Publié le 17 Août 2013

 

 

 

Afficher ARABI.JPG dans le diaporama

 

 

 

 

Une autre étoile c’est éteinte cette après midi à Blida après une intervention chirurgicale, pour toujours. 

le deuil nous frappe encore une fois en perdons un de nos meilleurs enfant HASSANI ARABI Fils de notre frère et ami  HASSANI BOUBAKEUR Allah yarhemhoum tout les deux,  ARABI nous quitte pour toujours à la fleur de l’âge, Il était encore si jeune ! né en 1987 lui aussi était une autre icône de Laghouat. 

la ville de Laghouat, les Laghouatis, sont sous le choc pour cette perte cruelle et brutale qui les endeuille mais ARABI restera toujours vivant dans nos cœurs avec tout le respect que nous lui avons voué de son vivant, un jeune enfant  intègre, propre,  correcte, enfin Une perte pour toute la ville de Laghouat . 

En t’évoquant  cher défunt  ARABI dans la tristesse et l’émotion, JE dirai que j’ai perdu un fils  

Tu étais pour nous un modèle et un exemple à suivre, demain nous assisterons à ton enterrement  pour te dire adieu et pourtant tu restera  vivant dans nos cœurs et nos souvenirs. 

Puisse dieu aider ta chère mère à surmonter cette dure épreuve. 

En cette douloureuse circonstance je présente à toute sa famille, frères et sœurs mes condoléances les plus sincères ,et en particulier à ses oncles TAHAR – HAMID – BOUZID – MOHAMED – AISSA 6—KAZI et  Puisse dieu aider ses proches à surmonter cette dure épreuve. 

Notre peine est immense et ton décès toi qui nous était très proche est une vraie douleur au cœur et  à l’âme, et avec l’aide du tout puissant  nous croyons que ta mort n’est pas une fin de vie mais que ton départ et le début d’une nouvelle vie dans le paradis incha ALLAH. 

Repose en paix cher ARABI la vie ne dure qu’un instant et nous te joindrons puisqu’il faut bien mourir un jour, nous ne t’oublierons jamais.

Repose en paix Cher ARABI  que Dieu te bénisse et que le tout puissant t’accorde Sa Miséricorde et t’accueille dans son vaste et Eternel Paradis.

Adieu mon cher ARABI Je t’aimerai toujours ! ton frère HADJ ALI.

L’enterrement aura lieu Demain le17 /08/2013 au cimetière de SIDI YANES à Laghouat à 10.00h

 

( INA LILLAH OUA INA ILAHI RADJIOUN).

DJOUDI HADJ ALI

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 17 Août 2013

 

 

 

images (14)

 

 

 

 

Une femme arrosait le jardin de sa maison quand tout d'un coup elle vit trois vieillards lui paraissant remplis d'expérience de la vie à l'entrée de sa maison. Elle ne les connaissait pas mais leur dit : 

- Je ne vous connais pas mais vous devez avoir faim. S'il vous plaît, entrez chez moi pour manger un morceau

Ils lui demandèrent :

-Ton mari est- il à la maison?

-Non, il n'y est pas, répondit-elle.

- Alors nous ne pouvons pas entrer, lui dirent-ils.

Quand arrive enfin le mari, sa femme lui fait état de la situation.

- Alors, qu'ils rentrent maintenant puisque je suis arrivé !

La femme sortit pour inviter les vieillards de nouveau à sa table, puisqu'ils étaient encore là.

-Nous ne pouvons pas entrer ensemble, répliquent les petits vieux.

La femme tout étonnée leur demanda : 

- Pourquoi?

L'un des trois s'avança donc pour lui expliquer en commençant par se désigner.

- Je suis la Richesse, dit-il.  

Puis il présente le second qui est Bonheur et enfin le dernier qui est Amour. 

 - Maintenant, lui dirent-ils, retourne pour choisir avec ton mari lequel de nous trois devra rentrer et dîner avec vous.

La femme rentre à la maison et raconte à son mari ce que les vieux viennent de lui dire. L'homme s'éclate de contentement et dit:

- Que de chance avons-nous. Que vienne la Richesse, ainsi nous aurons tout ce que nous voulons.

Son épouse pourtant n'était pas de cet avis:

- Et pourquoi pas la joie de préférence?

La fille qui, dans un coin, écoutait arriva tout en courant.

- Ne serait-il pas mieux d'inviter l'Amour? Notre foyer serait toujours rempli d'Amour.

- Écoutons ce que dit notre fille, dit le mari à sa femme, va au dehors et invite l'Amour à rentrer chez nous. 

La femme sortit et demande:

- Lequel de vous est Amour? Qu'il vienne et dîne avec nous.

Amour commençait donc à s'avancer en direction de la maison.

Quand les deux autres se mirent à le suivre.

Surprise, la dame demande à Richesse et Bonheur:

- Je n'ai invité que Amour. Pourquoi venez vous aussi?.

Les vieux répondirent ensemble:

- Si tu avais invité Richesse ou Bonheur les 2 autres resteraient dehors, mais maintenant que tu as invité à l'Amour. Partout ou va l'Amour, nous devons  y allons avec lui.

N'importe où, il y a de l'Amour il y aura aussi la Richesse et le Bonheur.
 
MON SOUHAIT POUR TOI. . .
 
Où il y a la douleur, je te souhaite paix et joie.

Quand la foi te manquerait  et que tu serais désorienté, je te souhaite une entière confiance en tes capacités.
 
Là ou il y a la peur, je te souhaite amitié et valeur.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 15 Août 2013

 

 

 

coran1.jpg

 

 

Un jour, un ami et moi sommes montés dans un taxi. J'ai remarqué que le
chauffeur avait déposé sur le devant de la voiture un Coran ouvert, comme le font beaucoup de conducteurs, pour se protéger contre les risques d'accidents.
Mon ami fit alors une remarque pertinente et demanda au chauffeur:
-Apparemment tu aimes le Coran et tu le vénères, autrement tu ne l'aurais pas déposé dans ta voiture !
- Oui, je l'aime et je le sanctifie, mais je le mets ici surtout pour rechercher la bénédiction et pour me protéger contre les dangers, dit le chauffeur.
- Mais est- ce que tu le lis ?, lui demande mon ami
- Non, répond-il
- Si tu avais un pot de miel pur sur une étagère de ta cuisine, l'aurais-tu laissé comme un décor sans le savourer, en sachant surtout qu'à part sa douceur, le miel est un remède pour toutes sortes de maladies?
- Certainement pas , je l'aurais dévoré, autrement je ne l'aurai pas acheté, dit le chauffeur.
- Il en va de même pour le Coran. C'est un miel pur... pourtant tu l'as laissé
sur le bord de la voiture, tout comme quelqu'un qui délaisse le pot de miel.
Pourquoi n'essaies tu pas de le goûter?
Le chauffeur ayant saisi l'allusion, sourit et dit : 'je le ferai Incha Allah'
Pendant que ma pensée plongeait dans les propos de mon ami, je contemplais
l'omniprésence de la verdure exubérante du printemps et je me demandais comment les gens pouvaient abandonner les coupes cristallines du miel coranique sur les étagères de leurs bibliothèques, de leurs maisons et les bords de leurs voitures sans tenter d'en tester la saveur. Car je suis sûr que, s'ils y goûtaient, ils ne s'en détourneraient jamais au profit de quelque chose d'autre.
C'est un miel qui n'est pas comme les autres miels dont la saveur disparaît dès
qu'il quitte la langue. En effet, la douceur du miel coranique ne quitte jamais
la langue de l'intellect, la langue du coeur et la langue de l'âme...

C'est un appel qui s'adresse à vous, jeune Musulman et jeune Musulmane, pour que vous débouchiez avec moi les coupes de ce miel afin d'y goûter ou
d'apprendre comment le savourer...


Que la paix et la bénédiction soient sur notre Prophète et sur sa famille.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 14 Août 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos-0130

 

  • Si vous vous êtes levé ce matin avec plus de santé que de maladie, vous êtes plus chanceux que le million de personnes qui ne verra pas la semaine prochaine.

  • Si vous n'avez jamais été dans le danger d'une bataille, si vous n'avez jamais connu la solitude de l'emprisonnement, si vous n'avez jamais souffert l'agonie de la torture, si vous n'avez jamais été tenaillé par l'étau de la faim, vous êtes mieux loti que 500 millions de personnes.

  • Si vous pouvez aller à la mosquée ou dans un temple sans peur d'être menacé, torturé ou tué, vous avez plus de chance que 3 milliards de personnes.

  • Si vous avez de la nourriture dans votre réfrigérateur, des habits sur vous, un toit sur votre tête et un endroit pour dormir, vous êtes plus riche que 75% des habitants de la planète.

  • Si vous avez de l'argent à la banque, dans votre portefeuille ou même simplement de la monnaie dans une petite boite, vous faite partie des 8% les plus privilégiés du monde.

  • Si vos parents sont encore vivants et toujours mariés, vous êtes des personnes réellement rares.

  • Enfin, si vous pouvez lire ce texte, vous avez la chance de ne pas faire partie des deux milliards de personnes qui ne savent pas lire...

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 12 Août 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un autre monument s’effondre, Laghouat perd encore une de ces vaillantes filles, un pilier et une icône de l’histoire de Laghouat a l’âge de (88)quatre vingt huit ans.
 
HADJA BENDAOUD MEBARKA EPOUSE HADJ MOHAMED BENHAOUACHE
 
Elle était la mère de notre grand ami et frère le Docteur Ahmed Benhaouache , nous ne pouvons que nous incliner devant la volonté du seigneur, car  il est difficile d’admettre qu’un être cher et important et un symbole  pour toute notre ville et tous les Laghouatis nous quitte pour toujours.
 
Oui ! Allah Yarhamha, elle nous quitte à jamais en nous privant de sa générosité, son affection et sa  gentillesse.  
Elle restera toujours vivante dans nos cœurs et nos mémoires. 
  
En cette douloureuse circonstance je présente à toute sa famille, les Benhaouache,les Bendaoud ainsi que les Rayane et en particulier à  ses enfants Docteur Ahmed, OMAR, Docteur ARABI,MADJID mes condoléances les plus sincères , et Puisse dieu aider ses proches à surmonter cette dure épreuve.
 
Que dieu lui accorde sa sainte miséricorde et l’accueille dans son Éternel Paradis. 
l’inhumation aura lieu demain matin au cimetière de Ain Madhi Wilaya de Laghouat. 
  
( INA LILLAH OUA INA ILAHI RADJIOUN). 
HADJ ALI DJOUDI BEN BELKACEM 

 

 

 

-Sincéres condoléances de tous les amis du blog aux familles  et  à  nos deux amis  qui viennent de perdre leurs chères mères ce soir .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 12 Août 2013

 

 

 

 

 

 

Je viens d’apprendre que Notre Cher frère Mahdi viens de perdre son honorable mère aujourd’hui.
 
En cette douloureuse circonstance je présente à toute sa famille, mes amis les BOUDJELLAL et en particulier à  mon cher ami MAHDI, mes condoléances les plus sincères , et Puisse dieu aider ses proches à surmonter cette dure épreuve.
 
Que dieu lui accorde sa sainte miséricorde et l’accueille dans son Éternel Paradis.
 
( INA LILLAH OUA INA ILAHI RADJIOUN).
 
HADJ ALI DJOUDI BEN BELKACEM
                                                                                                                                      

 

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 12 Août 2013

 

 

Un nouveau blog sur la ville de Laghouat vient de naitre ,il est administré par notre ami et fidéle du blog des anciens sportifs:Naimi Zaidi à qui je souhaite beaucoup de réussite mais surtout du courage et de l'abnégation.Bienvenue dans la blogosphère et Bravo!

Je vous invite à le visiter à partir du lien en dessous.

link

 

 

 

 

 

 

السلام عليكم - عيد مبارك سعيد - تقبل الله من و منكم سائر الأعمال - وكل عام وأنتم بخير

الأخ أحمد أطلب منك زيارة موقيعي.....

http://laghouat03.webobo.biz

 

.-= LAGHOUAT03 : =-.

laghouat03.webobo.biz

Site descrivant la ville de laghouat sur sa culture, son histoire, les figures qui ont marquées la ville, les sports, les photos tout genre et les honorables martyrs (es).

 

 


Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 11 Août 2013

 

 

 

 

 

 

Je vous invite à lire cette histoire saugrenue./

Comment je suis devenu fou ?

Le directeur d'un hôpital psychiatrique rend visite à un nouvel arrivant :
"Alors cher monsieur, pourquoi êtes-vous parmi nous? Quelle est la raison de votre séjour?

...
Et le gars lui répond: "Eh bien, tout a commencé quand je me suis marié... Ca a été ma grande erreur ! J'ai épousé une veuve qui avait une fille de 25 ans qui est devenue ma belle-fille.

Un beau jour que mon père venait nous rendre visite, ne le voila-t-y pas qu'il tombe amoureux de ma belle-fille !
Peu de temps après, ma belle-fille et mon père se marient. Du coup, ma belle-fille devient ma belle-mère.

Quelques temps plus tard, ma femme me donne un fils qui devient illico le beau-frère de mon père puisqu'il est le demi-frère de ma belle-fille, qui elle-même est la femme de mon père (et donc ma belle-mère).

Maintenant, mon tout jeune fils est aussi devenu le demi-frère de ma belle-mère, et il est donc un peu mon oncle...

Ma femme est aussi ma belle grand mère puisqu'elle est la mère de ma belle-mère....
Et n'oubliez pas que ma belle-mère est aussi ma belle-fille... Et si on cherche encore plus loin, on voit que je suis l'époux de ma belle grand mère, et donc que je suis non seulement le petit-fils de ma femme, son mari, mais aussi mon propre grand-père...

Vous comprenez maintenant pourquoi je suis ici.

 

 

 

Par mon ami Aissa Zighem(facebook)

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 11 Août 2013

 

 

 

 

 

 

Grace à notre ami Abderrahmane, nous avons pu retrouver cette photo de notre ami   Krim  Bouguerra   au temps ou  il jouait en junior à l’ IRBL. Cette photo a été  prise en  78-79 lors d’un match de coupe  d’Algérie  au fameux stade Garnison .Ce jour là notre ami  portait le numéro 04 et  participait à ce match comme stoppeur  avec les séniors  svp. Le digne fils de son père Si Mohamed rahimahou Allah,  qui vingt ans auparavant et  sur ce même stade en faisait voir de toutes les couleurs à ses adversaires abasourdis par ses dribbles déroutants  et  une technique à la Brésilienne irréprochable .Les puristes  en parlent jusqu’à ce jours avec nostalgie.

img083  

Krim le jeune junior en compagnie de Tayeb Souffari le talentueux joueur de L'ITHIHAD  lors d'un match mémorable c'était en 78-79.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #sport

Repost 0

Publié le 11 Août 2013

 

 

 

magnifique-papillon.jpg

 

 

 

 

 

Un jour apparut un petit trou dans un cocon; un homme qui passait à tout hasard, s'arrêta de longues heures à observer le papillon qui s'éfforçait de sortir par ce petit trou.

Après un long moment, c'était comme si le papillon avait abandonné, et le trou demeurait toujours aussi petit. On aurait dit que le papillon avait fait tout ce qu'il pouvait et qu'il ne pouvait plus rien faire d'autre.

Alors, l'homme décida d'aider le papillon, il prit un canif et ouvrit le cocon. Le papillon sortit aussitôt. Mais son corps était maigre et engourdit; ses ailes étaient peu développées et bougeaient à peine.  L'homme continua à observer pensant que d'un moment à l'autre les ailes du papillon s'ouvriraient et seraient capables de supporter le corps du papillon pour qu'il prenne son envol.

Il n'en fut rien ! Le papillon passa le reste de son existence à se traîner par terre avec son maigre corps et ses ailes rabougries. Jamais il ne put voler.

Ce que l'homme, avec son geste de gentillesse et son intention d'aider, ne comprenait pas, c'est que le passage par le trou étroit de cocon était l'effort nécessaire pour que le papillon puisse transmettre le liquide de son corps à ses ailes de manière à pouvoir voler.

C'était le moule à travers lequel Dieu (Exalté Soit-Il) le faisait passer pour grandir et se développer. Parfois l'éffort est exactement ce dont nous avons besoin dans notre vie.
Si Dieu  (Exalté Soit-Il) nous permettait de vivre notre vie sans rencontrer d'obstacles, nous serions limités. Nous ne pourrions pas être aussi forts que nous le sommes. Nous ne pourrions jamais voler ...

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0