié le 22 Mars 2015

L'équipe du quartier Ahmed Chatta (JSAL)maillots bleus en1976 à Ghardaia lors d' un match amical face à l'équipe du Hillal  . Debout de gauhe à droite :Ferhat Guettaf- Benlahbib Moulay -Ali Akaka- Sadki Salah- Benchohra Ferhat- ((Arioua Ahmed))- Djoudi Chaouki.Accroupis : -Bensmaine Nouredine -Bensmaine Med- Ahmed Babaz- Laggoun Ahmed(Allah yarehmou ) -Gouili Ahmed (Allah yarehmou)- Amar Rayane.

L'équipe du quartier Ahmed Chatta (JSAL)maillots bleus en1976 à Ghardaia lors d' un match amical face à l'équipe du Hillal . Debout de gauhe à droite :Ferhat Guettaf- Benlahbib Moulay -Ali Akaka- Sadki Salah- Benchohra Ferhat- ((Arioua Ahmed))- Djoudi Chaouki.Accroupis : -Bensmaine Nouredine -Bensmaine Med- Ahmed Babaz- Laggoun Ahmed(Allah yarehmou ) -Gouili Ahmed (Allah yarehmou)- Amar Rayane.

posté par Mohamed Redmed.

Une équipe de quartier qui avait fourni de grands noms aux différents clubs laghouatis à une certaine époque.Les gars de l'Aabadna.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #sport

Repost 0