Publié le 23 Janvier 2014

Posté par Habib Allout.

 

 

Le xixe siècle, c’est  la période pendant laquelle le moulin cubique va faire son apparition en s’imposant comme la meilleure solution pour un usage individuel. Le moulin flamand en bois à colonnette avec son bol ouvert, puis le moulin Peugeot en France à partir de 1840.

Le xxe siècle correspond à l’apogée mais aussi à la mort du moulin à café. L’aventure Peugeot avec un glorieux épisode de moulin mural, puis les moulins électriques jusqu’en 1975.

250px-Roasted_coffee_beans.jpg

 

Photo0007.jpg

 

Photo0006

 

 

Photo0005

 

Ce sont les « Peugeot frères » qui ont donné aux moulins cubiques en bois leur notoriété et en ont fait le symbole du moulin à café. Les cubiques en bois ont été la plus importante production des moulins Peugeot. Ils existent en 56 modèles différents représentant 280 versions, si l'on différencie les essences de bois, les tailles, le matériau des calottes, les couleurs, les décors.

Commencées en 1840, les ventes se sont poursuivies jusqu'en 1960 : « cent vingt années de fabrication qui témoignent de la qualité exceptionnelle de ces moulins », selon le catalogue général édité en 1993 par le musée Peugeot de Sochaux.

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 22 Janvier 2014

 

 

 

De belles images de Laghouat qui ont parfois un siècle d'age que nous affichons pour tous nos amis.Bonne vision!

 

 

 

171_001.jpg

 

 

202_001.jpg

 

 

350_001.jpg

 

 

494_001.jpg

 

 

jjjjj.jpg

 

 

556_001.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 22 Janvier 2014

 

 

 

 

030

 

 

 

Un jour, alors qu'un enfant était en cours, son maître se mit à parler de

la prière d' Al-Fajr, de sa bienfaisance et de son importance en

s'adressant de façon compréhensible à des petits élèves.

L'enfant, ayant écouté son maître, fut très touché par ses paroles. Il n'avait en

fait jamais fait la prière, ni lui ni sa propre famille ...

 

Quand cet enfant fut de retour à la maison, il se mit à réfléchir à la façon

à laquelle il allait pouvoir se réveiller pour la prière du lendemain ...

Il ne trouva aucune solution si ce n'est de rester éveillé toute la

nuit jusqu'à ce qu'arrive l'heure de la prière. Et effectivement il

resta éveillé toute la nuit, et lorsqu'il entendit Al-Adhan*, cette

fleur ( le garçon ) se prépara pour y aller mais un autre problème se

posa à lui ... La mosquée était très loin et il ne pouvait s'y rendre

seul.

 

L'enfant pleura et s'assit derrière la porte de sortie... Soudain il entendit un bruit

venant de la rue, ouvrit la porte, sortit et vit un vieil homme marcher

en direction de la Mosquée. Il le reconnu,  il le reconnu tout de suite, c'était

bien le grand père d' Ahmed, leur voisin. L'enfant en profita alors

pour suivre le vieil homme en cachette afin que celui-ci n'aille pas le

rapporter à sa famille qui ne manquerait pas de le punir ensuite.

 

Depuis ce jour, l'enfant faisait tout le temps la même chose pour pouvoir aller prier...

Mais comme toute chose, il y eut une fin à cela. Le vieil homme (le grand père d'Ahmed) mourut...

L´enfant pleura et pleura fortement dès que la nouvelle lui vint.

 

Son père s'étonna que la perte de ce viel homme puisse faire autant de mal

à son fils, il lui demanda alors: « Oh mon fils, pourquoi le pleures-tu

de cette façon alors que ce n'était pas un enfant de ton âge avec qui

tu jouais, ni un proche à toi pour qu'il puisse te manquer à la maison

? ».

 

Le petit enfant regarda tristement son père avec des yeux larmoyant et

repondit : « Si seulement tu avais pu mourir à sa place ! »

Le père fut choqué et se demanda pourquoi son fils lui avait dit cela de cette façon et pourquoi il aimait tant ce vieil homme.

Le petit enfant continua : « Il ne me manque pas pour les raisons que tu viens de citer.»

Le père fut étonné une fois de plus et demanda à son fils: « Quelle est la raison alors ? »

 

Le petit enfant répondit : « Pour la prière ... Oui pour la prière ... » Il

continua avec ces paroles : « Papa, pourquoi ne pries-tu pas Al-Fajr ?

Papa, pourquoi n'es-tu pas comme le grand père d'Ahmed et comme tous

les autre hommes que j'ai vu ? »

Le père lui demanda: « Où les as-tu vu ? ».

L´enfant répondit : « A la mosquée. »

Le père lui dit : « Comment ça? ».

 

Le petit garçon lui raconta alors son histoire. Celle-ci bouleversa le

père et le fit pleurer très longtemps. Il serra son petit enfant fort

dans ses bras et depuis ce jour il ne rata plus jamais aucune prière à

la mosquée....

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 20 Janvier 2014

 

 

 

Aissa-Kradra.JPG

 

 

 

 

 

Aissa Kradra Ben Si Belkacem Ben Charef, nous quitte aussi et nous quitte pour toujours, Laghouat perd encore un de ses vaillants enfants !  Fils de notre grand père Si Belkacem Ben Charef  et frère cadet de notre grand frère, ami, confident que nous avons perdu lui aussi : Kradra Mohamed  dont la disparition nous chagrine toujours malgré les années qui se sont écoulées, nous revoilà secoués par une autre disparition  qui touche encore cette honorable famille .Nous implorons le tout puissant pour l' aider à surmonter cette dure épreuve.
                                                  ( INA LILLAH OUA INA ILAHI RADJIOUN)
Aissa Kradra Ben Si Belkacem Ben Charefquitte ce bas monde pour un monde meilleur . C’est la volonté de Dieu, il faut  l’accepter même lorsqu’un être cher nous quitte.
Il se portait bien malgré la maladie qui le rongeait.  Ces photos qui ont étés prisent le 28/12/2013  à l’occasion des fiançailles de son neveux Belkacem fils de notre frère Mohamed le prouvent. 
Aissa Kradra Ben Si Belkacem Ben Charef, connu pour ses bonnes manières et son éducation, intègre, serviable, d’une gentillesse incomparable avec les petits et les grands, affectueux , généreux, plein de bonté et d’amour. Une grande âme charitable. 
 
Ce soir  encore , la ville de Laghouat  est triste ;cette disparition brutale  nous afflige profondément .Pour tous ceux qui l’ont  connu , il restera toujours vivant dans nos cœurs et nos mémoires.  Notre seule consolation c’est de savoir qu’il est auprès de Dieu le Miséricordieux , Je tiens  à témoigner ici à toute sa famille mon amitié et l' assure de mes sentiments les plus affectueux devant Le malheur qui vient de la bouleverser . je m’associe  pleinement à votre peine en ces tristes circonstances, toutes mes pensées vous accompagnent et en particulier son conjoint, ses enfants, son frère et le mien mon ami respectueux Bachir que Dieu le protége et lui donne la santé et le courage à ses neveux les enfants de mon frère Mohamed  Djamal, Nabil, Belkacem et pardon à tous ceux que j’ai  oublié de citer.

En cette douloureuse circonstance et au nom de tous les DJOUDI, TAKHI, BOUSSARIA,BENSALEM  et de tous les Laghouatis  nous leurs pressentons nos condoléances les plus sincères
 
Repose en paix Cher ami et cher frère, Aissa Kradra Ben Si Belkacem Ben Charef que Dieu te bénisse et que le tout puissant t’accorde Sa Miséricorde et t’accueille dans son Eternel Paradis.
 
( INA LILLAH OUA INA ILAHI RADJIOUN).
 
HADJ ALI DJOUDI BEN BELKACEM
 
 

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 19 Janvier 2014

 

 

 

 

 

      De R.Hamel (facebook).

 

 

 

 

 

la magnificence et plaisance réunion d'éléments extraordinaires qui se côtoient


 

 

 

1557560 636511283083183 675190782 n

 

 

1016391 636511049749873 389041247 n

 

 

1486678 636739696393675 903360576 n

 

 

1520802 636739686393676 1325152742 n (1)

 

 

1555305 636739689727009 1807084509 n

 

 

1557551 636505839750394 2087866969 n

 

De R.Hamel(facebook)

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 17 Janvier 2014

 

 

 

 

autocollant-invocation-subhanallah-100-fois-300310.jpg

 

Un jour, le Prophète Mohammed (QSSSL) raconta cette histoire vraie à ses Compagnons :

« Il y avait 3 hommes parmi les fils d’Israël. Le premier était lépreux, le deuxième était chauve et le troisième était aveugle. Allah a voulu tester leur croyance (même s’Il en était déjà informé). Il leur envoya un ange pour leur poser des questions.

L’ange prit la forme d’un homme et alla voir le lépreux en premier.

- L’ange : Qu’est-ce que tu aimerais avoir le plus ?

- Le lépreux : Une belle couleur de peau pour que je sois beau et que les gens cessent de s’éloigner de moi.

Il lui fut donné une belle peau.

- L’ange : Quel bien voudrais-tu le plus ?

- Le lépreux : des chameaux.

Alors, il lui fut donné une chamelle qui allait mettre bas.

- L’ange : Qu’Allah bénisse ta chamelle.

L’ange alla voir le chauve.

- L’ange : Qu’est-ce que tu aimerais avoir le plus ?

- Le chauve : De beaux cheveux pour que les gens ne s’enfuient pas quand ils me voient.

Il lui fut donné de beaux cheveux

- L’ange : Quel bien voudrais-tu le plus ?

- Le chauve : Des vaches.

Il lui fut donné une vache qui allait mettre bas.

- L’ange : Qu’Allah bénisse ta vache.

Enfin, l’ange alla voir l’homme aveugle.

- L’ange : Qu’est-ce que tu aimerais avoir le plus ?

- L’homme aveugle : Qu’Allah me rende ma vue pour que je puisse regarder les gens.

Alors, la vue lui fut rendue.

- L’ange : Quel bien voudrais-tu le plus ?

- L’homme aveugle : Des moutons.

Alors, il lui fut donné une brebis qui allait mettre bas.

Les 3 animaux eurent beaucoup de petits. Ainsi, le lépreux eut beaucoup de L’ange prit alors la forme d’un lépreux très pauvre et alla voir l’ancien lépreux.

- L’ange : Je suis un pauvre lépreux, j’ai perdu tous mes biens pendant mon voyage, pouvez-vous me donner une de vos chamelles pour m’aider ?

- L’ancien lépreux : Demandez à quelqu’un d’autre.

- L’ange : Attendez, ce n’est pas vous qui étiez lépreux et à qui Allah a donné une belle peau et qui étiez pauvre et qu’Allah a enrichi?

- L’ancien lépreux : Ce n’est pas vrai. Ma famille est très riche et j’ai hérité tout cet argent de mon père.

- L’ange : Si vous mentez qu’Allah vous rende comme vous étiez.

Puis l’ange prit la forme d’un homme chauve et très pauvre et alla voir l’ancien homme chauve.

- L’ange : Je suis un pauvre homme chauve, j’ai perdu tous mes biens pendant mon voyage, pouvez-vous me donner une de vos vaches pour m’aider.

- L’ancien homme chauve : Demandez à quelqu’un d’autre.

- L’ange : Attendez ! Ce n’est pas vous qui étiez chauve et qu’Allah a guéri et à qui Il a donné beaucoup d’argent ?

- L’ancien homme chauve : Ce n’est pas vrai. Tout cet argent c’est moi qui ai travaillé pour l’avoir.

- L’ange : Si vous mentez qu’Allah vous rende à votre première situation.

Enfin l’ange prit la forme d’un homme aveugle et très pauvre et alla voir

l’ancien aveugle.

- L’ange : Je suis un pauvre homme aveugle, j’ai perdu tous mes biens pendant mon voyage. Pouvez-vous me donner une de vos brebis pour m’aider.

- L’ancien aveugle : Prenez ce que vous voulez. Je ne vous empêcherai pas de prendre du bien qu’Allah m’a donné.

- L’ange : Garde ton bien pour toi. Ce n’était qu’une épreuve. Allah t’a béni et a maudit les deux autres. »

Un seul de ces trois hommes a su remercier Allah. Les deux autres se sont montrés ingrats. Il faut toujours se rappeler les paroles de Souleiman : « Celui qui est reconnaissant, l’est à son

avantage; quant à celui qui est ingrat, qu’il sache que mon Seigneur se suffit à Lui-même et qu’Il est généreux» (Coran,

sourate 27, verset

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 17 Janvier 2014

De KHALED LAGGOUN(facebook.)

 

 

Souvenir de la classe 6eme 2 lycée d'enseignement franco musulman donne par M LANAVA PHOTO PRISE LE 01 AVRIL 1955 à 8h30 devant le lycée.

 

 

 

 

 

1487819_234381760067190_676470146_o.jpg

1509705_234390340066332_217116224_n.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 16 Janvier 2014

De A.Babagayou(facebook).

 

 

 

 

 

 

1512668_623796384334553_1960325639_n.jpg

 

Debout de gauche à droit : Ferhat Mohammed ( entraineur ) Gafsi Ahmed ( président de section ) Benhaouache Madjid - Chrayare AEK - Saci Mohamed - Bensaad AEK - Gueffaf Amed - Benalia Bakar - Hamdi Aissa - Guelloula Nabih - Hamdi Noureddine - Khalifa Mohamed ( Président du club ). 

Assis de gouache à droit : Hadjoudja Mohamed - Brichi Mohamed ( Allah yaréhmou ) - Soufari tayeb - Nouioua Ahmed - Benzayane Mohamed ( dit boutabba ) Rabhi Khaled - Bouchareb Chaouki - Babaghayou Abdallah 

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #sport

Repost 0

Publié le 16 Janvier 2014

 

Posté par AHMED CHATTA BELMECHERI.

 

106080 ic

 

      بالحمد نبدأ كل فعل طيب

ثم الصلاة على ابن عبد منافِ بقر لعمران وبعض نسائه وموائد الأنعام بالأعرافِ‍ يارب أنفلني بتوبة يونس هود ويوسف طاهرا الأطرافِ بالرعد إبراهيم خاف بحجره والنحل أسرى للكهوف يوافى ‍ وبمريم العذرا وطه بعدها أكرم بكل الأنبيا الأشرافِ ‍ للحج يرنو المؤمنون لنوره والذكر والأشعار فى إلحافِ ‍ والنمل تقصص والعناكب حولها والروم يا لقمان وهن تلافِ ‍ لم يسجد الأحزاب من سبأ ولم يَحْنِ الوجوه لفاطر الأسلافِ يس والصافات وصاد والزمر يا غافر فصلت لي أوصافى ‍ وتشاوروا فى زينة من زخرف بدخانهم وجثوا على الأحقاف ِ ‍ ومحمد بالفتح جاء مبشرا فى حجرة ألقى عليه بقافِ بالذاريات الطور أشرق نجمه قمرا من الرحمن ليس بخافِ ‍وقع الحديد ببأسه فتسمعوا فى الحشر يمتحن الورى ويكافى ‍ بالصف صف المؤمنون لجمعة وأخو النفاق لغبنه متجافى قد طلق الأخرى فحرم ربه ملك الجنان عليه دون خلافِ قلم به حقت معارج نوحنا والجن فى استشرافِ وتزملت وتدثرت لقيامةِ الإنسانِ تدعو المرسلات عرافِ ‍ نبأ عظيم زاد فيه نزاعهم عبسوا له متكوري الأعطافِ ‍ وتفطرت أجسامهم من هوله طففوا المكيال فى إسرافِ ‍ وانشقت الأبراج بعد طوارق سبح فإن الغاشيات توافى ‍ فجر تألق فى البلاد وشمسه نورا من بعد ليل فى اختلافِ أضحى الضحى فاشرح فؤادك دائما بالتين واقرأ ذاك قدر كافِ بالبينات تزلزلت عادية بقوارع ألهت عن الإسفافِ ‍ بالعصر جاء يهمز فيله وقريش فى صخب وفى إسفافِ ‍ من يمنع الماعون ينحر نفسه والكفر ولى بعد نصر شافى ‍ تبت يدا من لا يوحد ربه فلق الصباح وجاد بالألطافِ عذ بالإله من الوساوس وادعه يغفر لناظم هذه الأصدافِ ثم السلام الطيب المتواصل على خير الأنام وسيد الأشراف صلى الله عليه وسلم

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 14 Janvier 2014

 

 

 

 

1506943_697701056918737_961345872_n.jpg

 

 

 

img072d.jpg

Ahmida Benmebarek.lors d'un déplacement à ZELFANA EN 2010 avec les vétèrans.

 

 

La tragique nouvelle est tombée ce matin ,  La disparition de notre ami Ahmida qui nous a quittés, ce mardi 14 Janvier 2014, à l’aube de ses 62 ans.Un ami cher à nos coeurs aimé et respécté de tous. Ton amitié, cher Ahmida, telle un jardin que nous aimions, nous autres, entretenir, enrichir, rafraîchir tous les jours, tout au long de l’année. Quelle que soit la saison, nous nous efforcions de la cultiver afin qu’elle poursuive son épanouissement, dans toute sa beauté. Parfois, les couleurs étaient changeantes, passant du rouge vif au jaune pastel, toujours sur fond de vert, la couleur de l’espérance. Et tout au long de ta vie, et de la notre, nous avons cueilli les fruits et les fleurs de notre amitié sans failles. Aujourd’hui, ce jardin est fané et nous sommes,  terriblement tristes. Il est fané et cela définitivement, car  tu nous a quittés,  cher ami Ahmida au terme de ta maladie.  Nous ne pouvons  nous empêcher de nous rappeler quelques éléments de notre amitié, quelques dates de notre biographie commune. Nous nous sommes connus dans notre cité belle et rebelle, l’école, la jeunesse ,le travail et enfin l' association des anciens sportifs , . Tout de suite, nous avons compris que nous parcourrons une partie du chemin de notre vie ensemble. Nous nous sommes perdus de vue, puis retrouvés. Jamais, Nous ne pourrons oublier ces liens qui nous unissaient, ces racines et ces bourgeons qui refleurissaient sans cesse. Que ces lianes et ces racines, tels celles des liserons ou du lierre, restent à tout jamais dans nos cœurs pour les enserrer de ton et de nos sentiments communs. L’amitié est un sentiment tellement fort qui jamais,  ne s’éteint. Auprès de toi, nous en avons fait la preuve. Nous espérerons que nous aussi, nous avons pu t’apporter de la joie dans les moments agréables, du réconfort dans les moments difficiles. En tant qu’amis fidèles, proches et complices de Ahmida, nous nous associons à cette peine . Nous  présentons  en ces moments douloureux  à toute sa famille, toutes nos condoléances émues. Nous   pensons à lui comme à un merveilleux jardinier de l’amitié et des nobles sentiments;Ahmida tu nous manques déjà.Rahimak Allah wa askanak fassiha jinanih.Ina lilah wa ina ilaihi rajioun!

Tes amis.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0