Articles avec #lecons de vie. tag

Publié le 5 Juillet 2015

Le gaspillage de la nourriture.

Posté par Bouhamam Arezki (journaliste à Liberté.)

Les gens ont les yeux plus gros que le ventre !

Le gaspillage de la nourriture ne cesse de prendre de l’ampleur. En effet, ils préparent chaque soir, pour la rupture du jeûne, une quantité énorme de plats dont ils finissent par jeter plus de la moitié à la fin de chaque vacation.

Pendant le mois béni du Ramadhan, il y a de ces foyers qui cuisinent des quantités conséquentes de nourriture, surestimant souvent les besoins des uns et des autres. Et dans bien des foyers, ce surplus de nourriture finit malheureusement dans les ordures au lieu de finir dans leurs assiettes. Laghouat, cette région du sud du pays, dont les citoyens sont très attachés aux préceptes de l’islam, est malheureusement l’une de ces régions où le paradoxe est visible à l’œil nu.
En effet, le contenu des ordures ménagères renseigne suffisamment sur un gaspillage de denrées alimentaires très variées. Et le surplus de nourriture finit malheureusement aux ordures, quoique des jeûneurs n’aient pas accès à ces “victuailles” jetées. Le désolant constat a fait réagir plusieurs citoyens organisés en groupes de bienfaiteurs ainsi que les activistes au sein de Nass El-Khir et les éléments du Croissant-Rouge algérien, en appelant à faire de ces surplus autant d’actes de bienfaisance en direction des nécessiteux. “Il y a certes des gens qui ont les yeux plus gros que le ventre”, a ironisé un citoyen. Pour ce médecin qui préfère garder l’anonymat, “il est grand temps de dénoncer le phénomène du gaspillage de la nourriture qui se répète chaque mois de Ramadhan”, avant d’ajouter que “chacun de nous doit calculer la quantité de nourriture nécessaire à préparer afin d’éviter tout gaspillage”. Du côté des restaurants, le constat est plus que désolant. Le gaspillage de la nourriture ne cesse de prendre de l’ampleur.
En effet, ces établissements préparent chaque soir, pour la rupture du jeûne, une quantité énorme de plats dont plus de la moitié est jetée à la fin de chaque vacation. “Chaque jour, des tonnes de nourriture sont jetées après l’iftar. Quelle honte quand on sait que le Ramadhan est synonyme de partage, de modestie et de charité !”, s’indigne un citoyen. Par ailleurs, l’aspect écologique est, lui aussi, menacé par les risques environnementaux, notamment climatiques, provoqués par l’émission massive de déchets (alimentaires entre autres).
Parce que le phénomène du gaspillage alimentaire concerne la grande majorité de la communauté musulmane, il serait bien de rappeler en ce mois béni la parole d’Allah “azza wa djel” qui dit dans la sourate 17 (El-Isra) : “Et donne au proche parent ce qui lui est dû ainsi qu’au pauvre et au voyageur (en détresse). Et ne gaspille pas indûment, car les gaspilleurs sont les frères des diables ; et le diable est très ingrat envers son Seigneur” (versets 26 et 27).

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Leçons de vie.

Repost 0

Publié le 30 Juin 2015

Une placette publique convoitée par un riverain.

Bouhamam Arezki Journaliste (Liberté).

·

Tout porte à croire que la placette publique située rue Mohamed-Bensalem, à Laghouat, est la cible de riverains indélicats usant de tous les subterfuges pour l’annexer à leur propriété privée.
C’est du moins, ce qui ressort des dizaines de requêtes émises par A. Allali, un autre riverain, pour dénoncer le scandale auprès des pouvoirs publics.
Retraité de son état et lassé de l’inertie de l’administration, celui-ci a préféré s’adresser à notre rédaction pour signifier qu’il est toujours prêt à aller jusqu’au bout de son combat pour dénoncer “l’inertie de l’administration’’. Car nous dit-il “rapprocher l'administration du citoyen, offrir de meilleures prestations, un meilleur accueil, orienter les gens sont, pourtant, les directives données aux collectivités locales pour alléger un tant soit peu les difficultés auxquelles font face les citoyens’’. À l’origine, tout a commencé en 2002 lorsque, A. Allali a dénoncé l’empiétement de cette placette publique par son voisin. Une grave atteinte au bien public restée impunie, qui l’a privé de son droit de jouissance en toute quiétude d’une importante façade de sa propriété immobilière. Dénonçant le squat par son voisin, de cet espace public abritant des servitudes censées être protégées par l’État, et suite au constat des lieux dressé par les services de la commune de Laghouat et de la police de l’urbanisme, l’APC a rendu une décision d’annulation de l’autorisation provisoire assortie de l’obligation de remettre les lieux en l’état dans un délai de 24h. Décision restée, malheureusement, non exécutée à ce jour, selon A. Allali qui ne sait finalement à quel saint se vouer. Croyant à un certain idéal de justice, celui-ci a saisi l'occasion pour nous dévoiler des dizaines de correspondances adressées aux autorités locales et même à plus haut niveau, demeurées sans réponse. “Des lettres mortes qui se ramassent à la pelle !”, ou alors des réponses expéditives classiques dans le genre : “Nous avons transmis votre lettre aux services compétents et nous attendons une réponse”, nous indique-t-il. Statu quo et sourde oreille à tous les niveaux. Même les correspondances adressées aux plus hautes autorités de l’État, n'ont véritablement pas changé les choses.
“Ne s'agit-il pas, au point où en est la situation, d'une humiliation de la part des différentes administrations !’’ regrette A. Allali avant d’ajouter qu’il est victime d’un “déni de droit à une réponse’’. Il est vrai qu’à un certain moment, les autorités ont décidé d’améliorer le service public ainsi que la relation entre le citoyen et l’administration. Cependant, on ne peut affirmer que les choses aient fondamentalement changé dans cette wilaya du sud du pays.
Car sur le terrain, le citoyen lambda continue à vivre le calvaire et être à la merci de la bureaucratie. En dépit de son âge avancé et le silence inexpliqué des pouvoir publics, l’infatigable A. Allali est décidé à aller jusqu’au bout de son affaire et continuer à dénoncer ce qu’il appelle “l’inertie de l’administration’’.

Bouhamam Arezki Journaliste

3 h ·

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Leçons de vie.

Repost 0

Publié le 26 Juin 2015

A méditer:le temps de l'innocence.

Enfants, nous allions dans des voitures sans ceinture de sécurité, ni airbags !
Nos berceaux étaient peints avec des couleurs brillantes à base de plomb.
Pas de bouchons de sécurité sur les bouteilles de médicaments ni sur les tiroirs et les portes !
Quand nous partions à vélo nous n'avions ni casque ni protection pour les coudes et les ge
noux !

Nos parents ne portaient pas plainte contre la mairie parce qu'il y avait un trou dans le goudron qui nous avait fait tomber !

On buvait de l'eau du robinet, du jardin ou là ou on en trouvait jusqu’à ce qu'on n'ait plus soif !
On n'avait pas de bouteille min
érale .

On mettait des heures à construire des voitures avec des caisses et des tuyaux qui ne respectaient pas les normes AFNOR ou CEE

Après quelques chocs on avait appris à résoudre le problème !
On se laissait tomber contre un arbre ou par terre !
Le SAMU n'intervenait pas à chaque chute !

On sortait jouer à la seule condition de rentrer pour l'heure du repas.
On allait à l'école pour travailler et apprendre et non pour développer notre potentiel de créativité ou notre popularité !

Lorsqu'on ne travaillait pas, l'instituteur nous donnait des punitions ou des coups de règles sur les doigts ! Nos parents ne sont jamais aller porter plainte ni frapper l'instit', on savait q
u'on l'avait mérité !

On n'avait pas de portable, on écrivait des lettres et des cartes postales !

On se coupait, on se cassait les os, on perdait des dents, mais il n'y avait jamais de plainte déposée pour ces accidents . Personne n'était coupable sauf nous mêmes !

On jouait aux gendarmes et aux voleurs, on jouait avec des pétards, on n'a jamais fait brûler des voitures !

On partageait un coca à 4 (quand on pouvait se l'acheter car c'était la bouteille en verre de 1 litre). On buvait tous à la même bouteille et personne n'est mort de le faire !

On n'avait pas de Playstation, Mp3, Nintendo, 99 chaines de tv par le satellite.

Par contre on avait de vrais amis, on sortait, on prenait nos vélos ou on marchait jusqu'à chez nos copains. On frappait à la porte,on sonnait ou on entrait tout simple
ment et on allait jouer !

Certains n'étaient pas de très bons élèves ils devaient simplement redoubler l'année quand ils ne réussissaient pas. Personne n'allait chez les psychologues ou les pédopsychiatres !

On a fait l'expérience de la liberté, du succès et des échecs des responsabilités !

Et on a appris à se
débrouiller !!!

A méditer:le temps de l'innocence.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Leçons de vie.

Repost 0

Publié le 7 Juin 2015

De sa lointaine Angleterre notre vieil ami Omar n'oublie pas nos candidats au baccalauréat.
Voici ses conse
ils:

La terminale est l'année cruciale pour votre parcours scolaire et votre avenir ! La semaine de Bac est avant toute chose un entrainement, donc pas de panique. Quelques conseils pour affronter au mieux cette semaine et les révisions. Tout d'abord "Le capital santé pour être au top de sa forme", un esprit sain dans un corps sain. Halte aux pizzas, litres de coca et café absorbés pendant vos révisions. Il faut faire des pauses et penser à manger équilibré, faire le plein de fruits (vitamines) qui aideront à réviser efficacement et plus longtemps. Surtout, ne pas écourter vos nuits de sommeil. Gardez votre rythme habituel de travail pour ne pas dérégler votre horloge biologique. Aérez votre tête en faisait un peu de sport.

Rabi Ma3koum Inchallah

"Bonne chance à tous les candidats qui ont sué durant toute une année et qui ont dépensé une somme d'heures et de travail considérable pour décrocher le saint graal!Allah est avec vous!"

Mes enfants, bonne chance !

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Leçons de vie.

Repost 0

Publié le 29 Mai 2015

Des retrouvailles qui augmentent notre force morale qui mettent du baume au cœur qui nous donnent un bonheur insoupçonné caché au fond de nos corps usés par le temps ; ils habituent chacun à penser aux autres ; ils créent un lien moral entre le présent et le passé ; ces rencontres, pour rares qu’elles soient, suscitent des émotions joyeuses et saines.

De nobles émulations, un souci fraternel pour les autres s’enquérir des nouvelles de ceux qu’on a perdu de vue, se rappeler au bon souvenir de ceux qui nous avaient quittés.

L’essentiel est d'être groupés, de se revoir, ne fût-ce que de loin en loin. Dans les murs du lycée où on s’était connu, aimé,, on avait été jeune ensemble, on avait reçu les mêmes leçons, les mêmes conseils, on s’était taquiné, battu. Les aînés avaient vibré aux mêmes émotions de joie ou de tristesse, locales, patriotiques…

Des moments conviviaux rendus possibles par le meilleur d’entre nous qui à chaque fois qu’il revient au bercail (il vit à l’étranger) s’empresse de contacter,

l’ensemble de tous nos anciens camarades qui ont les mêmes valeurs et qui sont éparpillés un peu partout par le destin, de partager ces moments intenses.

Une soirée pour de belles retrouvailles.
Une soirée pour de belles retrouvailles.
Une soirée pour de belles retrouvailles.
Une soirée pour de belles retrouvailles.
Photos de  nos anciens amis.Hadj Abdellah Dikéche,Hadj Ahmed Guellouma,Ahmed Ameur,Hadj Bachir Makhloufi,Hadj Noureddine Méchoui,Hadj Ahmed Ledhem,Lakhdar Tadj,Hadj Hachani Hachani, Hamza Ameur.

Photos de nos anciens amis.Hadj Abdellah Dikéche,Hadj Ahmed Guellouma,Ahmed Ameur,Hadj Bachir Makhloufi,Hadj Noureddine Méchoui,Hadj Ahmed Ledhem,Lakhdar Tadj,Hadj Hachani Hachani, Hamza Ameur.

Voir les commentaires

Publié dans #Leçons de vie.

Repost 0

Publié le 16 Mai 2015

Aujourd’hui, et par une belle journée printanière, je fus convié chez un ami de longue date ;Med Bachir G.à retrouver d’autres amis et à partager ensemble un thé vert à la menthe accompagné de mets traditionnels dans un cadre des plus conviviaux. Une belle occasion encore d’oublier tous les ennuis de santé et de revoir des amis ; ceux de ma jeunesse mais aussi de plus jeunes qui partagent l’amour du pays, sa beauté, le sport et la culture aussi. Et ce fut une belle rencontre, celle qui n’arrive pas souvent ; celle que l’on aime de par la qualité des présents et de la belle ambiance engendrée. Dans un contexte où l’inquiétude est grande face à toutes les tensions de ce bas monde et à toutes sortes de déchirements des sociétés d’où le changement des traditions et de comportement des gens entre eux mémes. les laghouatis privilégient plus que jamais le sens de la convivialité. Si les modes traditionnels, comme l’invitation à un repas copieux et raffiné autour d’une table bien dressée, demeurent la règle de cet art de la réception à l’algérienne, celui-ci connaît un certain renouvellement. .: le plateau repas(f’tour dehia) entre ainsi dans cette panoplie moderne de l’invitation, Le plaisir d’élaborer des plats demeure; les mets traditionnels laghouatis sont toujours très en vogue et très prisés ; Signe d’une convivialité plus chaleureuse!  Merci à notre cher ami Med B G.pour ces moments chaleureux que nous avons partagé avec un plaisir immense .Baraka Allahou fik !Hafidakoum Allah djamiane !

Les photos sont prises par nos deux amis Khaled et Med Bachir.

Le samedi c'est permis !

 

 

Photos de cette rencontre en diaporama.
Photos de cette rencontre en diaporama.
Photos de cette rencontre en diaporama.
Photos de cette rencontre en diaporama.
Photos de cette rencontre en diaporama.
Photos de cette rencontre en diaporama.
Photos de cette rencontre en diaporama.
Photos de cette rencontre en diaporama.
Photos de cette rencontre en diaporama.
Photos de cette rencontre en diaporama.
Photos de cette rencontre en diaporama.
Photos de cette rencontre en diaporama.
Photos de cette rencontre en diaporama.
Photos de cette rencontre en diaporama.
Photos de cette rencontre en diaporama.
Photos de cette rencontre en diaporama.
Photos de cette rencontre en diaporama.

Photos de cette rencontre en diaporama.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Leçons de vie.

Repost 0

Publié le 19 Avril 2015

Le printemps à la maison!
Le printemps à la maison!
Le printemps à la maison!
Le printemps à la maison!
Le printemps à la maison!
Le printemps à la maison!
Le printemps à la maison!
Le printemps à la maison!
Le printemps à la maison!

Le printemps à la maison!

C’est la jeunesse et le matin.
Vois donc, ô ma belle farouche,
Partout des perles : dans le thym,
Dans les roses, et dans ta bouche.
L’infini n’a rien d’effrayant ;
L’azur sourit à la chaumière ;
Et la terre est heureuse, ayant
Confiance dans la lumière.
Quand le soir vient, le soir profond,
Les fleurs se ferment sous les branches ;
Ces petites âmes s’en vont
Au fond de leurs alcôves blanches.
Elles s’endorment, et la nuit
A beau tomber noire et glacée,
Tout ce monde des fleurs qui luit
Et qui ne vit que de rosée,
L’œillet, le jasmin, le genêt,
Le trèfle incarnat qu’avril dore,
Est tranquille, car il connaît
L’exactitude de l’aurore.


VICTOR HUGO

Victor Hugo

Il donne du baume au cœur et il fait chanter les oiseaux, c'est aussi la victoire du jour sur la nuit, du soleil sur le froid, le printemps signe un renouveau chaque année attendu !
Avec le rallongement des journées, le réchauffement du soleil et la clémence des températures, le moral est au beau fixe. Un antidépresseur hors pair, le soleil réchauffe les corps et les cœurs. Les poètes retrouvent l'inspiration, les peintres retranscrivent les couleurs, les photographes la lumière de la vie. Il est temps d'ouvrir portes et fenêtres pour faire entrer cet air empli de senteurs, de communiquer à nouveau avec les autres, de se balader en famille dans les parcs ou à la campagne de faire une petite virée à Zelfana et enfin de s'extasier devant les petits miracles de la nature et de ce don divin, de s’asseoir en terrasse pour savourer un café ,un thé vert à la menthe fraîche entre amis sous les doux rayons de ce soleil printanier ou de pratiquer un sport de plein air. La vie reprend enfin ses droits ce qui emplit nos cœurs de
joie !

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Leçons de vie.

Repost 0

Publié le 9 Avril 2015

Une belle leçon de vie;à méditer.

.Un médecin est entré a l'hôpital dans la hâte après avoir été appelé pour une chirurgie urgente. Il a répondu à l'appel, a changé ses vêtements et est allé directement au bloc de chirurgie. La, Il trouva le père du garçon malade qui fait des va et des vient dans le hall. En voyant le médecin arriver, le papa hurla : « Pourquoi avez-...vous pris tout ce temps pour venir ? Vous ne savez pas que la vie de mon fils est en danger ? Vous n'avez pas le sens des responsabilités » ?

Le médecin sourit et dit : « Je suis désolé, je n'étais pas dans l'hôpital et je suis venu le plus rapidement possible après avoir reçu l'appel...... Et maintenant, je souhaite que vous vous calmiez pour que je puisse faire mon travail »

« Me calmer ? et si c'était votre fils vous calmeriez vous ? Si votre propre fils meurt maintenant que ferez vous » ? dit le père avec colère
Le médecin souri encore et répondit : « Je dirai.. De la poussière nous sommes venus et épousseter nous retournerons, béni soit le nom de Dieu. Les médecins ne peuvent pas prolonger des vies. Allez prier pour votre fils, nous ferons de notre mieux par la grâce de Dieu »

« Donner conseil quand nous ne sommes pas concernés c'est si facile » Murmura le
père.

La chirurgie a pris quelques heures après lesquelles le médecin sorti heureux, « Merci Dieu ! Votre fils est épargné, Si vous avez n'importe quelle question, demandez a l'infirmière ! »
« Pourquoi est-il si arrogant ? Il ne pouvait pas attendre quelques minutes pour que je me renseigne sur l'état de mon fils » A Commenté le père en voyant l'infirmière après que le médecin soit parti.

L'infirmière répondit, les larmes.. descendant son visage : « Son fils est mort hier dans un accident de route, il était a l'enterrement quand nous l'avons appelé pour la chirurgie de votre fils. Et maintenant qu'il a sauvé la vie de votre fils, il est reparti en courant pour finir l'enterrement de son fils ».

Morale de l'histoire:Ne JAMAIS JUGER PERSONNE parce que vous ne savez pas ce qu'elle traverse en ce mom
ent.


Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Leçons de vie.

Repost 0

Publié le 2 Avril 2015

Bon à savoir.









Posté par mon ami d'ailleurs;Noureddine Méchoui.





Le verre met plus d'un million d'années à se décomposer, ce qui signifie qu'on peut constamment et sans cesse, le recycler.

L'or est le seul métal qui ne peut rouiller, même enfoui dans la terre pendant des milliers d'années.


La langue est le seul muscle du corps humain qui n' y est rattaché que par une seule de ses extrémités.

Si vous n'avez plus soif, il vous faut boire davantage. En effet, lorsque le corps humain est déshydraté, le mécanisme de la soif s'interrompt.

Le zéro est le seul chiffre qu'on ne trouve pas dans les chiffres romains.


Les cerfs-volants étaient utilisés durant la guerre civile américaine pour la livraison de courriers et de journaux.


La chanson "Auld Lang Syne" est entonnée au coup de minuit de chaque nouvelle année, dans la plupart des pays anglophones.


Boire de l'eau après le repas permet de réduire de 61 % le taux d'acide dans la bouche.

L'huile d'arachide est utilisée prioritairement dans les sous-marins car elle ne dégage pas de fumée quand elle est chauffée à moins de 230°C.
Le bruit que l'on entend lorsque nous nous collons un coquillage contre l'oreille n'est pas le bruit de la mer, mais bien celui de la circulation sanguine dans l'oreille.

90 % des créatures vivantes évoluent dans les océans !

La banane ne peut se reproduire par elle-même. La manipulation humaine est la seule manière de la propager.

Les aéroports situés en haute attitude nécessitent des pistes d'envol plus longues car la densité de l'air y est moindre.

L'université de l'Alaska s'étend sur quatre fuseaux horaires.

La dent est le seul organe du corps humain qui ne peut se guérir par elle-même.

Dans la Grèce antique, le fait de lancer une pomme à une dame, équivalait traditionnellement à une demande en mariage, et si la dame l'attrapait, elle signifiait son acceptation.

La compagnie Warner a déboursé 28 millions de $ pour acquérir les droits d'auteur du refrain "Happy Birthday" (bon Anniversaire)






Les gens intelligents ont davantage de zinc et de cuivre dans leurs cheveux.

La queue d'une comète pointe toujours dans la direction opposée à celle du soleil.

En 1976, le vaccin préventif contre la grippe porcine a causé la mort ou rendu malades, plus de personnes qu'elle n'en a sauvées !!!


La caféine renforce le pouvoir de l'aspirine contre les douleurs, c'est pour cela qu'on en trouve dans plusieurs médicaments.


La tradition du salut militaire remonte au Moyen Age : pour un chevalier, c'était l'action de relever la visière de son casque d'armure afin de s'identifier.

Si vous vous trouvez au fond d'un puits ou d'une cheminée, regarder vers le haut vous permettra de voir les étoiles, même en plein jour.

Lors du décès d'une personne, l'ouïe est le dernier sens à rester actif, et la vue fait défaut en premier..


Au Moyen Age, le fait de se serrer la main apportait la preuve de l'absence d'une arme.

La framboise est le seul fruit dont la graine pousse à l'extérieur.


Le fruit qui possède le plus de calories est l'avocat (167 calories par 100 grammes).


La lune s'éloigne de la terre d'environ 5 cm chaque année, et la terre s'alourdit de 100 tonnes par jour à cause des retombées de poussières spatiales.

La gravité terrestre limite la hauteur maximale des montagnes à environ 15.000 mètres.


En Italie, Mickey Mouse est connu sous le nom de «Topolino».


En traversant un pont, les militaires évitent de marcher au pas afin de ne pas générer de vibrations pouvant fragiliser sa structure et le détruire.

Chaque kilogramme supplémentaire à bord d'une fusée spatiale nécessite 530 kg de carburant.


La lettre J n'apparaît nulle part dans le tableau périodique des éléments.













Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Leçons de vie.

Repost 0

Publié le 21 Octobre 2014

Rire, c'est risquer de paraître idiot. Pleurer, c'est risquer de paraître sentimental, tendre la main, c'est risquer de s'impliquer, exposer ses sentiments, c'est risquer d'être rejeté, faire part de nos rêves à la foule c'est risquer le ridicule.


Aimé ,c'est risquer de n'être pas aimé en retour, aller de l'avant malgré des probabilités contraires c'est risquer l'échec.


Mais il faut prendre des risques, car le plus grand danger dans la vie c'est de ne rien risquer.


Celui qui ne risque rien ne fait rien n'à rien, n'est rien. Il peut éviter de souffrir et de pleurer, mais il ne peut pas apprendre, sentir, changer, grandir ou aimer, seul est libre celui qu
i prend des risques.

Hadj 2013:IL est deux heures du matin à Arafa,certains pèlerins dorment à meme le sol devant la mosquée de Namira en attendant son ouverture à quatre heures et demi pour être les premiers à la prière du Fadjr

Hadj 2013:IL est deux heures du matin à Arafa,certains pèlerins dorment à meme le sol devant la mosquée de Namira en attendant son ouverture à quatre heures et demi pour être les premiers à la prière du Fadjr

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Leçons de vie.

Repost 0