Publié le 16 Octobre 2016

Le Festival culturel des arts visuels et des arts plastiques."Arc en ciel" débute aujourd'hui!
Le Festival culturel des arts visuels et des arts plastiques."Arc en ciel" débute aujourd'hui!
Le Festival culturel des arts visuels et des arts plastiques."Arc en ciel" débute aujourd'hui!
Le Festival culturel des arts visuels et des arts plastiques."Arc en ciel" débute aujourd'hui!
Le Festival culturel des arts visuels et des arts plastiques."Arc en ciel" débute aujourd'hui!

La deuxième édition est lancée aujourd'hui!Tout le monde est cordialement invité,surtout les amoureux des arts et de la culture!Bonne chance aux organisateurs

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 1

Publié le 13 Octobre 2016

 

SEDIRA MENAD, nous quitte en ces jours sacrés de Achoura,le deuil nous frappe encore une fois à Laghouat, cette ville indulgente et bienveillante  qui perd ses meilleurs enfants l’un après l’autre

 

 

SEDIRA MENAD avait de la part de ses concitoyens un grand respect et jouissait d’une grande popularité  et d’une réputation pour toutes les qualités et les vertus qu’il représentait si admirablement

 

SEDIRA MENAD Allah Yarehmou fils d'une famille conservatrice de Laghouat nous quitte à l’âge de 72 ans, né le 24/12/1944 à Laghouat 

SEDIRA MENAD tu as marqué ton époque par tes qualités de grand sportif  et l’un des grands musiciens de Laghouat par ton style marocain et oriental, au sein de la troupe ETHOURAYA .

 Tu laisses derrière toi une carrière exceptionnelle :  je citerai pour le sport à titre d’exemple que tu as été félicité par feu Président Houari Boumedienne  lors de la finale d’Algérie Militaire au stade d’El Anassers et même sélectionné dans l’équipe Nationale Militaire 

Nous retenons aussi ton passage comme gardien de but pour le compte du RCL et puis la JSML de Laghouat.  

 

SEDIRA MENAD après une carrière de presque 14 années dans l’armée (ANP) commencera à travailler dans une compagnie étrangère à Ain Amenas « la flurTexas »puis dans la société Stone ensuite  à la SN REAH ( où je t’ai connu) comme soudeur et dans plusieurs entreprises privées.

 

SEDIRA MENAD je te dirai tout simplement que Laghouat, ta ville que tu as tant aimée , ne sera plus le même Laghouat. Zgag el ATIK, Rahbet Ezaytoun, Esafah qui nous rassemblaient  perdront à jamais leur charme sans toi.   

 

Nous, qui avons aimé, respecté SEDIRA MENAD , ayons une pensée pour lui et prions le tout puissant qu’il apaise son âme et de l’accueillir dans son vaste paradis.

 

En cette douloureuse circonstance ma pensée va directement à ses fidèles amis et à toute sa famille, je présente mes condoléances les plus sincères, en particulier à sa compagne et ses enfants, ses frères en particulier Belarbi, ses cousins Kouider, Mahmoud et tous les laghouatis qui l’ont connu.

 

(INA LILLAH OUA INA ILAHI RADJIOUN).

 

HADJ ALI DJOUDI BEN BELKACEM

 

 

 

Hommage posthume à l'artiste Menad Sedira.Par Hadj Ali Djoudi
Hommage posthume à l'artiste Menad Sedira.Par Hadj Ali Djoudi
Hommage posthume à l'artiste Menad Sedira.Par Hadj Ali Djoudi

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Hommage.

Repost 0

Publié le 11 Octobre 2016

Hommage à Hadj H'mida Régue (Allah yarehmou),le souvenir d'un gagneur .

Il y a une chose que j'ai apprise. Une chose injuste qui sépare le monde en deux : dans la vie, il y a ceux dont on se souvient et puis ceux qu'on oublie. Ceux qui laissent une empreinte où qu'ils aillent, ceux dont le souvenir reste vivace malgré leur disparition. Hadj H’mida Régue Allah yarehmou était de ceux là, l’homme de conviction et de principe,le bon père de famille celui qui n’hésitait pas à aider et à rendre service pour son prochain, Celui qui gardait toujours un sourire bienveillant .Le sportif et le footballeur accompli qui débuta sa carrière très jeune à l’USLaghouat en 58-59 puis au Racing .Et un peu partout ou il était passé en parallèle avec sa carrière militaire. Il se distingua avec feu Menad Sédira disparu récemment 'rahmatou Allah alih) en coupe d’Algérie militaire avec Boghar lorsqu’ils gagnèrent celle-ci haut la main c’était durant l’édition de 1968.En ce temps là ,il avait déjà gravit les échelons ;il était entraîneur joueur et responsable sportif.

Ce sont ces hommes qui faisaient le bonheur des anciennes grandes équipes de notre ville à travers son histoire. Ils étaient les joueurs qui se donnaient à fond sur le terrain sans jamais se plaindre ou rechigner à la besogne.Je ai eu la chance de les voir jouer sur un terrain; leurs légendes qui perduraient à travers le temps nous rejoignit. Et je savais des choses sur eux que les fans du foot local rapportaient et faisaient transmettre à travers les générations. Mais il ya mieux encore grâce à l’association des anciens sportifs qui ne laisse jamais passer l'occasion à chaque événement auquel elle participe, d'inviter les survivants parmi ces sportifs d'un autre temps et de les honorer. Ainsi ils pouvaient vivre avec de plus jeunes qu'eux les joies de retrouvailles entre sportifs et les grandes émotions qui s'ensuivaient. C’est ces moments qui m'ont fait connaître certains d'entre eux. Et j'ai eu le privilège et l'honneur de les côtoyer et de vivre avec eux l'espace d'un tournoi sportif ou d'un déplacement ;l'émotion et des instants de purs plaisirs tant ces messieurs âgés sont d'une gentillesse rare et leur disponibilité à répondre aux centaines de questions étonnante. Des personnages attachants, humbles, pieux et d'une grande sagesse. Chacun d'entre eux est un livre d'histoire ouvert à lui tout seul. Des anecdotes aux faits historiques ;tous écoutaient radieux et fiers ce que nous apprenaient ces messieurs de grande classe qui faisaient là une sorte de bilan de toute une vie et de devoir bien accompli malgré tout.Il n y a que le sport pour pouvoir nous faire vivre de tels instants . Beaucoup d’entre eux nous ont quitté aujourd’hui rabi yarhamhoum inchallah !On ne pourra jamais les oublier, Ils ont imprimé la pellicule des souvenirs qui ne s'effaceront jamais derrière eux.
H'med B
.

Hadj H'mida avec l'USL accroupis au milieu.3e photo avec le CIBoghar;accroupis à gauche et Menad en gardien de but.
Hadj H'mida avec l'USL accroupis au milieu.3e photo avec le CIBoghar;accroupis à gauche et Menad en gardien de but.
Hadj H'mida avec l'USL accroupis au milieu.3e photo avec le CIBoghar;accroupis à gauche et Menad en gardien de but.

Hadj H'mida avec l'USL accroupis au milieu.3e photo avec le CIBoghar;accroupis à gauche et Menad en gardien de but.

Si H'mida avec les anciens footballeurs à Zelfana et Ghardaia.
Si H'mida avec les anciens footballeurs à Zelfana et Ghardaia.
Si H'mida avec les anciens footballeurs à Zelfana et Ghardaia.

Si H'mida avec les anciens footballeurs à Zelfana et Ghardaia.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Hommage.

Repost 1

Publié le 9 Octobre 2016

انا لله وانا اليه راجعون!

SEDIRA MENAD, le footballeur et l’artiste rejoint son créateur, beaucoup de nos concitoyens ignorent la carrière exceptionnelle qu’il avait eu au début de sa jeunesse lorsqu’il était au sein de l’armée. Il fut l’artisan comme gardien de but du succès retentissant en finale de la coupe d’Algérie militaire du CIBoghar ; fin des années soixante au stade d’El Anasser devant feu le président Houari Boumédienne, qui le félicita en personne pour sa performance qui restera dans les anales du sport national ,telle rapportée par la presse de l’époque. C’était en ouverture d’une autre grande finale historique ; CRB vs USMA.
Menad Sedira, était un grand artiste , un sportif accompli ( gardien du RCLaghouat ,puis de la JSML dans les années , 60, 70).. Il tire sa révérence dans l'indifférence générale.
En cette douloureuse circonstance , nous présentons nos condoléances les plus attristées à ses proches
Que dieu accorde au défunt sa sainte miséricorde et l'accueille en son vaste paradis..à Allah nous appartenons et à lui nous reto
urnons ...

SEDIRA MENAD, tire sa révérence : Allah yarehmou!

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Hommage.

Repost 1

Publié le 5 Octobre 2016

Voir les commentaires

Rédigé par LAGHOUATI

Repost 1

Publié le 26 Septembre 2016

L'oued Messaad en crue,l'automne cette année annonce une belle saison pour les agriculteurs de notre région ,après les dernières chutes de pluie .Mettant ainsi fin à à une très longue saison chaude et sèche,un été caniculaire.

Le soleil est bon, la pluie est bonne, tout bruit est musique. Voir, entendre, flairer, goûter, toucher, ce n’est qu’une suite de bonheurs. Même les peines, même les douleurs, même la fatigue, tout cela a une saveur de vie.



De belles images de oued Messaad en cru. Photos prises hier lors d'une petite virée dans les environs,notre ami hADJ kaddour semble subjugué par cette beauté et ce don divin!
De belles images de oued Messaad en cru. Photos prises hier lors d'une petite virée dans les environs,notre ami hADJ kaddour semble subjugué par cette beauté et ce don divin!
De belles images de oued Messaad en cru. Photos prises hier lors d'une petite virée dans les environs,notre ami hADJ kaddour semble subjugué par cette beauté et ce don divin!
De belles images de oued Messaad en cru. Photos prises hier lors d'une petite virée dans les environs,notre ami hADJ kaddour semble subjugué par cette beauté et ce don divin!
De belles images de oued Messaad en cru. Photos prises hier lors d'une petite virée dans les environs,notre ami hADJ kaddour semble subjugué par cette beauté et ce don divin!

De belles images de oued Messaad en cru. Photos prises hier lors d'une petite virée dans les environs,notre ami hADJ kaddour semble subjugué par cette beauté et ce don divin!

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Leçons de vie.

Repost 0

Publié le 19 Septembre 2016

Si vous voulez vous sentir riche vous n'avez qu'à compter, parmi toutes les choses que vous possédez, celles que l'argent ne peut acheter."

La vie est comme un voyage dans un train ; On monte et on descend, il y a des accidents, à certains arrêts, il y a des surprises et à d'autres, il y a une profonde tristesse.

Quand on naît et qu'on monte dans le train, nous rencontrons des personnes et nous croyons qu'elles resteront avec nous pendant tout le voyage ; ce sont nos parents !

Malheureusement la vérité est toute autre. Eux ils descendent dans une gare et ils nous laissent sans leur amour et leur affection, sans leur amitié et leur compagnie.

En tous cas, il y a d'autres personnes qui montent dans le train et qui seront pour nous très importantes, ce sont nos frères et nos soeurs, nos amis et toutes les personnes merveilleuses que nous aimons.

Certaines considèrent le voyage comme une petite promenade. D'autres ne trouvent que de la tristesse pendant leur voyage.

Il y a d'autres personnes toujours présentes et toujours prêtes à aider ceux qui en ont besoin.

Certains quand ils descendent laissent une nostalgie pour toujours...D'autres montent et descendent tout de suite et nous avons tout juste le temps de les croiser...

Nous sommes surpris que certains passagers que nous aimons, s'assoient dans un autre wagon et que pendant ce temps nous laissent voyager seul.

Naturellement, personne peut nous empêcher de les chercher partout dans le train. Parfois malheureusement nous ne pouvons pas nous asseoir à côté d'eux car la place est déjà prise.

Ce n'est pas grave...le voyage est comme ça : plein de défis et de rêves, d'espoirs, d'adieux...mais sans retour.

Essayons de faire le voyage de la meilleure façon possible. Essayons de comprendre nos voisins de voyage et cherchons le meilleur en chacun d'entre eux.

Rappelons nous qu'à chaque moment du voyage un de nos compagnons peut vaciller et peut avoir besoin de notre compréhension.

Nous aussi pouvons vaciller et il y aura toujours quelqu'un pour nous comprendre

" il y a un bonheur extraordinaire à rendre d'autres heureux en dépit de nos propres épreuves. La peine partagée réduit de moitié la douleur mais le bonheur une fois partagée, s'en trouve double.

" il y a un bonheur extraordinaire à rendre d'autres heureux en dépit de nos propres épreuves. La peine partagée réduit de moitié la douleur mais le bonheur une fois partagée, s'en trouve double.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Leçons de vie.

Repost 0

Publié le 17 Septembre 2016

Voir les commentaires

Rédigé par LAGHOUATI

Repost 1

Publié le 16 Septembre 2016

Réflexion:le sport à Laghouat .

IL est loin le temps ou les sportifs laghouatis de tout bord s'entraînaient comme ils pouvaient , au moment ou ils voulaient et à l'endroit qu'ils choisissaient. En ce temps là chaque quartier avait ses terrains de sport ; des espaces vides transformés en aires de jeux et qui se remplissaient chaque après-midi après l'école ou le travail. Des jeunes mordus de football, d'athlétisme, ou de n'importe quel sport y trouvaient là un endroit pour donner libre cour à leurs hobbies .Les installations sportives modernes n'existaient pas encore dans la ville.C'était les années soixante, soixante dix;le pays se construisait encore .Les responsables du sport de l'époque faisaient tout ce qu'ils pouvaient pour permettre aux nombreux jeunes de pratiquer leur sport favori ;ils faisaient avec ce qu'ils avaient et travaillaient avec le peu de moyens dont ils disposaient .Incroyable me direz-vous?Mais ce qui est le plus incroyable c'est que leur travail donnait des résultats plus que escomptés dans toutes les disciplines sportives et à tous les niveaux, scolaire ou civil.Des jeunes issus des quartiers devenaient des champions du sport scolaire ou autre dés qu'ils endossaient les maillots de leur lycée ou de leur équipe favorite. Le stade du quartier était un réservoir inestimable pour de nombreuses associations sportives.

De nos jours, les installations sportives modernes voire de performance existent. L’état a doté toutes les wilayas du pays de ce qu'il y a de mieux. Laghouat aussi s'est équipée de terrains de foot gazonnés de salles omnisports.Donc la pratique du sport devrait s’améliorer, les résultats aussi.Mais il y a anguille sous roche. Chez nous les résultats ont considérablement régressés jusqu'à devenir presque miraculeux lorsqu'ils arrivent.Ou est le problème car il y a un problème que les responsables du sport doivent résoudre et sans plus tarder .Les terrains de sport doivent être ouvert à tous les sportifs pour s'entraîner et non pas clos devant leur nez. Les jeunes des quartiers qui ont perdu les terrains vagues disparus avec la nouvelle réorganisation de la ville et les projets de constructions ne peuvent plus s'entraîner comme avant. Ce n'est pas normal qu'avec tous les moyens qui existent aujourd'hui , la pratique du sport de masse décline à ce point là .Les installations sont là pour la pratique du sport pour tous; des plus jeunes au vétérans. Elle ne doivent pas être conserver comme des musées, ouvertes seulement à certains privilégiés .Certaines wilayas ont déjà remplacé maintes fois le tartan des terrains de football tellement ils sont utilisés, un exemple que nos locaux doivent méditer .Avec un peu plus de volonté et plus d'implication de nos encadreurs et surtout une meilleure utilisation des moyens que nous possédons aujourd’hui; de meilleurs jours pointeront à l'horizon de notre sport local moribond.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #sport

Repost 0

Publié le 11 Septembre 2016

• A l’occasion de l’Aid al Adha, je souhaite à tous les musulmans une joyeuse fête, « Béni soit votre Aid et que cette heureuse occasion soit pour vous un moment inoubliable entouré des personnes qui vous sont les plus chères. »

Que Dieu vous garde et vous protège en cet heureux événement. Que cette fête soit l’occasion d’implorer Dieu, en faveur de la paix dans le monde, de la justice et de la dignité pour tous les hommes. L’Aïd al Adha est surtout la fête du partage .

Ayez une pensée particulière pour les nécessiteux.

Bonne fête de l’Aïd al Adha 2016, Saha Aidkoum !

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0