Publié le 10 Septembre 2016

 Le jour d’Arafat !

Le pèlerinage (Haj) à la ville sainte de la Mecque est un événement majeur pour le croyant. Cinquième pilier de l’Islam, le pèlerinage demeure le plus grand rassemblement au monde, le plus grand point de concentration d’énergie cosmique et terrestre. Du point de vue religieux, cet impressionnant rassemblement de millions de fidèles venus des différentes régions du monde, dans un endroit précis et à une époque précise, revêtus tous d’un même habillement, rappelle le jour du jugement dernier que chacun est appelé à méditer.

Le pèlerinage a été institué comme prescription divine durant la sixième année de l’Hégire. Son accomplissement est une obligation à réaliser pour tout musulman qui en a les moyens, au moins une fois dans sa vie. Le Coran nous décrit merveilleusement bien ce 5ème pilier de l’Islam dans la sourate 3,verset 196 : "Là sont des signes évidents, parmi lesquels l’endroit où Abraham s’est tenu debout ; et quiconque y entre est en sécurité. Et c’est un devoir envers Dieu pour les gens qui ont les moyens d’aller faire le pèlerinage de la Maison. Et quiconque ne croit pas... Dieu se passe largement des mondes". Et de préciser dans la sourate 2, verset 196 : Et accomplissez, pour l’amour de Dieu, le grand et le petit pèlerinage. Ce voyage spirituel exceptionnel permet de fortifier la foi du croyant et de développer de nombreuses qualités. C’est aussi une étape de la vie qui mène le croyant vers un avenir de pureté.

Les spécialistes s’accordent à dire que nous sommes dans les dix meilleurs jours de l’année musulmane. Pour celles et ceux qui n’ont pas les moyens de faire le pèlerinage ou qui ne sont pas physiquement présents dans les lieux du pèlerinage, il est fortement recommandé d’accomplir le jeûne d’Arafat. Selon Abû Qatâda (que Dieu l’agrée), le Prophète (Sallâlahou Alayhi Wasallâm) fut interrogé au sujet du jeûne d’Arafat. Il répondit : " Jeûner ce jour, expie les péchés commis entre l’année écoulée et ceux de l’année à venir." (rapporté par Muslim). Alors, si vous n’êtes pas au pèlerinage et êtes dans des bonnes prédispositions physiques, n’oubliez pas d’exécuter cette forte recommandation du prophète Muhammad (Sallâlahou Alayhi Wasallâm) en accomplissant le jeûne d’Arafat ce dimanche 11 septembre 2016.Vous serez ainsi pleinement en communion avec les hôtes de Dieu qui effectuent le pèlerinage et qui se trouvent justement ce jour à Arafat.

La fête d’El-Adha aura lieu au lendemain de ce rassemblement au Mont Arafat, c’est-à-dire le lundi 12 septembre 2016. Cette fête nous rappelle l’acte de sacrifice du prophète Ibrahim, un modèle de piété et par-dessus tout le père de l’appel à l’Unicité d’Allah avant d’en être un ardent défenseur, celui de l’unicité divine. En même temps, elle nous rappelle la miséricorde divine. Ayant pour bouclier la foi et l’intelligence, soyons fidèles à nos engagements par la méditation et des actions conformes à la volonté de Dieu. Avec endurance et persévérance, cheminons patiemment vers la source : Dieu. Nous sommes à Dieu et c’est à Lui que nous retournons.

On peut retarder un voyage, on peut annuler un rendez-vous, mais on ne peut ni annuler ni reporter la mort. Mettons à profit notre vie, dans tous ses aspects, pour rester fidèles à la voie prescrite par Dieu. Il n’est jamais tard pour bien faire. Qu’Allah agrée le pèlerinage de tous les musulmans et toutes les musulmanes et nous pardonne nos péchés. A celles et ceux qui n’ont pas encore accompli ce devoir, que Dieu leur donne tout ce qui est nécessaire pour s’en acquitter. Bonne fête à la Oumma islamique ! Fi Amanillah.(Oumma).

 Le jour d’Arafat !
 Le jour d’Arafat !
 Le jour d’Arafat !

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 9 Septembre 2016

Voir les commentaires

Rédigé par LAGHOUATI

Repost 1

Publié le 3 Septembre 2016

Photo postée par Abdelaziz .A.

Une photo souvenir des enseignants de la ville de Laghouat de la fin des années 60,70,80 et 90.Ceux qui avaient marqués leurs époques et laissés des souvenirs inoubliables par leur dévouement et un don de soi sans pareil auprès des jeunes générations d'autrefois .Beaucoup d'entre eux nous ont quitté (rahmat Allah alihoum) ,longue vie à ceux qui sont toujours parmi nous!

Debout de gauche à droite : Hadj Boucebsi Djelloul,Hadj Benmouiza,Si Al Affia(R.A.) Mekhanet Aek, ?,Si H’mida Djamat (R.A.),Si Choucha,(R.A.). Assis :Hadj Abdessalem Taibaoui,Hadj Sehairi Djelloul (R.A.), H. Attia Aiwaz,Si Hamiya Oubati,Si Brahim Tadj,Si Abdelaziz (R.A.),Si Labter Madani.

Debout de gauche à droite : Hadj Boucebsi Djelloul,Hadj Benmouiza,Si Al Affia(R.A.) Mekhanet Aek, ?,Si H’mida Djamat (R.A.),Si Choucha,(R.A.). Assis :Hadj Abdessalem Taibaoui,Hadj Sehairi Djelloul (R.A.), H. Attia Aiwaz,Si Hamiya Oubati,Si Brahim Tadj,Si Abdelaziz (R.A.),Si Labter Madani.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 1 Septembre 2016

Tadjmout a enfin sa piscine,le projet est unanimement apprécié.Les jeunes de cette agréable agglomération distante de quarante kms de Laghouat peuvent enfin profiter des joies de la natation en ces jours de canicule.

Une nouvelle piscine à Tadjmout.
Une nouvelle piscine à Tadjmout.
Une nouvelle piscine à Tadjmout.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #sport

Repost 0

Publié le 31 Août 2016

Postée par Hadj Tahar Tadj.

Une photo souvenir datant de l'année scolaire 67-68 de la classe 5e "A" de l'ancien Lycée du Schettet (école Larbi Tebessi actuellement).

‎‎

Debout premier rang :Hadj kada ahmida, Guezal Crinat, Ahmed Guellouma, Rouigui Noureddine, Benarous Ahmed‎ , Ameur Mohamed, Hadjoudja Mahmoud,‎ Telly Lakhdar‎,  Deuxième rang: Dhib lalmi, Guedouda Aboubakeur, Hechmi Bessas Messaoud, Hechmi Hamdi, Boukhelkhal Bachir, ‎, Bederina Mohamed, Sahraoui Ahmed, Djerray Ahmed, Ahmed Amrani , Bouzalekh Abdelkader,Mr Chaaban (proviseur). Assis : Mme jaquinot, Lazhari Labter, Bendaoud Benaissa, , ‎ Abbou Noureddine,Benbouzid, Chettik Attallah, ‎, Kacheba Mohamed, kouzane Tayeb, Benziane Abdelmalek,Mme villepantou‎‎

Debout premier rang :Hadj kada ahmida, Guezal Crinat, Ahmed Guellouma, Rouigui Noureddine, Benarous Ahmed‎ , Ameur Mohamed, Hadjoudja Mahmoud,‎ Telly Lakhdar‎, Deuxième rang: Dhib lalmi, Guedouda Aboubakeur, Hechmi Bessas Messaoud, Hechmi Hamdi, Boukhelkhal Bachir, ‎, Bederina Mohamed, Sahraoui Ahmed, Djerray Ahmed, Ahmed Amrani , Bouzalekh Abdelkader,Mr Chaaban (proviseur). Assis : Mme jaquinot, Lazhari Labter, Bendaoud Benaissa, , ‎ Abbou Noureddine,Benbouzid, Chettik Attallah, ‎, Kacheba Mohamed, kouzane Tayeb, Benziane Abdelmalek,Mme villepantou‎‎

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 26 Août 2016

Il fut l'un des pionniers de l'enseignement moderne dans la ville.

A vous Monsieur Lalmi Abdelaziz.....
Sous un ample burnous,fait de laine saharienne,
Apparait ce spécimen,aussi rare qu'un grain d'or,
Et son teint aussi mat,et sa figure comme la sienne
Qui nous dit "revoilà,un ancêtre qui vit encore " .....
Ou un dinosaure,qui sait ?,loupé par la nature?
Il parlait le français,épinglé à l'Islam ,
Connait Alphonse Daudet,ou la littérature,
Adorait Tidjani,et la discipline de l’Âme ....
Causait avec les français,panégyriste de cœur,
Ou louant le Bon Dieu,d'entre toutes les pauses,
Durant les dictées,et aux bouts de toutes les heures,
Ou psalmodiait un timbre,dans sa classe,vide et close...
Ce noble fauve qui aimait ouvrir les voyelles
En écartant le "A" ,à la manière d'un jaguar,
Ou celles qui vont ensemble,d'une façon plus cruelle
Et le tout qu'il rugit,en éjectant son regard....
Ou quand il s'irritait,ou quand il frappait très fort,
Et que sa voix plus rauque,que la roche des alentours,
Nous figeant sur nos sièges,ou nous ces vivants-morts,
Aussi brefs,mais sensibles,à bien marquer ce jour....
Plus propre que sacré,ce vieillard et cet ange,
Dans son pantalon flottant,aux mille plis amincis;
Son gilet se bouclant,et son turban en franges,
Dissimulant le cou,ou le cachant comme ainsi...
Rien ne le pousse à changer,ni de muer dehors,
Ni cette langue en français,ni son poste d'enseignant,
Ni de quitter Tidjani,avec tout l'argent et l'or
Qu'auraient pu lui donner,l’État et ses régnants....
Un champion que voici,un meneur très féru
Des élèves aussi jeunes,et des tas de turbulents,
Ou des têtes qui jouaient,ou des esprits dans la rue,
Ou de ces têtes égarées,ou ces esprits beaucoup lents..
Med S.Laghouat.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Hommage.

Repost 0

Publié le 24 Août 2016

Hommage de Hadj Ali à HADJ GOURINE MOHAMED HAIDAR (rahimahou Allah).

La fatalité frappe encore une grande famille de notre chère ville Laghouat qui perd ses enfants l’un après l’autre et cela nous plonge dans la tristesse encore une fois en perdant l’un de nos meilleurs et valeureux enfant HADJ GOURINE MOHAMED HAIDAR qui nous quitte pour toujours pour un monde meilleur pour se reposer pour toujours. Cela nous afflige d’avoir perdu pour toujours un frère, un fidèle ami et un confident, et nous sommes triste.

Une autre figure mythique, une étoile, vient de s’éteindre pour toujours, le deuil nous frappe encore une fois HADJ GOURINE MOHAMED HAIDAR Allah Yarehmou nous quitte Il rejoint son créateur, Il vient de franchir la porte de l’au-delà avec obligeance et sans faire de bruit avec tous les honneurs qui distinguent les grands hommes ;

C’est vrai qu’il est difficile d’admettre qu’un être cher nous quitte pour toujours, mais que peut ont faire nous ne pouvons que nous incliner devant la volonté de Dieu.

HADJ GOURINE MOHAMED HAIDAR Allah Yarehmou fils d'une famille noble de Laghouat nous quitte à l’âge de 74 ans, né en 1942 à Laghouat comme son frère de lait HADJ ABDERAHMANE BENADJILA Allah Yarehmou il est connu et respecté pour son sérieux, sa discipline au travail, et d’autres belles qualités…

HADJ GOURINE MOHAMED HAIDAR J’étais ton ami et c’est un titre que je n’oublierai jamais

et c’est pour cela que cette perte nous est pénible à moi et à tous ceux qui t’ont côtoyé et qui ont eu la chance de vivre avec toi des moments de joie et de bonheur et dans des relations de respect et d’amitié, et sans hésitations je dirai tous les Laghouatis,

En cette douloureuse circonstance ma pensé va directement à ses fidèles compagnons et amis et en particulier à toute sa famille, je présente mes condoléances les plus sincères, en particulier son épouse et ses enfants, ses neveux son honorable mère que dieu la guérisse ainsi que les familles GOURINE , BENADJILA et tous les laghouatis,

Repose en paix cher HADJ GOURINE MOHAMED HAIDAR la vie ne dure qu’un instant et nous te joindrons puisque il faut bien mourir un jour, ne t’oublierons jamais que Dieu te bénisse et que le tout puissant t’accorde Sa Miséricorde et t’accueille dans son vaste et Éternel Paradis et qu’il t’accorde sa sainte miséricorde.

ADIEU MON AMI – TON FRÈRE HADJALI DJOUDI

Hommage de Hadj Ali à HADJ GOURINE MOHAMED HAIDAR (rahimahou Allah).
Hommage de Hadj Ali à HADJ GOURINE MOHAMED HAIDAR (rahimahou Allah).
Hommage de Hadj Ali à HADJ GOURINE MOHAMED HAIDAR (rahimahou Allah).
Hommage de Hadj Ali à HADJ GOURINE MOHAMED HAIDAR (rahimahou Allah).
Hommage de Hadj Ali à HADJ GOURINE MOHAMED HAIDAR (rahimahou Allah).
Hommage de Hadj Ali à HADJ GOURINE MOHAMED HAIDAR (rahimahou Allah).

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Hommage.

Repost 0

Publié le 22 Août 2016

L'école au temps de Si Djelloul (rabi yarehmou).
L'école au temps de Si Djelloul (rabi yarehmou).

Sur des sièges qui pivotent,et des tables en hêtre,
Ou le tout d'un bois ferme,noirci par l'usage,
Nous posons nos esprits,ou nos corps ou nos êtres,
D'un age de six printemps,aux rayonnants visages...
Nos mains qui,toutes petites,tâtonnaient ces outils,
Comme ces sièges qui tournaient,en grinçant la présence,
Et qui portaient nos corps,droitement blottis
Dans des places suffisantes,pour cueillir une chance....
Les godets coniques,plus blancs en la matière,
Pleins d'encre,ce liquide,qui tachait l'Algérie,
D'un Occident cramponné,ignorant les civières ,
De ce temps des cinquante,où nous muons aguerris...
Sous nos rêves aussi gauches et les décors des plumiers,
Le cuir qui sentait fort,de nos cartables à poches ,
Ou ces odeurs,bien proches,pour nos flairs de limiers
Qui détectaient le scolaire,et sa plus nette approche...
Et voila que ce Maître,intelligent et sur,
Vêtu à leur manière,et le latin pour langue;
Notre voisin,ce Maître,aussi sage que dur
De ses cours exposés,en de précieuses harangues ...
Djelloul,ce Laghouati,d'une lignée aussi pure,
Tu prononçais les mots,comme tu naissais dessus,
Et tu causais à l'aise,sous ta charmante allure;
Tu te faisais ton timbre,d'un ton inaperçu ....
Notre Maitre,Ben Derouich,qui voudrait s'énerver,
Nous frappait sur les doigts,qui s'unissaient à l'effet,
Ou nous fixait aux murs,la gifle ou la corvée
Et tout finissait bien,dans l'esprit et les faits ....
A vous,ce Djelloul et cette Kheyra des Hadrougs
L'éternel paradis,de plus beau dans les Cieux,
Vous ce Maitre qui domptiez,l'ignorance et la fougue,
Vous ce Maitre loyal,comme le veut le Bon Dieu ....
Med. S.Laghouat.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Hommage.

Repost 0

Publié le 21 Août 2016

De Moha Diours.

Une photo souvenir,pour une cérémonie de distribution des Prix,en fin d'année scolaire,au Lycée Larbi  Tébessi,dans les années 1969/1970.  Au premier rang on peut reconnaitre:Ferhat Hadj Aissa,Règue Hadj Berrabah,Déhina El Hadj Aissa,Bouameur Hadj Atallah ,etc... Au 2em rang:El Houiti El Hadj Aek,Boucherit Hadj Tahar (dit Benchnati) ,Rezzoug Madani

Une photo souvenir,pour une cérémonie de distribution des Prix,en fin d'année scolaire,au Lycée Larbi Tébessi,dans les années 1969/1970. Au premier rang on peut reconnaitre:Ferhat Hadj Aissa,Règue Hadj Berrabah,Déhina El Hadj Aissa,Bouameur Hadj Atallah ,etc... Au 2em rang:El Houiti El Hadj Aek,Boucherit Hadj Tahar (dit Benchnati) ,Rezzoug Madani

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 20 Août 2016

Voir les commentaires

Rédigé par LAGHOUATI

Repost 1