Publié le 24 Août 2015

Inauguration du nouveau rond point de la Maamourah .Le nouveau jet d'eau ;une oeuvre d'art qui fait partager les avis!Et vous qu'en pensez-vous?

Photos de Lazhari Noureddine.
Photos de Lazhari Noureddine.
Photos de Lazhari Noureddine.
Photos de Lazhari Noureddine.

Photos de Lazhari Noureddine.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 23 Août 2015

Par saidataha(http://laghouatmavillenatale.eklablog.com

Qui de ma génération ne connait pas le Nebeg, fruit comestible vert puis rouge à maturité, charnu du Sedraia, jujubier commun ? Un peu moins grand qu'une olive, le Nebeg constituait pour nous, un peu d'argent de poche et surtout une place dans la salle de cinéma locale.

La veille du départ au Khneg, en fait le Khneg est un beau village, une commune beaucoup plus loin que le lieu où nous allions "cueillir" le Nebeg. C'était et c'est toujours un oued (rivière) généralement asséché où poussait à l'état sauvage le jujubier épineux. Nous partions de bonne heure, c'était une véritable aventure pour nous. Nous emportions avec nous de l'eau qui sera vite consommée en route et des sacs de toile destinés à contenir le Nebeg. En cour de route, nous nous arrêtions devant un puits pour s'alimenter en eau. Nous employions des moyens de fortune : un fil de fer attaché à un bidon en plastique ou en fer, servira à faire une provision d'eau . Une fois arrivée, la cueillette commençait et attention aux épines et parfois aux scorpions. Nous nous mettions à quatre pattes pour passer sous les branches trop basses et balayer sous la sedraya (jujubier commun) puis nous frappions à coup de bâton les branches pour faire tomber le fruit que nous ramassions. Une fois nos sacs de toile remplis, nous rentrions chez nous pour vendre notre butin si chèrement acquis.

La vente du Nebeg prendra une journée ou plus. Un centime le verre de Nebeg ça nous faisait dans les 1 dinars actuel pour tout le sac enfin c'est juste une place X au cinéma.

Le Jujube(Nebeg).

Le Jujube(Nebeg).

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Leçons de vie.

Repost 0

Publié le 23 Août 2015

Par saidataha(http://laghouatmavillenatale.eklablog.com

Je me souviens quand j'étais enfant, nous habitions au Schettet El Gharbi. Schettet est un quartier sud de Laghouat qui a donné du fil à retordre à la colonisation et à ses sbires. Donc, nous logions dans une vieille maison assez grande pour abriter plusieurs familles. Il était rare qu'une maison de ce quartier soit habitée par une seule famille. Cette maison se trouvait dans la rue Masson. Mon père Si Yahia rabi yarhmou, travaillait dur pour nous apporter le pain quotidien. C'était très difficile de trouver du travail à plein temps. Mon père était ce qu'on appelait un journalier. Et quand il travaillait plusieurs jours de suite, on disait qu'il avait de la chance. Lui aussi bien que ma mère et toutes les familles vivaient de peu et étaient satisfaits de ce "peu". Il y avait une générosité et une entre aide impossible à imaginer. Tous les propriétaires de jardins partageaient leur petite récolte avec les voisins. Ces "agriculteurs" faisaient pousser très peu de légumes; en été, la tomate, le piment, le poivron, beaucoup d'aubergines et le potiron quelque fois des melons et des pastèques. En hiver, la carotte, le navet et les oignons. C'était à peu prêt tout.

Laghouat en général et le Schettet en particulier, que je connais bien et où j'ai passé mon enfance et une bonne partie de ma jeunesse, est connu pour son hospitalité légendaire ce qui est le cas pratiquement pour tout le sud algérien. Dans chaque maison existait une petite ouverture dans le mur de la cuisine qui donnait sur la cuisine des voisins. A travers cette sorte de petite fenêtre, les femmes pouvaient ainsi faire gouter tout ce qu'elles préparaient à leur voisine.

Surtout en été, dans la Sguiffa, l'entrée de la maison, il y avait une guerba suspendue à un trépied ou un dallou accroché au plafond , tous deux remplis d'eau fraiche. La porte devrait rester ouverte. Elle était calée à l'aide d'une grosse pierre. Pendant l'été, Laghouat est connue pour ses chaleurs alors ma mère me répétait toujours de laisser la porte ouverte pour que les passants, étrangers surtout, pouvaient se désaltérer.

01 -Le Schettet en 1925. 02 -Le Schettet en 1960
01 -Le Schettet en 1925. 02 -Le Schettet en 1960

01 -Le Schettet en 1925. 02 -Le Schettet en 1960

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Repost 0

Publié le 21 Août 2015

Le cadeau parfait à méditer!

Désirant offrir un cadeau à mon enfant à l’occasion de son anniversaire mais n’ayant aucune idée de ce qu’il pourrait désirer, j'ai pensé lui demander ce qu'il voulait.

Voici la liste de cadeaux qu'il m'a suggérés:

"J'aimerais être Minou, notre petit chat, pour être moi aussi

pris dans vos bras chaque fois que vous revenez à la maison".

"J'aimerais être un baladeur, pour me sentir écouté par vous deux,

Sans aucune distraction, n’ayant que mes paroles

Au bout de vos oreilles fredonnant l'écho de ma solitude

"J'aimerais être un journal pour que vous preniez un peu de temps

à chaque jour pour me demander de mes nouvelles..."

"J'aimerais être un téléviseur pour ne jamais m'endormir le soir,

sans avoir été au moins regardé une fois avec intérêt..."

"J'aimerais être une équipe de football pour toi, Papa,

afin de te voir t'exciter de joie après chacune de mes victoires;

et un livre pour toi, Maman, afin que tu puisses lire mes émotions..."

"À bien y penser, je n'aimerais être qu'une chose,

un cadeau inestimable pour vous deux.

Ne m'achetez rien: Permettez-moi seulement

de sentir que je suis votre enfant..."

Finalement, tout est si simple à bien y penser....

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Leçons de vie.

Repost 0

Publié le 19 Août 2015

.الذكرى  المزدوجة 20 اوت يوم المجاهد

بمناسبة الذكرى العظيمة نظم حفل بالمكتبة الرئسية "الشيخ البشير الابراهمي" باالاغواط . وقدمت محاضرة من طرف الاستاذ محمد بوزياني مناضل ومسؤول بمنظمة المجاهدين . وكان موضوع هذه المحاضرة حول تاريخ هجوم 20 اوت 1955 و مؤتمر الصومام 1956 ولقد حضر هذا الحفل اطارات واساتذة وطلبة من الولاية وجرى نقاش ثري بعد نهاية المحاضرة واجمع الحضور على ضرورة كتابة هذا التاريخ واثرائه لتتمكن الاجيال القادمة من معرفة ما قدمه جيل نوفمبرلاسترجاع السيادة الوطنية وانهاء ظلم واستبداد الاستعمار الغاشم

يوم 20 أوت تاريخ مزدوج يرمز لهجوم 20 أوت 1955 ومؤتمر الصومام في20 أوت 1956 وقد أطلق اسم "المجاهد" على هذا اليوم الرمز الذي يعتبر من الأيام الخالدة، في تاريخ ثورة التحرير بصفة خاصة، وفي تاريخ الجزائر بصفة عامة اعترافا وتخليدا لبطولات وتضحيات المجاهدين من أجل تحرير الجزائر، لقد أصبحت الثورة الجزائرية مصدرا من مصادر الفكر الثوري في العالم وعاملا من العوامل التي شجعت وتشجع على المقاومة والكفاح من أجل انعتاق الإنسان وتحريره في العالم. وبما أن التاريخ هو ذاكرة الشعوب والأمم، فمن حقها ومن واجبها أن تحتفل وتذكر الأجيال الصاعدة بتلك الأحداث الكبرى التي كانت من الأسباب الرئيسية في استرجاع السيادة، ولا شك أن حدثي 20 أوت 1955 و20 أوت 1956 هما من أهم الأحداث التي عاشتها الثورة التحريرية ودفعت بها إلى النجاح، كما تعتبر هذه الأحداث ترجمة لفلسفة الثورة التحريرية وإرادتها على تحرير الجزائريين من العبودية التي فرضها عليهم الاستعمار.

.الذكرى  المزدوجة 20 اوت يوم المجاهد
.الذكرى  المزدوجة 20 اوت يوم المجاهد
.الذكرى  المزدوجة 20 اوت يوم المجاهد

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 18 Août 2015

L"Algérie mon pays vidéo posté par un ami d'ailleurs Sublime!

Ajoutée le 19 juin 2015 La Tadrart offre l’un des plus fantastiques paysages du Sahara, d'une beauté et d’une richesse uniques en couleurs.La Tadrart (200 km au sud-est de Djanet) se situe dans le sud du Parc National du Tassili N'Ajjer et elle est l’un des paysages les plus féeriques du Sahara central. Vous y découvrirez d’immenses canyons aux falaises sculptées et abruptes. C’est une région où se mélangent roches de sable coloré aux reflets de jaune au rouge et pitons rocheux aux formes les plus diverses. Dans le sud algérien, à l’Est du Hoggar, aux confins de l’Algérie, s’élève le plateau de la Tadrart. Long de 300 km, situé au sud-est du Tassili N'Ajjer, il porte deux noms pour préciser que l'Akakus se trouve en Libye et la Tadrart en Algérie (Tadrat signifie la " montagne " en tamahaq). La Tadrart est un véritable labyrinthe auquel l'érosion a donné de somptueuses formes. Ces reliefs érodées sont envahis et enrobés par les coulées des dunes des splendides ergs de Ouan kassa et Tin Merzouga, aux couleurs variant du rouge au jaune en passant par le blanc. Ce serait le coeur du Sahara. Vu du ciel, le désert prend toute sa dimension et révèle sa profonde solitude et sa plus grande béauté du monde. Le voyage n’est pas seulement un déplacement du corps, il est aussi et avant tout une extension de l’âme. Oui ! C'est sa l'Algérie !

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 18 Août 2015

De nouvelles images de notre ville datant des années soixante et soixante dix à découvrir et à redécouvrir pour la nostalgie et le plaisir!

1-Avenue du premier novembre.2-Place de l'étoile .3-Descente El safah.4-Place des oliviers.
1-Avenue du premier novembre.2-Place de l'étoile .3-Descente El safah.4-Place des oliviers.
1-Avenue du premier novembre.2-Place de l'étoile .3-Descente El safah.4-Place des oliviers.
1-Avenue du premier novembre.2-Place de l'étoile .3-Descente El safah.4-Place des oliviers.

1-Avenue du premier novembre.2-Place de l'étoile .3-Descente El safah.4-Place des oliviers.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 1

Publié le 16 Août 2015

Cet article est reposté depuis المدينة الساحرة.

Voir les commentaires

Rédigé par LAGHOUATI

Publié dans #Quotidien d'un Retraité Nostalgique

Repost 1

Publié le 15 Août 2015

PERSONNALITES ET ORGANISMES AYANT SOUTENU L’ACTION DE SI HADJ BELKACEM

- son Excellence Monsieur Abdelaziz BOUTEFLIKA Président de la République Algérienne.

- Mr MECHERI Azzedine, ex Wali de Laghouat.

- Mr BENBEY Fodhil, ex Président APW Laghouat.

- MM. HADJ AÏSSA Aïssa, KAOUKA Mohammed, KHACHEBA Mohammed, ILTACHE Abderrahmane, DADA Lahcène, BOUKHALKHAL Bachir, BENTOBAL Allel Directeurs de la Jeunesse et des Sports.

- Mr BOUSMAHA Mohammed : DJS par intérim.

- Mr ZENIKHRI Hadj Hamza, ex Président IRBL.

- Ligue régionale SUD.

- Ligue de la Wilaya de Laghouat.

- Bureaux dirigeants de l’IRBL, RCKGL, CR SN REAH, et MCBL.

Durant sa longue et fructueuse carrière sportive Si Belkacem a côtoyé une multitude de dirigeants, entraîneurs, joueurs, et ce jusqu’à la fin de sa carrière professionnelle et son départ à la retraite, en septembre 1998. La personnalité qui a marqué sa vie est sans conteste feu DADA Mohammed Younes, qui a partagé beaucoup de chose en commun avec lui, et ce dans tous les domaines de la vie, « il était le frère dont sa mère n’avait pas accouché ».

LES ENTRAINEURS

  • feu DADA Mohammed Younes
  • feu MAHAMMEDI Attia
  • BENADJILA Lazhari
  • BOUSMAHA Mohammed
  • Dr MAKHLOUFI Mohammed
  • BENACER Abdelkader
  • KECIBA Abdelkader
  • DADA Tahar
  • SEGHIRATE Boubakeur
  • SOHBI Mohammed Nour Eddine
  • BENMEBAREK Allel
  • DADA Tahar
  • SEGHIRATE Boubakeur
  • SOHBI Mohammed Nour Eddine
  • BENMEBAREK Allel
  • BENZAHIA Mohammed
  • BOUCHERIT Omar
  • BENACER Djamel
  • BOUTTI Mohammed
  • LES DIRIGEANTS

  • ORIF Hadj Ahmed ben Hadj Lahbib
  • ORIF hadj Ahmed ben Salay
  • ZENIKHRI Hadj Hamza
  • SEGHIRATE Hadj Mohammed
  • Feu ROUIGHI Attallah
  • Feu HEBOUL Allel
  • Feu KHELIFA Bachir
  • Feu DADA Mohammed Nour Eddine
  • BENBEHAZ Abdeljabar
  • AOUISSI Attallah
  • KHERFI Nasser
  • GAFSI Ahmed
  • LAHRECHE Ahmed
  • ORIF Hadj Mahmoud
  • BELAIDI Hadj Miloud
  • OUMIMOU Hadj Ahmed
  • RAYANE Miloud
  • ALLALI Hadj Amar
  • RAYANE Hadj Tahar
  • RAYANE Hadj Ahmed
  • RAHMANI Sâad
  • AMRANI Tahar
  • BENDAOUD Ahmed
  • SEDIRA Kouider
  • MERAD Zakaria
  • LAMRI Tahar
  • HAMDI Attallah
  • YOUNES Attallah
  • BOUKHALKHAL Bachir
  • HOUYOU Hadj Mohammed
  • DJEKIDEL Boulanouar
  • NAKMOUCHE Lakhdar
  • HEGGA Abdelhamid
  • YOUSFI Khaled
  • KHELIFI Sâad
  • KHELIFI Mohammed
  • HADJAJ Saïd
  • ABOUSEDIK Hamou
  • SEBTI Belhadj
  • MEHAÏGUIRA Mohammed
  • DJILALI
  • LES JOUEURS

  • J.S.M.Laghouat
  • Feu DADA Mohammed Younes
  • Feu BOUGRINE Hadj Abdelkader
  • DADA Lahcène
  • KHACHEBA Mohammed
  • YOUNES Attallah
  • BOUKHALKHAL Bachir
  • GRINAT Mohammed Ghezal
  • CHEBIRA Tahar
  • CHETTIK Attallah
  • SOHBI Mohammed Nour Eddin
  • LAMRI A l i
  • LAMRI Lahcène
  • BENADJILA Mebarek
  • BENDADJILA Lazhari
  • BENBEHAZ Bachir
  • MAKHLOUFI Mohammed
  • BOUALI Tayeb
  • BOUCHRIT Mohammed
  • LAMRI Tahar ben Zouba
  • TOUAMI Abdelkader
  • KECIBA Djamal
  • KASSE Fodhil
  • BONIFACI Jean (coopérant français)
  • Cdt VIKTOR (coopérant russe)
  • MEBARKI Aïssa
  • I.R.B.Laghouat
  • DADA Tahar
  • KECIBA Abdelkader
  • BOUSMAHA Mohammed
  • BENMEBAREK Allel
  • BENACER Abdelkader
  • BENFERHAT Benaïssa
  • CHETTIH Abdelkader
  • TADJ Lazhar
  • CHETTIH Ahmed
  • KECIBA Omar
  • KECIBA Abd el Hafedh
  • BOUCHRIT Omar
  • BENZAHIA Mohammed
  • BOUABDELLI Saïd
  • BOUHELLA Kamal (Sétif)
  • HACHAÏCHI Mourad (El Kala)
  • BENHAMADA Bachir (Sétif)
  • BOUHELLAL Mokhtar (Sétif)
  • ZAÏMINI Abdelwahab
  • BRAHIMI Brahim
  • CHERIER Ameur
  • TADJ Nour Eddin
  • DJOUDI Djelloul
  • R.C.K.G.Laghouat (Sonelgaz)
  • BOUSMAHA Mohammed
  • GUELLOUZA Belkacem
  • BOUAÏCHA Tahar
  • RAMDHANI Mohammed
  • RENANE Bachir
  • GUELLOUZA Brahim
  • HAMANI Mohammed
  • TIRIRI Lakhdar
  • BENDJEMÂA Hmida
  • BELBOUL Tahar
  • EQUIPE CADETS VAINQUEUR DE LA COUPE D’ALGERIE - SAISON 2002-2003

  • Feu BELMADANI Oussama
  • GAFSI Zakaria
  • BENTIRECHE Lamine
  • KAISSARI Djamal Eddine
  • LAMRI Yacine
  • BENACER Yacine
  • ABDELHAFIDHI Mohamed Lamine
  • BOUTTI Mohamed Abdou
  • ABDELAZIZ Mohamed
  • BENACER Djamel – Entraîneur
  • LISTE DES JOUEURS DU M.C.B.LAGHOUAT

  • DJERADI Tewfik
  • SAHRAOUI Mohamed
  • ZITOUT Aïssa
  • Feu BELMADANI Oussama
  • KAISSARI Djamel Eddine
  • BELMADANI Kaddour
  • BENHASSINE Kaddour
  • KAISSARI Mohamed
  • BENBOUABDALLAH M.Lamine
  • CHETTOUH Bachir
  • AZZOUZI Mohamed Lamine
  • MERAD Djamal
  • RAHMOUNE Tahar
  • LAMRI Yassine
  • MAHJOUBI Nour Eddine
  • OTHMANI Aïssa
  • MERAD Bachir
  • BENACER Yacine
  • BENACER Farouk
  • MAHJOUBI Yacine
  • DHINA
  • REZIGUI Abdelkader
  • BENMAHIA Abdelkader
  • SLIMANI Abdelkrim
  • HASSANI Radhouane
  • BOUTI Mohamed
  • DADA Khalil
  • DADA Abdelkader

L’ENCADREMENT TECHNIQUE

  • SEGHIRATE Boubakeur
  • BOUCHERIT Omar
  • BENACER Abdelkader
  • BENACER Djamal
  • BOUTTI Mohamed
  • CHERIER Ameur

Les résultats enregistrés ont été à la hauteur des espérances : accession en nationale Une, Coupe d’Algérie Cadets 2002- 2003, Championnat National Minimes 2004-2005, médaille d’or des mini olympiades à El Bayadh.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #sport

Repost 0

Publié le 15 Août 2015

Itinéraire d'un militant du volley-ball. Par Hadj Lahcéne Dada.

Comme promis nous publions ici des extraits de la biographie de Hadj Belkacem Benbouabdallah par notre ami et frère Hadj Lahcéne Dada.

INTRODUCTION

BENBOUABDALLAH Belkacem, né en 1939 à Laghouat son père feu Bachir était jardinier, connu surtout lors de la cueillette des dattes et durant la période de fertilisation des palmiers.

Sa mère, plus connue sous le pseudonyme de Barraga, était d’une grande utilité à la société Laghouatie et des villages environnants, vu qu’elle était accoucheuse rurale et, a vu naître bon nombre d’enfants.

AVANT PROPOS

Après une jeunesse faite de hauts et de bas, colonisation oblige, Si Belkacem, avec son vécu sportif, dès l’indépendance, s’orienta vers le secteur de la jeunesse et des sports, pour y faire ses premières armes d’éducateur sportif à travers le grand Sud : Tamanrasset, El Oued, El Golea, Metlili, Ghardaïa furent ses premières étapes avant de rentrer à Laghouat, au début des années soixante dix où il entama sa révolution du volleyball, avec, il est vrai une génération prédisposée, composée de jeunes athlètes doués qui allaient marquer l’histoire sportive de la wilaya : feux Dada Mohammed Younes, Bougrine Hadj Abdelkader, entre autres, étant les précurseurs.

Dans la foulée, la génération Dada Lahcène, Khacheba, Sohbi, Keciba Djamal, Touami, Boukhalkhal, Chettikh, Grinat, Younes, Bouali qui a été vice championne d’Algérie scolaire devant une grosse cylindrée de l’époque, le Lycée Rédha Houhou de Constantine, fournisseur des plus grandes équipes de l’Est et du Centre Algérien. (CSC, MOC, NAHD

Cette jeune équipe a évoluée trois ans durant en semi national Ouest, tout en étant des cadets avec quelques juniors, en compagnie de ténors tels l’ASPTT Tlemcen, le NAHD, l’ASO…

Un peu plus tard, une nouvelle génération, de nouveaux exploits : Dada Tahar, Keciba Abdelkader, Bousmaha, Seghirate, Tadj, Rahmoune… avec une accession en nationale où elle a tenue la dragée haute à l’USMB, le CS/ DNC, l’OM… plusieurs saisons durant.

Avec les différentes réformes sportives, et l’ouverture politique, les subventions versées aux associations sportives servaient beaucoup plus au football qu’aux disciplines dites mineures ; alors Si Belkacem eut la judicieuse idée de créer un nouveau club sportif, uni disciplinaire, le Mouloudia Chabab Baladiat Laghouat (M.C.B.L). Avec une pépinière de volleyeurs qui allaient se faire remarquer individuellement et collectivement : Coupe d’Algérie minimes, joueurs retenus en sélections de jeunes, et, cerise sur le gâteau, domination de la région Sud et accession en nationale Une.

Son amour pour le volleyball, son abnégation dans le travail, ce merveilleux don de soi, cette foi dans tout ce qu’il entreprend font de lui une icône, un personnage incontournable de la scène sportive locale. Il a toujours su transcender et rassembler autour de lui des compétences et des personnes intègres et dévouées pour la promotion du volleyball et ses valeurs collectives et éducatives.

Il est important de préciser qu’en parallèle à cette intense activité, Si Belkacem faisait régulièrement ses horaires d’éducation physique et sportive au sein de son établissement, et en plus était membre de la ligue de wilaya des sports scolaires avant que ne fut créée la ligue de volleyball dont il fut Président plusieurs saisons durant, avant de se dévouer à la formation des jeunes pousses et entraîner les athlètes juniors et seniors des différents clubs qu’il a drivé durant sa longue et fertile carrière à Laghouat.

Si Belkacem était et reste le symbole vivant du bénévolat pur et dur, mettant la main à sa poche, qui n’avait pour seul ressource que son petit salaire d’enseignant d’EPS, visitant les parents d’athlètes avant chaque déplacement, avec des fortunes diverses (parfois refoulé, parfois rejeté, souvent admis) grâce à sa ténacité et son art de convaincre. Il était un très fin psychologue, sans avoir fait d’études universitaires, mais grâce à sa conviction et sa connaissance de l’environnement.

LE VOLLEYBALL DANS LE SUD ALGERIEN

Selon des témoins de l’époque, l’apparition du volleyball dans le Sud du pays remonte à l’époque coloniale. Les militaires français, ainsi que les missionnaires l’ayant introduit à titre de moyen d’occupation et d’embrigadement des jeunes, à l’instar d’autres activités culturelles et sportives et ce, au niveau des fameux « foyers d’animation ».

Un des premiers clubs omnisports créé à Laghouat, sous la férule de missionnaires et animé par des indigènes fut la Société Sportive Saharienne (S.S.S), et ce, en 1939. Les sports pratiqués à l’époque étaient : le Basket Ball et l’Athlétisme (Culture Physique et Sportive), la section Volley Ball fut lancée en 1945

A l’Indépendance Nationale, les premières compétitions scolaires furent organisées, ce qui permit au volleyball de Laghouat, de se frotter aux autres écoles du pays, et même de conquérir un premier titre scolaire en cadets devant le Lycée Emir Abdelkader d’Alger.

Ce succès aidant, et, à la faveur de l’arrivée de coopérants français en éducation physique et sportive, l’initiation et le perfectionnement des jeunes allait permettre l’éclosion de jeunes talents formés ensuite par des cadres Algériens, MM. Naidjate Larbi, Benbouabdallah Belkacem, Chettih Abderahmane à Laghouat, Sebti Belhadj à Ghardaïa.

Grâce à l’avance prise et à la richesse de son effectif, la Wilaya de Laghouat à joué un rôle prépondérant de leadership, en ce sens que pendant plusieurs décennies elle a représenté le Sud en phase finale des championnats nationaux scolaires avec des résultats plus qu’honorables.

En 1969, le volleyball allait prendre son véritable décollage, une véritable dynamique était enclenchée grâce à la combinaison de trois éléments :

- Organisation du premier stage de formation d’arbitres de Volleyball, encadré par MM. El Hadj Belkacem (Constantine) et Lassouani Hadj El Hachemi (Alger).

- Organisation d’un tournoi national d’envergure, regroupant les meilleures équipes et joueurs de l’époque , à savoir : l’O.M.Saint Eugène avec les Koubi, Khemissa, Chenounou…, la sélection de l’Est avec les Boussaïd, Allouache, Hellal…, la sélection de l’Ouest entraînée par Bekhechi, avec les Benyelles, Merabet … et la Sélection des Oasis, composée d’athlètes de Laghouat feu Dada Mohammed Younes, Dada Lahcène, Chettih Abderahmane, Benacer Mohamed, Hadj Aïssa Mustapha, Nouioua, Khalifa, Akaka, Mettache. La sélection du Sud était entraînée par feu Khalifa Hadj Bachir

- Organisation du premier championnat des Oasis qui se jouait en poule de district, et, une phase finale, à Ouargla (Chef lieu des Oasis) avec les Champions de district.

Ce fut le déclic pour le développement du volleyball ; grâce à l’apport des athlètes scolaires, des équipes furent créées à Laghouat (RCL – ASPTT – JSML- SSS), à Ouargla (MCO – NRPTO - O El Oued) et El Golea (RCEG). Les équipes de Laghouat ont remporté tous les titres :

  • en 1969 : RC Laghouat vainqueur devant Ouargla et El Golea.
  • en 1970 : JSM Laghouat vainqueur devant El Golea et Ouargla
  • en 1971 : SSS Laghouat vainqueur devant Ouargla et El Golea

A la fin de cette saison, la Fédération mis en place un système de compétition (semi national à deux groupes de 8 équipes chacun). La JSML fut intégré au groupe Ouest avec notamment l’AS PTT Tlemcen, le NAHD, l’ASO, l’US VAN Oran, l’AST Alger et l’équipe de la SSSL fut intégré au groupe Est avec la BB, le CSC, le MOC, l’ASK, le HAC…Si l’équipe de la JSML a pu se maintenir durant trois saisons, l’équipe de la SSS rétrograda dès la fin de la saison. Il faut dire que la JSML drivée par Mr. Benbouabdallah Belkacem avait une meilleure assise et ses joueurs ne faisaient que du volley alors que les joueurs de la SSSL étaient plutôt des basketteurs convertis au volley. Cette période allait permettre l‘éclosion d’une génération de volleyeurs talentueux, Younes, Khacheba, Dada 1 et 2 Touami, Boukhalkhal, Sohbi, Keciba, Chettik,Benadjila 1 et 2 , Bouali…(à SUIVRE)

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #sport

Repost 0