Articles avec #sport tag

Publié le 1 Novembre 2016

Le plus beau des souvenirs:La glorieuse équipe nationale du FLN.

L’Algérie a  fêté la date historique du 1er Novembre 1954, date du déclenchement de la guerre de libération nationale pour la reconquête de l’indépendance du pays. Pour ce faire, des hommes dignes, attachés à leur patrie et ses valeurs, à leur peuple soumis
à la pire des injustices, sur sa propre terre colonisée, se sont dressés comme un seul homme pour dire «non, on veut vivre
en hommes libres sur la terre de nos ancêtres, on veut la justice, on veut un avenir pour nos enfants et les générations futures,
on veut notre indépendance du joug de l’imposture coloniale…».

Faire sortir la France coloniale de la terre d’Algérie n’a pas été une mince affaire. C’est au prix de sacrifices, de terribles souffrances et de la mobilisation des patriotes de ce grand pays dont nous sommes aujourd’hui fiers, que l’Algérie a pu recouvrer sa liberté. Parmi les hommes dignes de ce pays, figurent des footballeurs professionnels, qui se sont joints à cette noble cause nationale, en répondant présent à l’appel so- lennel du Front de libération nationale, afin que toutes les forces vives d’Algérie se mobilisent pour libérer notre patrie.  

En 1957, le FLN décide de mettre en place une équipe nationale
A l'automne 1957, après la bataille d'Alger, les dirigeants du FLN décident de mettre en place une équipe nationale algérienne de football, afin de médiatiser la lutte de libération nationale dans le monde. Ils ont compris que le sport pouvait être exploité pour contribuer lui aussi à jouer un rôle dans le cadre de la lutte pour l’indépendance de l’Algérie, notamment via le football, considéré comme un phénomène social, qui est le sport le plus populaire au monde et par conséquent mobilisateur des masses.
Cette idée des plus intelligentes était judicieuse à plus d’un titre, du fait notamment que de nombreux joueurs algériens considérés comme de purs talents, évoluaient à cette époque-là dans de grands clubs en France et que cela allait servir à aider à la médiatisation de la guerre d’Algérie dans le monde mais aussi en France. Il était clair dans l’esprit des géniteurs de cette décision de bâtir une équipe nationale algérienne de football sous l’égide du Front de libération nationale, que cette idée géniale allait avoir des répercussions et un grand écho auprès de l’opinion publique française et sur le peuple algérien évidemment.
Ainsi, les joueurs professionnels algériens évoluant en France ont été sommés de déserter leurs clubs respectifs pour rejoindre le FLN et participer  ainsi en tant que footballeurs à la lutte de libération nationale, comme préconisé par les dirigeants du front. Le communiqué du FLN du 15 avril 1958 explique l'importance de la mise en place d’une équipe nationale digne de ce nom et performante sur le plan international pour l'émergence d'une «identité nationale algérienne». Il qualifie les joueurs qui la constitueront de patriotes prêts à tout sacrifier pour l'indépendance de leur pays et les présente comme un exemple de bravoure pour la jeunesse et tout le peuple algériens.

Mohamed Boumezrag et Mohamed Allam, fondateurs de l’équipe du FLN
Les dirigeants du FLN confient la tâche de sélectionner les joueurs à Mohamed Boumezrag, à cette époque-là, directeur de la sous-division régionale algérienne de la Fédération française de football (FFF), en coordination avec Mohamed Allam qui a chapeauté l’opération en tant que représentant politique du FLN. Sellami Zamri, qui a joué le rôle de garde matériel, a œuvré avec ce duo à la création de l’équipe FLN de football. Les trois hommes sont chargés de préparer et de garder secret le projet de constitution de l’équipe du FLN. Investi de cette importante mission et pour des raisons de sécurité, Mohamed Boumezrag rend en personne visite à chaque joueur pro algérien retenu dans l'équipe du FLN. Il leur fait part de sa mission et de ce qui est attendu d’eux. De nombreux joueurs ont répondu à l’appel de la patrie sans hésitation aucune. Tout devait se faire dans un secret total et en toute discrétion pour organiser le départ des footballeurs algériens appelés à rejoindre le FLN pour former l’équipe nationale d’Algérie, au moment où la Révolution battait son plein. C’est ainsi que le plan mis en place a bien fonctionné. En France, la disparition simultanée et massive des joueurs algériens ne passe pas inaperçue. Surtout que l’équipe de France se prépare à la Coupe du monde  1958 qui doit se dérouler en Suède quelques semaines plus tard, sachant qu’elle compte au sein de son effectif  deux joueurs de grand talent, très admirés dans le championnat français. Nous avons cités Mustapha Zitouni et Rachid Mekhloufi.
La presse française, surpriss par la disparition des footballeurs algériens, titre en grosses manchettes sur la fuite des joueurs algériens. Les dirigeants du FLN qui ont eu cette idée géniale et Mohamed Boumezrag lui-même, un ancien footballeur (Bordeaux, Le Mans), qui a organisé la fuite des joueurs, et fondé l’équipe du FLN ont bien réussi leur coup, notamment sur le plan médiatique pour défendre la cause de l’Indépendance. L'équipe est fondée le 13 avril 1958. Son rôle est avant tout psychologique pour montrer aux Français de la métropole que même des footballeurs professionnels algériens s'impliquent dans cette cause, quitte à renoncer à leur avantageux statut.
Et malgré l’obtention par les autorités françaises de la non-reconnaissance de l’équipe du FLN par la FIFA, elles ne l’empêcheront pas de sillonner de nombreux pays à travers le monde, particulièrement en Afrique, en ex-Europe de l’Est et en Asie pour faire entendre la voix du peuple et de la Révolution algérienne. Le FLN réalise une tournée mondiale avec l’organisation de pas moins de 80 rencontres. Ces matchs font connaître à travers le monde la cause algérienne et sa guerre d'indépendance. «Nous étions de vrais militants, nous étions des révolutionnaires, c’étaient nos plus belles années», confie Mohamed Maouche, l’une des figures marquantes de l’équipe du FLN et l’un de ses membres les plus actifs.
32 patriotes au rendez-vous de l’histoire
Plusieurs joueurs d'origine algérienne ont porté avec succès le maillot de l'équipe de France de football, comme Abdelaziz Ben Tifour et Mustapha Zitouni, mais n’ont pas hésité une seconde à tout laisser tomber pour l’Algérie. Ils n’ont pas manqué cet important rendez-vous avec l’histoire et c’est bien pour cela que nous tenons en cette occasion du 58e anniversaire du déclenchement de la lutte de libération nationale à leur rendre un vibrant hommage à travers cet article consacré en la circonstance à cette belle page inscrite en lettres d’or dans l’histoire de l’Algérie indépendante par les footballeurs professionnels de l’époque. Parmi les footballeurs les plus talentueux qui ont joué au sein de l’équipe du FLN, on peut citer les gardiens de but Abderrahmane Boubekeur (AS Monaco) et Abderrahmane Ibrir (ex-Olympique de Marseille), le défenseur Mustapha Zitouni (AS Monaco), et les attaquants Abdelaziz Ben Tifour (AS Monaco), Saïd Brahimi (FC Toulouse), Abdelhamid Kermali (Olympique lyonnais), Mohamed Maouche (Stade de Reims), Rachid Mekhloufi (AS Saint-Étienne) et Ahmed Oudjani (RC Lens, avec Ibrir et Maouche en 1960). Cinq d'entre eux ont également été internationaux pour la France, à savoir Ibrir, Zitouni, Ben Tifour, Brahimi et Mekhloufi.
Au printemps 1958, tout est OK pour les débuts de l'équipe et sa présentation au public, y compris la manière dont les joueurs allaient s'enfuir à Tunis. Le choix de Tunis s'explique d'une part par l’accord donné par le président tunisien Habib Bourguiba, qui vante la fraternité panarabe, et d'autre part par sa proximité avec l'Algérie.
C’est le 8 avril 1958 que Mohamed Boumezrag annonce aux joueurs leur départ vers Tunis, où siège le Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA) où ils seront présentés au public.
C’est dans la capitale tunisienne que l'équipe commence à s'entraîner sous la houlette de Mohamed Boumezrag, aidé de Arribi, et plus tard de Abdelaziz Ben Tifour.
Les 13 et 14 avril 1958, douze footballeurs algériens désertent leurs clubs en France. Le lieu de rencontre convenu avec Mohamed Boumezrag est  Rome. Un groupe de joueurs prend le train, l'autre groupe traverse la Suisse en voiture. Cependant, Hassen Chabri et Mohamed Maouche ont des difficultés à passer les frontières françaises, à cause des garde-frontières qui les guettent après avoir pris connaissance du projet de mise sur pied de l’équipe nationale d’Algérie. Mais ils feront par la suite le nécessaire pour rejoindre leurs compatriotes.

Tunis les accueille chaleureusement
Les joueurs qui arrivent à temps à Tunis trouvent Ferhat Abbas, figure de la Révolution algérienne, et le président tunisien de l'époque, Habib Bourguiba à l’accueil avant d'être présentés à la presse. La couverture médiatique de l'événement est réussie, comme le prévoyait le FLN. L'Équipe titre ce jour-là «Neuf footballeurs algériens portés disparus», France Football aborde le sujet quatre jours plus tard avec quatre pages sur l'événement. Ils étaient  en fait 32 joueurs à répondre à l’appel du cœur :  Boumezrag, Boubekeur, Hammadi, Zitouni, Bekhloufi, Arribi, Rouaï, Mekhloufi, Ben Tifour, Kermali, Brahimi, Bouchouk, Doudou, Zouba, M. Soukhane, Defnoun, Maouche, A.Soukhane, Oudjani, Amara, A. Ibrir, Bouchache, Settati, S. Ibrir, Haddad, Benfadah, Bourtal, Chabri, Brahimi, A. Oualikène, Mazouz, Bourricha et Kerroum. Ils ont constitué la glorieuse équipe du FLN. Celle-ci dispute durant ses quatre années d'existence, plusieurs matches, en Tunisie, Maroc, Bulgarie, Pologne, ex-Union soviétique, Roumanie, Hongrie, Tchécoslovaquie, République populaire de Chine, Vietnam, Yougoslavie. Elle a été admirable dans ses différentes sorties à travers son football alerte, plaisant, fait d’engagement et de haute technicité. Aussi, le FLN a toujours insisté pour que les hymnes nationaux de chaque pays soient joués avant chaque match.
« L’équipe du FLN a écrit de belles pages de l’Histoire de l’Algérie, et elle a joué un très grand rôle dans la médiatisation de la Révolution. Elle a réussi à représenter dignement notre pays à travers le monde », affirme l’ex-star du football national, Rachid Mekhloufi. Pour Mohamed Maouche, l’équipe du FLN «a réussi à porter haut l’image de l’Algérie combattante à travers le monde». L’ancien joueur du Stade de Reims estime qu’elle a réussi à «donner un impact politique à la Révolution.
Il y avait 32 joueurs qui étaient tous au service de la Révolution. Nous avons pu lui donner un impact politique, et c’était déjà important pour nous», qualifiant d’«aventure humaine extraordinaire et inoubliable» les années qui ont vu l’équipe du FLN se produire. Parmi tout ce beau monde certains sont toujours parmi nous, d’autres nous ont quittés. Ils demeureront dans nos cœurs et dans la mémoire collective, qui continuera à raconter aux générations actuelles et futures le courage de ces hommes, qui ont bravé tous les dangers et qui ne se sont pas débinés lorsque l’Algérie a eu besoin d’eux. Figure de la Révolution algérienne, Ferhat Abbas a dit un jour cette phrase à l’adresse de l’équipe du FLN : «Vous venez de faire gagner dix ans à la cause algérienne». Aux enfants d’Algérie hommes et femmes de poursuivre le chemin de la construction, nos vaillants martyrs doivent pouvoir se poser en paix, pour avoir payé de leur sang la liberté de ce merveilleux pays… l’Algérie. Le 1er Novembre est là pour nous le rappeler à tous.
Mohamed-Amine Azzouz

Le plus beau des souvenirs:La glorieuse équipe nationale du FLN.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #sport

Repost 0

Publié le 16 Septembre 2016

Réflexion:le sport à Laghouat .

IL est loin le temps ou les sportifs laghouatis de tout bord s'entraînaient comme ils pouvaient , au moment ou ils voulaient et à l'endroit qu'ils choisissaient. En ce temps là chaque quartier avait ses terrains de sport ; des espaces vides transformés en aires de jeux et qui se remplissaient chaque après-midi après l'école ou le travail. Des jeunes mordus de football, d'athlétisme, ou de n'importe quel sport y trouvaient là un endroit pour donner libre cour à leurs hobbies .Les installations sportives modernes n'existaient pas encore dans la ville.C'était les années soixante, soixante dix;le pays se construisait encore .Les responsables du sport de l'époque faisaient tout ce qu'ils pouvaient pour permettre aux nombreux jeunes de pratiquer leur sport favori ;ils faisaient avec ce qu'ils avaient et travaillaient avec le peu de moyens dont ils disposaient .Incroyable me direz-vous?Mais ce qui est le plus incroyable c'est que leur travail donnait des résultats plus que escomptés dans toutes les disciplines sportives et à tous les niveaux, scolaire ou civil.Des jeunes issus des quartiers devenaient des champions du sport scolaire ou autre dés qu'ils endossaient les maillots de leur lycée ou de leur équipe favorite. Le stade du quartier était un réservoir inestimable pour de nombreuses associations sportives.

De nos jours, les installations sportives modernes voire de performance existent. L’état a doté toutes les wilayas du pays de ce qu'il y a de mieux. Laghouat aussi s'est équipée de terrains de foot gazonnés de salles omnisports.Donc la pratique du sport devrait s’améliorer, les résultats aussi.Mais il y a anguille sous roche. Chez nous les résultats ont considérablement régressés jusqu'à devenir presque miraculeux lorsqu'ils arrivent.Ou est le problème car il y a un problème que les responsables du sport doivent résoudre et sans plus tarder .Les terrains de sport doivent être ouvert à tous les sportifs pour s'entraîner et non pas clos devant leur nez. Les jeunes des quartiers qui ont perdu les terrains vagues disparus avec la nouvelle réorganisation de la ville et les projets de constructions ne peuvent plus s'entraîner comme avant. Ce n'est pas normal qu'avec tous les moyens qui existent aujourd'hui , la pratique du sport de masse décline à ce point là .Les installations sont là pour la pratique du sport pour tous; des plus jeunes au vétérans. Elle ne doivent pas être conserver comme des musées, ouvertes seulement à certains privilégiés .Certaines wilayas ont déjà remplacé maintes fois le tartan des terrains de football tellement ils sont utilisés, un exemple que nos locaux doivent méditer .Avec un peu plus de volonté et plus d'implication de nos encadreurs et surtout une meilleure utilisation des moyens que nous possédons aujourd’hui; de meilleurs jours pointeront à l'horizon de notre sport local moribond.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #sport

Repost 0

Publié le 1 Septembre 2016

Tadjmout a enfin sa piscine,le projet est unanimement apprécié.Les jeunes de cette agréable agglomération distante de quarante kms de Laghouat peuvent enfin profiter des joies de la natation en ces jours de canicule.

Une nouvelle piscine à Tadjmout.
Une nouvelle piscine à Tadjmout.
Une nouvelle piscine à Tadjmout.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #sport

Repost 0

Publié le 19 Août 2016

Posté par H.D.Khanfar.

Match de gala à l'occasion du jubilé de l’ancien joueur Zemmour Abdenour champion d'Afrique avec le MCA en 1976 .

 Sélection CRB/ MCA vs Wilaya de Boumerdes....Dbt:DaG :Badaoui ex chef sûreté de Laghouat ,zenir Ait chegou Omar (vert) frère de feu Ait Chegou Djillali ..Boutaleb CRB ( vert ) Bouiche MCA (vert) Zemmour MCA ( vert) acrp: Ali moussa Bachi . Betrouni  ,Hadj Djamel Khanfar(bleu) Mechdal.MCA et feu Ait Chegou Djillali

Sélection CRB/ MCA vs Wilaya de Boumerdes....Dbt:DaG :Badaoui ex chef sûreté de Laghouat ,zenir Ait chegou Omar (vert) frère de feu Ait Chegou Djillali ..Boutaleb CRB ( vert ) Bouiche MCA (vert) Zemmour MCA ( vert) acrp: Ali moussa Bachi . Betrouni ,Hadj Djamel Khanfar(bleu) Mechdal.MCA et feu Ait Chegou Djillali

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #sport

Repost 0

Publié le 23 Juin 2016

L'adieu émouvant de Hadj A.Djoudi à un ancien footballeur talentueux.

L'ENCYCLOPEDIE DE L'HISTOIRE DU FOOTBALL

DE LAGHOUAT NOUS QUITTE

HADJ TAHAR BENAMAR ou tout simplement CHICHA

Un grand homme nous quitte HADJ TAHAR BENAMAR

ou tout simplement CHICHA Il a choisi les 10 jours

de la miséricorde du mois sacré du Ramadhan pour partir

Il nous quitte pour toujours pour un monde meilleur.

(INA LILLAH OUA INA ILAHI RADJIOUN)

BENAMAR Allah Yarehmou nous quitte subitement il est connu pour son sérieux, sa discipline au travail, il est connu aussi pour ses connaissances de l’histoire du football de Laghouat qu’il aimait .

C’est la volonté de Dieu, Il rejoint ses compagnons HADJ MOHAMED TALBI, HADJ MOHAMED BOUGUERA et surtout son généreux créateur.

Le symbole de toute une génération nous quitte il ne s’est jamais remis de la disparition de son ami, son frère et son compagnon HADJ MOHAMED TALBI

Il a franchi la porte de l’au-delà Avec obligeance et sans faire de bruit avec tous les honneurs qui distinguent les grands hommes ; avec piété et patience

peut ont faire nous ne pouvons que nous incliner devant la volonté de Dieu.

La mort de notre père HADJ TAHAR BENAMAR nous afflige profondément et tous ceux qui connaissaient ses mérites ou qui avaient reçu des preuves de sa bonté et de son zèle à rendre service le pleure aujourd’hui.

HADJ TAHAR BENAMAR était connu pour sa grande maitrise du football qu’il a pratiqué dans plusieurs équipes de Laghouat, OML, l’USL avec Kada Benatallah, Abdelkader Benchenati, Chahid Djoudi Belkacem, Rayane Hadj Mohamed et beaucoup d’autres.

Il nous a été donné de vivre avec lui dans des relations de respect et d’amitié, c’est pour cela que cette perte nous est pénible à moi et à tous ceux qui l’ont côtoyé et sans hésitation, je dirai tous les Laghouatis.

Aux membres de sa famille, les Laghouatis pleurent avec vous Celui que nous venons de perdre HADJ TAHAR BENAMAR qui était notre aîné, notre père, notre frère, notre ami et l’histoire de toute une génération qui disparait avec lui et si quelque chose peut cependant modérer notre chagrin, c’est le souvenir de ses vertus, de son humour, de sa gentillesse.

Aujourd’hui, Inchallah HADJ TAHAR BENAMAR doit jouir de la félicité réservée aux hommes de bien qu’il a méritée pour toutes ses bonnes actions dans sa vie.

En t’évoquant mon cher père HADJ TAHAR BENAMAR dans la tristesse et l’émotion, je dirai tout simplement que tu étais connu par tout le monde comme étant le meilleur voisin, le charitable pour les démunis, le généreux pour ses hôtes et ses amis et surtout attentif pour tous les problèmes des membres de ta grande famille. Nous te reconnaissons que Tu as étais le meilleur père pour tes enfants, le meilleur frère pour tes frères et sœurs tes cousins et le meilleur enfant pour tes parents.

HADJ TAHAR BENAMAR Tu étais pour nous un modèle et un exemple à suivre, et malgré ton départ pour toujours tu resteras vivant dans nos cœurs et nos souvenirs toi qui a voué toute ta vie au service du sport à Laghouat et au service des autres, tu nous as quitté physiquement mais ton âme est toujours là parmi nous Présente comme autre fois au tréfonds de nos cœurs.

Notre peine est immense et ton décès toi qui nous était très proche, est une vraie douleur au cœur et à l’âme, et avec l’aide du tout puissant nous croyons que ta mort n’est pas une fin de vie mais que ton départ et le début d’une nouvelle vie dans le paradis AL Firdaous al Ala incha ALLAH.

En cette douloureuse circonstance, Puisse dieu aider les tiens et nous aider à surmonter cette dure épreuve nous adressons nos sincères condoléances aux membres de son honorable famille et aux familles BENAMAR- DJARNIA-BOULEFAA et à tous les Laghouatis.

Repose en paix cher HADJ TAHAR BENAMAR la vie ne dure qu’un instant et nous te rejoindrons puisque il faut bien mourir un jour, nous ne t’oublierons jamais que Dieu te bénisse et que le tout puissant t’accorde Sa Miséricorde et t’accueille dans son vaste et Éternel Paradis et qu’il t’accorde sa sainte miséricorde.

( INA LILLAH OUA INA ILAHI RADJIOUN).

HADJ ALI DJOUDI BEN BELKACEM

L'adieu émouvant de Hadj A.Djoudi à un ancien footballeur talentueux.
L'adieu émouvant de Hadj A.Djoudi à un ancien footballeur talentueux.
L'adieu émouvant de Hadj A.Djoudi à un ancien footballeur talentueux.
L'adieu émouvant de Hadj A.Djoudi à un ancien footballeur talentueux.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #sport

Repost 0

Publié le 12 Juin 2016

Bientôt, le dernier tournoi de volley de la saison à Laghouat.

Les supporteurs du MBCL et les amoureux du volley ball sont servis .Les dates du tournoi sont fixés.Soyez nombreux à soutenir votre équipe et vive le fair play!

Bientôt, le dernier tournoi de volley de la saison à Laghouat.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #sport

Repost 0

Publié le 30 Mai 2016

الأغواط‬ و العاصمة تتوّج بالمراتب الأولى لـ “رالي” الدّرّاجات النارية ببجاية

أخبار الأغواط

أندية ‫#‏الأغواط‬ و العاصمة تتوّج بالمراتب الأولى لـ “رالي” الدّرّاجات النارية ببجاية

عرف أمس سباق الدّراجات النارية المنظّم على رمال شاطئ الحمّاديين ببلدية تيشي ولاية بجاية تتويج 9 دراّجين، 5 منهم من الجزائر العاصمة و 4 من ولاية الأغواط.
هذا السّباق الذي نظّمته رابطة الرياضات الميكانيكية لولاية بجاية في طبعته السّادسة، و الذي يدخل في إطار البطولة الوطنية، شهد منافسة قوية بين 37 درّاج قدموا من مختلف ولايات الوطن، على غرار الجزائر العاصمة، الأغواط، المدية، البليدة و بومرداس، تسابقوا لمدّة ساعة و نصف من الزّمن على مضمار بطول 2.5 كلم، أمام أنظار الجمهور البجاوي الذي كان حاضرا بقوة، و استمتع باستعراض يعتبر الأوّل من نوعه، حيث مزج بين الصحراء و البحر، بعد أن كانت الطّبعات السابقة يقتصر تنظيمها في الصحراء.
و أوضح لنا المكلّف بالإعلام على مستوى الرابطة عبد الحكيم عبديش أنّ هذه التّظاهرة في طبعتها السّادسة تهدف إلى إعطاء فرصة للطاقات الشابة خاصة الذين يملكون درجات نارية مؤهلة للقيام بمثل هذه السباقات العالمية، وهي دراجات يضيف المتحدث ذات تكلفة كبيرة، و ليست في متناول الجميع، هذا ربّما ما يفسر نسبة المشاركة التي اعتبرها عبديش ضعيفة بالمقارنة مع الأندية المتواجدة على مستوى القطر الوطني.
و بالمقابل امين عبد اللطيف رئيس مصلحة الرياضة على مستوى الفيدرالية الوطنية للرياضات الميكانيكية، قال أن عدد المشاركين لا بأس به مؤكدا انه لا يوجد متسابقين آخرين من غير هؤلاء على المستوى الوطني يحوزون على مثل هذه الدراجات.
و للإشارة فإنّ هذا “الرالي” الذّي اشرفت عليه الفيديرالية الجزائرية للرّياضات الميكانيكية يدخل في إطار برنامج عمل رابطة ولاية بجاية، التي تتراّسها بوقطيط دليلة، أو المرأة الحديدية كما يطلق عليها، و التي نالت اعجاب جميع الدّراجين المشاركين في السّباق، حيث أكّد لنا المتسابق حماني علي من ولاية الأغواط و الذي فاز بإحدى المراتب الأولى في السّباق، أنّ التنظيم الذي وجده في ولاية بجاية، لم يجده حتّى في ولايته بالأغواط، حيث أعرب حماني الذي شارك في عدّة منافسات على المستوى الوطني و الدّولي، عن سعادته بالتواجد في ببلدية تيشي، التي يشارك فيها لأول مرّة، مشيرا في نفس الوقت إلى نقص الإعلام فيما يخصّ برنامج السّباقات، التي لا يعرف وقتها ختى الدقيقة الأخيرة.
فتيحة قطاف
‪#‎Laghouat‬

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #sport

Repost 1

Publié le 30 Mai 2016

Sport mécanique à Laghouat.

Posté par notre ami Allel Ben Abdelhamid Rouighi.

La première association de sport mécanique à Laghouat existe bel et bien et elle active déjà dans les différentes compétitions nationales et réalise des résultats plus qu'encourageants.C'est aussi la première association de ce sport dans le sud du pays.Bravo à ces jeunes qui ont relevé le défi malgré les difficultés et dont le dévouement et la volonté commence à payer.Une association qui mérite tous les encouragements de la part de tous.


Sport mécanique à Laghouat.
Sport mécanique à Laghouat.
Sport mécanique à Laghouat.
Sport mécanique à Laghouat.
Sport mécanique à Laghouat.
Sport mécanique à Laghouat.
Sport mécanique à Laghouat.
Sport mécanique à Laghouat.
Sport mécanique à Laghouat.
Sport mécanique à Laghouat.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #sport

Repost 1

Publié le 23 Mai 2016

Grace aux résultats très honorables obtenus par le club jusque là ;le MCBLaghouat volley aura l'honneur et l'immense privilège d'organiser le troisième tournoi de la division une(القسم الوطني الممتاز) à la salle Dada Benyounes au début du mois de juin durant les soirées du Ramadan .Bon courage à l'équipe !

Volley ball:le troisième tournoi de la division une à Laghouat.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #sport

Repost 0

Publié le 20 Mai 2016

Photos postées par notre ami Med Bachir Gouhiri.

En marge du dernier match de championnat inter-ligues qui se joue cet après midi entre les deux équipes.Un match de gala entre vétérans des deux clubs s'est déroulé ce matin à l'OPOW de Laghouat.Une belle initiative des deux clubs pour raffermir les bonnes relations existants entre les deux équipes.L'occasion aussi de revoir les anciens talents pour le plaisir de ceux qui aime le football fair play.

A noter la présence de M. Boukaroune président de la ligue inter -régions.

IRBL vétérans.

IRBL vétérans.

MBRouissat vétérans.

MBRouissat vétérans.

Match de gala:vétérans IRBL vs vétérans MBRouissat.
Match de gala:vétérans IRBL vs vétérans MBRouissat.
Match de gala:vétérans IRBL vs vétérans MBRouissat.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #sport

Repost 0