Publié le 9 Novembre 2013

Hadj Med Hadj Aissa l'administrateur de notre cher blog "Sidi El Hadj Aissa ,le blog de l'histoire et de la culture de la ville de Laghouat "que j'ai eu au télèphone à l'instant m'a donné la bonne nouvelle .En attendant de récuperer totalement le site;il en a créé un nouveau pour pouvoir continuer d'afficher d'autres articles pour tous nos amis.Vous pourrez vous connectez à l'adresse suivante:http://nostalgie.overblog.com/

link

 

 

BACHIR REMITA,UN EXEMPLE POUR LES JEUNES.

MOHAMED HADJ AISSA le 9 Novembre 2013

ob_c05397_1375966-455962114516304-1650842137-n.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 9 Novembre 2013

السلام عليكم ورحمة الله تعالى وبراكاته. نواصل نشرنا لصور المقدسات الاسلامية بالمدينة المنورة.                

 CAM00138

 

زيارة مسجد قبىة

CAM00139

مسجد قبة

CAM00143

 

جبل احد

CAM00144

جبل احد

 

CAM00146

مقبرة الصحابة رضي الله تعالى عنهم باحد

 

CAM00154

مسجد النبي عليه الصلاة والسلام الروضة الشريفة

 

CAM00156

مسجد النبي عليه الصلاة والسلام

 

CAM00180

الليل داخل المسجد الشريف

 

CAM00190

مسجد النبي عليه الصلاة و السلام

 

CAM00194

المدينة المنورة خارج الحرم الشريف

 

CAM00195

المدينة المنورة بعد صلاة العشاء

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 8 Novembre 2013

La visite de la ville du prophète (qsssl) est un grand moment ,difficile de décrire toute l' émotion que l'on a de se trouver dans ces endroits saints ;des moments forts et indéscriptibles.Voici des images prises en ces hauts lieux saints que nous partageons avec tous nos amis .

 

 

CAM00075.jpg

الروضة الشريفة    

 

CAM00078.jpg

المرور في رواق الروضة الشريفة

 

CAM00082.jpg

قبر المصطفى  حبيب الله سيدي رسول الله صلى الله عليه وسلم

 

CAM00088

البقيع

 

CAM00126

مقبرة البقيع رفقاء الرسول عليه الصلاة والسلام

رضي الله تعالى عنهم

 

CAM00096

ساحة الحرم الشريف بالمدينة المنورة

 

CAM00101

 

مسجد الرسول عيه الصلاة والسلام

CAM00104

الروضة الشريفة

CAM00137

الحرم الشريف

 

CAM00118

خارج الروضة الشريفة

 

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 8 Novembre 2013

De Hadj ALI DJOUDI.

 

Un grand et illustre personnage de l'histoire de Laghouat;un militant actif de la cause nationale.Il soignait et guérissait les plaies des plus démunis et des laissés pour compte du système colonial raciste et séctaire.Rahimahou Allah wa askanahou fassiha djinanih.

 

 

 

 

 

DR BENADJILA MEBAREK1 (1)

 

 

Cette photo a été prise en 1935 en reconnaît l'Honorable et respectable Docteur MEBAREK BENADJILA assis au 1er rang.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 8 Novembre 2013

 

Par Hadj Ali Djoudi

 

 

 

 

 

 

 

 

SI-HADJ-KADDOUR2.JPG

 

Un autre monument s’effondre, Laghouat perd encore un de ses vaillant fils et un pilier de l’histoire de Laghouat et un excellent connaisseur de l'historique de son administration.


 Connu pour sa rigueur au Travail dès son jeune âge, honnête, intègre Serviable et généreux, Laghouat perd en lui aujourd’hui  l’un de ces fils les plus chers.

                           (INALILLAH OUA INA ILAHI RADJIOUN)

Chers frères et noble famille des Guettaf, je pleure avec vous. Celui que nous venons de perdre qui était l’ami de mon père ; il me l’avait prouvé à mainte reprise ; et si quelque chose peut cependant modérer notre chagrin et notre profonde douleur, c’est le souvenir de toutes ses
vertus ; car aujourd’hui là où il est, il doit jouir de la félicité réservée par le Seigneur aux hommes de bien. Il l’a méritait et nous sommes tous témoins de toute les bonnes actions de sa vie, et Que cette pensée au moins nous fasse nous résigner aux volontés de Dieu . Nous devons adorer plus le tout puissant en recevant ces coups rudes  ! Ce sont de grands avertissements pour nous détacher de ce monde, où nous ne faisons que passer.


Nous reverrons celui qui nous fut si cher, INCHALLAH; dans un monde meilleur Dieu laisse cet espoir à l’homme.


  SI HADJ KADDOUR 3
La mort de votre cher père, mes chers amis, afflige profondément tous ceux qui l'ont connus et connaissaient ses mérites, ou qui avaient reçu les preuves de sa bonté et de son zèle à rendre service. Il m’a été donné de le côtoyer et de discuter avec lui dans des relations de respectueuse amitié; aussi ; cette perte m’étant aussi pénible  que la perte d’un membre de ma propre famille. Permettez –moi d’unir ma douleur à la vôtre et de vous exprimer, mes chers frères, mes sentiments de tristesse et d’affectueuse
 sympathie.

En cette pénible et douloureuse circonstance je présente à toute sa famille les Guettaf et en particuliers ses enfants mes amis Slimane, H’mida,  Hadj, Makhlouf,  mes condoléances les plus sincères, Puisse dieu aider tous ses proches à surmonter cette dure épreuve.

Repose en paix SI HADJ KADDOUR que Dieu te bénisse et que le tout puissant t’accorde Sa Miséricorde et t’accueille dans son Eternel Paradis.

SI HADJ KADDOUR ! Le Père, le Frère,L’Ami ! Laghouat et tous les Laghouatis, Rahbet Ezaytoun, Essafah, Zgag Echaraka sont tristes pour ton départ brutal et déjà tu leurs manque.


                                 ( INALILLAH OUA INA ILAHI RADJIOUN).

                                      HADJ ALI DJOUDI BEN BELKACEM

 

*Sincères condoléances à toute la famille;Allah yarehmou!(H'med B.)

         

 

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 5 Novembre 2013

Par Hadj Ali DJOUDI.

 

1384166 607921912579423 1593509621 n

 

En discutant avec Hadj Touhami, qui dans ses nobles traditions réunissait tous ses amis chez lui le 3eme jour de l’Aïd El Fitr et Aïd Lekbir. La tristesse et l'amertume étaient present cette fois à l’occasion de l’Aïd 2013  pour la simple raison qu' il manqué quelqu’un qui lui est cher et cher à ses anciens amis et pour nous tous, OMAR REZZOUG qui nous a quitté pour toujours et dont nous avons gardé  de merveilleux souvenirs.

 

Il nous a quitté laissant derrière lui un grand vide que personne ne pourra combler ni remplacer OMAR REZZOUG   le frère, l’ami, le confident que nous avons aimé et que nous aimons toujours.   

On parle, on rit et à un moment on se rend compte qu'il ne sera plus là pour  nous donner de sages conseils comme dans ses habitudes et surtout ce qui nous manque le plus de lui;  sa joie de vivre et son humour, lui qui était malade  mais qui ne se plaignait de rien, lui le pieux  qui aimait vivre.

OMAR REZZOUG le sportif, le courageux, le gentil, l’intègre,le sérieux à travers toute ses actions associatives ou professionnelles . Il nous a quitté à la fleur de l’âge pour un monde meilleur et c’est la volonté du tout puissant mais nous avons toujours ce sentiment de vouloir lui dire bonjour de vouloir le serrer dans nos bras, de l’embrasser.     

En tout cas il reste à jamais graver dans nos cœurs et nos esprits et que nous ne pourrons jamais l’oublier avec tout le respect que nous lui avions voué de son vivant, nous, ses frères et amis qui l’avions adoré, aimé et côtoyé.

En évoquant notre cher défunt OMAR dans la tristesse et l’émotion, je dirai tout simplement qu’il était l’exemple à suivre à travers sa patience et sa persévérance à la maladie, son sang-froid et son indulgence pour ses amis, son calme et sa sérénité pour tous ceux qui l’ont approché ou connu. 

Notre peine est immense et son décès lui qui nous était très proche nous a laissé  une vraie douleur au cœur et à l’âme. Avec l’aide du tout puissant  nous croyons que sa mort n’est pas une fin de vie mais que un départ et le début d’une nouvelle vie dans le paradis inchaALLAH.  

Quant à moi Cher OMAR Je ne pourrai jamais trouver les mots pour remercier HADJ TOUHAMI de m’avoir rappelé ainsi que tous tes amis qui t’aiment toujours et en particulier BENTAHAR MOUSSA et en leurs noms tous et au noms de tous les Laghouatis qui t’ont connu et qui ne t’ont pas oublié je me permets en leurs noms tous de te rendre hommage et de te dire que nous te remercions tous pour les bons moments que nous avons passés et partagés avec toi.  

 

 

1426524_607926609245620_204264971_n.jpg

 

OMAR AVEC SES AMIS

Repose en paix cher OMAR la vie ne dure qu’un instant et nous te rejoindrons puisqu’il faut bien mourir un jour, nous ne t’oublierons jamais.

Repose en paix Cher OMAR que Dieu te bénisse et que le tout puissant t’accorde Sa Miséricorde et t’accueille dans son vaste et Éternel Paradis.

Tes Amis qui t’aiment et pensent toujours à toi

 

                                               DJOUDI HADJ ALI BEN BELKACEM  ET  HADJ TOUHAMI

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 5 Novembre 2013

Par Djoudi Hadj ALI.

 

 

 

MOHAMED BENABDELJELLIL BEN HADJ MEBAREK né présumé en 1865 à Laghouat, a fréquenté l’école Coranique et puis et  il s’est inscrit à l’école normale ou il décrocha son certificat de fin d’étude.Il fut surnommé par ses Instituteurs l’élève ambitieux pour son intelligence, pour ses capacités d’assimilation des deux langues l’Arabe et le français.

Sa première expérience dans la vie professionnelle  c’est d’être nommé Cadi comme son père et ses ancêtres, l’un de sa progéniture son fils Ahmed (surnommé EL BERBERIE) qui est né présumé en 1895 à Laghouat et qui après avoir étudié à Laghouat, partira au Maroc ou il  réussit à décrocher plusieurs diplômes qui vont lui permettre en 1920 de devenir Directeur d’une agence bancaire à Meknès.    

 

Durant sa carrière et après son retour à Laghouat  MOHAMED BENABDELJELLIL BEN HADJ MEBAREK occupera plusieurs postes comme Cadi notamment à Ghardaia, El Idrissia et Laghouat et à la suite d’une altercation avec un autre Cadi à El Idrissia et constatant que les responsables avait pris parti avec l’autre Cadi et qu’il n’y avait plus de justice dans ce pays il décida d’immiger avec toute sa famille une autre fois à Meknès au Maroc ou il occupera le poste de greffier en chef.

En 1922 et à la suite du décès de sa première épouse, il se remarie avec une fille de noble famille de Meknès LAHLOU ALAMIA avec laquelle il aura deux enfants.



 

 

Son domicile était une Zaouïa pour toute la communauté Algérienne vivant au Maroc et en particulier    les Laghouatis et parmi eux SI HAFSI MOHAMED TAYEB – LE LIEUTENANT SI DOB père de SI ABDELKADER, SI LAKHDAR et SI ABDELHAMID DOB.

MOHAMED BENABDELJELLIL BEN HADJ MEBAREK décéda en décembre 1930 à Meknès ou il sera enterré ainsi que tous les membres de sa famille.

Aujourd’hui nous avons voulu rendre  hommage à cette personnalité mythique de Laghouat qui a su gérer sa carrière malgré les hauts et les bas qui l’ont entravé au cours de modeste vie et qui a toujours honoré sa ville dont il était fier.

 

                                                             DJOUDI HADJ ALI BEN BELKACEM

 

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 5 Novembre 2013

Ci joint les photos de tous nos amis rencontrés et de mes compagnons en terre sainte d'islam.

 

 

CAM00147

  Ouhoud:Hadj Amar Cheaib,votre serviteur et Hadj Med Khalifa.

 

CAM00200

En route pour Mecca de Medine. Hadj Benkatasse et Hadj Med Gueddouda.

 

CAM00300

Hadj Mostefa Merah,Hadj Fantazi ,Hadj Nakh Med(El houita) et moi-meme. 

 

CAM00312

  Un personnage exceptionnel et d'une qualité rare que j'ai découvert:Hadj Abdelhamid Moulay Allah yahefdou.

CAM00329

Minaa:Hadj Benkatasse,Hadj Med,Hadj Reche Belkacem et Hadj Redha Delassi. 

CAM00331

  Hadj Hmed B,Hadj Med Brik et Hadj Med.

CAM00335

  Hadj Lakhdar Slimani,Hadj Moncef Boucherit et Hadj Hmed B.

 

CAM00352

  Hadj Redha Delassi ,Hadj Benkatasse Med et Hadj Amar Cheaieb.

CAM00277

  Avec mon compagnon Hadj Med.

CAM00346.jpg

  Avec Hadj Zahia Madani,Hadj Mordjani,Hadj Belkacem Medjeled et Hadj Aiouaz.

 

CAM00340

 

  Hadj Belkacem Medjeled et Hadj Latrech Kaddour.

 

CAM00295-copie-1.jpg

Avec Hadj Med Gueddouda.

 

Hafidakoum Allah djamian wa takabala mina wa minkoum inchallah!Amine.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 4 Novembre 2013

 

Bonjour à tous nos amis!Nous voilà rentrés que des amis et des proches m'ont demandé avec insistence de faire le récit de ce grand voyage sur le blog;malgré une grosse fatigue ,je m'exécute et j'affiche cet article fait à la hate .J'éspère etre à la hauteur de l'attente.Soyez surtout indulgent j'étais connecté ailleurs.Merci!

 

CAM00068.jpg

 

 

Enfin ! Après 4 heures  45 minutes de vol  de nuit durant lequel  on  n’a pas  pas fermé l’œil    pour différentes raisons , nul besoin de dire que l’on est impatient de se dégourdir les jambes. MEDINE  la ville du prophète Sidna Mohamed  sala Allahou alayhi wa salam nous ouvre ses bras pour nous accueillir .

Après avoir fait quelques pas, on se sent  mieux et d’attaque pour commencer  cette première  journée. « El-Hajj, j’arrive ! » On a envie de crier tellement  on est excité, mais  on se reprend à la dernière seconde, heureusement ! L’excitation est justifiée bien sûr. Après avoir passé les 5 dernières années à vous trouver  une place   qui n’arrive pas  pour effectuer ce devoir religieux qu’est le pèlerinage à la Mecque. Finalement  quand c’est arrivé cette année  c’est le ciel qui s’est ouvert  à nous  impossible de décrire  ces instants. Personnellement  j’avais envie d’embrasser le monde entier tellement  j’étais  heureux.

CAM00095.jpg

Après avoir survécu à la marée humaine de voyageurs, aux douaniers  et aux policiers , je rejoignis  mes nouveaux camarades  de voyage ceux avec qui  j’avais décidé d’effectuer  mon pèlerinage  des  êtres à qui  je me suis attaché  dès le début ;je cite ici mes merveilleux compagnons avec qui j’ai tout partagé  durant mon séjour :Hadj  Med Benkatasse  l’homme à tout faire du groupe et notre souffre douleur  un être exceptionnel   qui rendit notre séjour des plus agréable, Hadj Amar Chaeib  sage  et serviable ,Hadj Med  KHALIFA  et sa nonchalance et  Notre père à tous Hadj Med Gueddouda  qui  remplit nos journées de bonheur  et de bonnes paroles  et avec qui  j’ai parcouru  à pieds  les plus grands trajets  la  main dans la main malgré  son âge  avancé ;du grand courage et  une volonté à toutes épreuves. Allah yahfadekoum  djamian wi yetkabal  wi barek lana  fi al Hadj. On monte dans un bus qui nous attend  avec un bon nombre de personnes. Plus que  quelques km à parcourir (une partie de plaisir) et  on  rejoint enfin  l’hôtel   El Andalous   ,un immense et luxueux  bâtiment de 13 étages . On ne tient plus en place !

CAM00104

 L’hôtel trouvé, les bagages jetés pêle-mêle, et notre  soif apaisée, on  quitte l’établissement pour suivre nos semblables. Direction  El  Haram  à quelques minutes pour la prière du Dhohr. La mosquée du prophète  enfin  ,un  bonheur immense et sublime s’empare de nos cœurs ;un état indescriptible dans lequel nous nous retrouvons.  

On passe la semaine  à Médine, visitant la mosquée du prophète et certains autres endroits, regrettant que  ce  merveilleux séjour soit d’ores et déjà fini. Le temps est passé tellement vite que cela ressemblait presque à un rêve

CAM00145

 


CAM00481

 


 

Le depart  pour la Mecque  et l’ihram à Bir Ali ,un grand moment de ce pèlerinage.La talbiya : « Lebaik Allahouma lebaik,lebaika la charika laka lebaik,ina al hamda laka wa al moulk,la charika laka lebaik … »Jusqu’à la fin du voyage reprise à tour de rôle. Par l’ensemble des pèlerins males.

La Mecque  enfin ce haut lieu de la terre sainte de l’islam ;

 

CAM00265

Je lisais encore et encore mon guide et j’écoutais   attentivement les consignes  qu’un responsable donnait, mais  j’étais comme  la girouette à  me retourner dans tous les sens pour enfin apercevoir la Kaaba. Et soudain, elle apparaît devant  moi ! Je l’avais vue maintes et maintes fois à la télévision ; cela n’empêche pas que sa vue en vrai  me  transforma complètement  ,j’avais des  frissons d’émotion.   Une grande chaleur  dans mon cœur  qui m’étouffait  et je  partais en sanglots avec  mes camarades  cela n’en finissait plus .On commença par faire le tawaf [circumambulation], c’est-à-dire tourner sept fois autour de la Kaaba en partant de la pierre noire.

CAM00227

 Une fois les sept tours finis, on est allé accomplir une prière de 2 rakâats, et ce derrière la station d’Abraham [maqam Ibrahim], pour suivre la Sunna du prophète [que la paix et le salut d'Allah soient sur lui]. Et ce monde qui bout, et ces gens qui font ce que nous  faisions  il y juste un instant ; tout cela nous  emplit de bonheur et d’un sentiment de complétude que nous avons de la peine à comprendre pendant un moment. Une sensation de dévotion et de bien-être intense s’empare de nous. Nous  pleurons .Une épidémie de larmes s’est emparée  de tous.

Nous mettons  fin à  notre  contemplation pour aller faire le parcours d’Es-Safa et El-Merwa (es-saây). Au bout des sept va-et-vient, malgré la fatigue. Cette journée restera gravée dans notre mémoire et au fond de  notre  cœur. Avant d’aller  nous  reposer dans  notre chambre d’hôtel,nous  avions  fait d’abord la queue pour accéder à l’eau de Zemzem.L’ eau bénie presque aussi connue que la Kaaba elle même. Jamais eau ne nous a semblé si bonne !

 Après maintes prières au sein de la mosquée sacrée [quoique pas assez à  notre avis], le 8e jour, nous partons pour ‘Mina’ et Arafat . Une fois le soleil levé, il est temps d’aller à la montagne d’Arafat, où nous ferons  les prières du Dohr et du Asr et profitons  des intervalles entre les prières pour implorer Allah. Arafat est peut-être l’un des jours les plus fatigants [les jours de lapidation étant d’une autre ligue bien sûr], mais notre Hajj ne saurait être complet ou valide sans ; c’est un pilier du Hajj.Nous y restons  jusqu’au coucher du soleil puis nous  allons, suivant le mouvement toujours, vers Muzdalifa où nous accomplissons   les prières restantes de la journée et ramasser les cailloux nécessaires à la lapidation avant de regagner la ville de Mina. Je l’ai fait avec un être merveilleux ;Hadj Med GUEDDOUDA à pieds  lorsque le bus est parti sans nous ; nous oubliant complètement même nos camarades  ne se s’en  aperçu qu’à leur arrivée. Une belle marche de trois heures  la nuit  avec  un quinquagénaire courageux  et volontaire ;un grand souvenir.

Aid El-Ad’ha est enfin arrivé, J’en revenais  à peine ! On lapide la grande stèle jamrat el-aqaba de 7 cailloux puis c’est l’heure d’aller chez le coiffeur pour se raccourcir les cheveux afin d’accomplir la petite désacralisation  ,le rituel dure trois jours. Plus tard, nous rejoignîmes la Mecque  pour  accomplir tawaf el-ifadha, finalisant ainsi la désacralisation..

  Nous  avons préféré payer quelqu’un pour sacrifier le mouton de l’Aïd plutôt que de le faire nous-même. la viande non consommée est offerte aux démunis, ce qui nous  rend heureux, car tout le monde est sur un pied d’égalité à la Mecque. Quelle que soit la couleur de peau, la langue, les origines, le milieu social, On est  tous frères et sœurs en Islam. On fait tous  partie de la Oumma, la communauté de Mohammed [que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui].

Les  jours restant  ,on les  a passé  à la Mecque  pour faire nos prières  journalières à El haram  al Charif et des Omra pour la plus part de nos compagnons .

 

Une fois tout accompli, c’est triste à dire, mais notre Hajj touche à sa fin. Il ne nous reste plus qu’à faire tawaf el wadaâ [circumambulation d’adieu] et à prier derrière maqam Ibrahim [2 rakâats] lorsque on a  fini les préparatifs de départ.

 

 

À  notre  retour, on  ne cesse de parler de ce merveilleux voyage à tous nos frères et sœurs et leur conseillez d’aller accomplir leur pèlerinage tant qu’ils sont encore jeunes.
Et dire que si le Hajj est accepté par Allah, toutes les fautes commises [les péchés, les mauvaises actions] sont effacées. Et oui, à l’issu du pèlerinage, le  compteur est remis à zéro.
Abû Hurayra rapporte que le prophète (paix et salut sur lui) dit : « Celui qui accomplit le pèlerinage sans proférer des paroles obscènes, ni commettre des actes indécents, sort de son pèlerinage aussi innocent que le jour de sa naissance» (Al-Bukhârî et Muslim) 

عَنِ ابْنِ عُمَرَ رضي الله عنهما أن رَسُولُ اللهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ كَانَ إِذَا قَفَلَ (1) مِنَ حَجٍّ، أَوِ عُمْرَةٍ وَغَزْوَةٍ، يُكَبِّرُ عَلَى كُلِّ شَرَفٍ مِنَ الأَرْضِ ثَلاثَ تَكْبِيرَاتٍ، ثُمَّ يَقُولُ  :
«لَا إِلَهَ إِلَّا اللهُ وَحْدَهُ لَا شَرِيكَ لَهُ، لَهُ الْمُلْكُ، وَلَهُ الْحَمْدُ، وَهُوَ عَلَى كُلِّ شَيْءٍ قَدِيرٌ، آيِبُونَ (2) تَائِبُونَ (3) عَابِدُونَ (4) سَاجِدُونَ،


(1) أي رجع  .
(2) أي نحن راجعون من السفر  .
(3) من المعصية إلى الطاعة  .
(4) أي لمعبودنا  .

C’est ce que j’appelle un nouveau départ !

 

 


 

 

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 26 Septembre 2013

 

 

 

 

 

 

2

 

 

 

يقولُ اللهُ تعالى (وَأَذِّن فِي النَّاسِ بِالْحَجِّ يَأْتُوكَ رِجَالاً وَعَلَى كُلِّ ضَامِرٍ يَأْتِينَ مِن كُلِّ فَجٍّ عَمِيقٍ). إنَّ فريضةَ الحجِّ فيها كلُّ الخيرِ والمنفعةِ، وبها يَنفتِحُ بابٌ واسعٌ للإنابةِ والتوبةِ إلى اللهِ سبحانه وتعالى. هذا الحج المبارك له مَزِيَّة عظيمة خصَّه الله تبارك وتعالى بها، وهي أنه يُكَفّر الكبائر والصغائر كما روى البخاري أن رسول الله صلى الله عليه وسلم قال: "مَن حجَّ فلم يرفُث ولم يَفسُق خرج من ذنوبه كيوم ولدته أمه". وقد أَخَذَتْ تَثورُ في نفوسِ كثيرٍ من المسلمينَ نوازعُ الشوقِ لأداءِ فريضةِ الحجِّ المباركةِ، يتدفّقُونَ من كلِّ حدبٍ وصوبٍ في أطرافِ المعمورةِ بالبرِ والجوِ والبحرِ، قاصدينَ الديارَ المقدسة في بلادِ الحجازِ للتلاقي بعضُهُم ببعضٍ في رحابِ منزِلِ الوحيِ، يطوفونَ حولَ الكعبةِ الشريفةِ مهللينَ ومكبّرينَ، يحدوهُم رجاءٌ واحدٌ هو طلبُ رِضى اللهِ سبحانَهُ في المكانِ الذي جَعَلَهُ مثابةً للناسِ وأمنًا.

 

3291806687 9d07880e3e s

 

 

 


Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0