Publié le 19 Août 2016

Posté par H.D.Khanfar.

Match de gala à l'occasion du jubilé de l’ancien joueur Zemmour Abdenour champion d'Afrique avec le MCA en 1976 .

 Sélection CRB/ MCA vs Wilaya de Boumerdes....Dbt:DaG :Badaoui ex chef sûreté de Laghouat ,zenir Ait chegou Omar (vert) frère de feu Ait Chegou Djillali ..Boutaleb CRB ( vert ) Bouiche MCA (vert) Zemmour MCA ( vert) acrp: Ali moussa Bachi . Betrouni  ,Hadj Djamel Khanfar(bleu) Mechdal.MCA et feu Ait Chegou Djillali

Sélection CRB/ MCA vs Wilaya de Boumerdes....Dbt:DaG :Badaoui ex chef sûreté de Laghouat ,zenir Ait chegou Omar (vert) frère de feu Ait Chegou Djillali ..Boutaleb CRB ( vert ) Bouiche MCA (vert) Zemmour MCA ( vert) acrp: Ali moussa Bachi . Betrouni ,Hadj Djamel Khanfar(bleu) Mechdal.MCA et feu Ait Chegou Djillali

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #sport

Repost 0

Publié le 18 Août 2016

A vous Monsieur Lachkhem Abdelkader....(Rahimahou Allah).

Figurez-vous,ces grands,ces deux cours immenses,
Et les classes spacieuses,ornées de beaux visages,
Le Directeur,encensé,de ses récompenses
Et qui nous guidait tout droit,à de bons sillages....

Allons-y,ces petits,en ce moderne primaire,
Que gère une France,très longuement accablée
Par un peuple aussi lourd d'histoire et de misère,
Pour qui, l'empirisme ou le progrès ensablé ....

C'est ainsi qu'est venu,le sage Abdelkader,
Des mieux vêtus qu'il soit,et maitre d'entre les deux villes,
Laghouat et Djelfa,ou auprès des peuples frères,
Un Rousseau de Jean-Jacques,échappant de la file....

Tout bien fait ,ce charmant,issu des familles rigides,
D'une grosse tète,certainement,plus que souple et fluide,
Plus léger,sous la plume,et le costume splendide
Qui drapait ce grand Cid,ce missionnaire,ce Druide,

Mais oui,il est sacré,ce prêtre de la culture ,
L'un des seuls qui naissaient,à l'aube d'une liberté
Et songeant à nous mener vers la bonne pâture,
Pour que nous lisions et écrivions,à satiété....

Mais voila qu'il prenait tout un fouet en cuir
En criant gentiment,bien là bas ,tout au fond
Et qu'il nous adviendrait,qu'à nous planquer ou fuir
Parfois auprès du gite,pour se faire tout un pont.....

Et la Dame et sa fille,cette ainée bien gentille
Nous protégeaient de bon gré,sous de tendres sourires;
On y sentait l'odeur,d'une pionnière famille,
Ayant tout le penchant, d’écraser nos pires ....

Med S.Laghouat.

A vous Monsieur Lachkhem Abdelkader....(Rahimahou Allah).
A vous Monsieur Lachkhem Abdelkader....(Rahimahou Allah).

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Hommage.

Repost 0

Publié le 11 Août 2016

Le souvenir d'un homme et d'une période d'exception.

El Hadj Hmida Kada....
Kada,on t'admettait,comme ce fort directeur,
Le seul,ce solide,emplissant,tous les couloirs,
Faisant trembler les vitres,et pointer les heures,
Semer la panique,ou qu'on n'aimait le voir ....
C’était toute une école,qui pesait sur nos tètes,
Amassait nos pensées,pour qu'on soit rectiligne,
Apeurait nos instincts,et nous rendre des moins bêtes,
Assouplir les effets,de nos idées malignes...
Il criait,haut et fort,sous l'écho des toitures,
D'un français en dentelles,que cousaient tous les signes,
Avec un accent typique,propre à tous les durs
Qui ont les pieds sur sol,et les tètes les plus dignes...
C'est quand il surgit,ou comme tombait l'orage
Sur une plaine asséchée,ou ces élèves croulant
Sous la médiocrité,les maux et les dommages ,
Ou que de ses gros souliers,qu'il fonçait à pas lents..
Jeunes bourriques,comme tu es,nullard et paresseux,
Les seuls de tous ces mots,humiliant tout l'ensemble,
Comme tous ces excellents,et ces malchanceux ,
Disait t-elle,cette carrure,qui voyait tout en comble ....
A l’accalmie succédait,les mille et un ordres
Comme dans un ministère,ou un gouvernorat;
De sous les tamaris,nous quittons nos désordres
Pour nous incliner ,vers ce que l'on saura ....
De nos esprits craintifs,et avides à la fois ,
Ou bien que dissipés,nous ces griffons mythiques,
Nous voyons,en Kada,le crédit et la foi,
En cette âme,cette personne,en son tergal antique...
Med.S.Laghouat.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Hommage.

Repost 0

Publié le 6 Août 2016

La Grande troupe " THORAYA" à Alger en 1978 1ére rangée de g. à dr : Si Hadj Ahmida Benaya – Si BenAhmed Kina (ALLAH yarhmou) – Si Hadj Ahmed Hadef (ALLAH yarhmou) – ( le chauffeur ?) – Si Saad Bey Benbouzid – Si Amar Boulefaa (ALLAH yarhmou) 2éme rangée de g. à dr : Si Hadj Bchir Sarout – Si Kaddour Merad (ALLAH yarhmou) * Si Hamia Oubati – Si Hadj Laid Bousaid

La Grande troupe " THORAYA" à Alger en 1978 1ére rangée de g. à dr : Si Hadj Ahmida Benaya – Si BenAhmed Kina (ALLAH yarhmou) – Si Hadj Ahmed Hadef (ALLAH yarhmou) – ( le chauffeur ?) – Si Saad Bey Benbouzid – Si Amar Boulefaa (ALLAH yarhmou) 2éme rangée de g. à dr : Si Hadj Bchir Sarout – Si Kaddour Merad (ALLAH yarhmou) * Si Hamia Oubati – Si Hadj Laid Bousaid

Le groupe ROOTS en 1991; debout de g. à dr. : Cheikh Ali Takhi - M'hamed Gourine - Aissa Moulai  Accroupis : Mustapha Hamdi et Mohamed Benzoubir.

Le groupe ROOTS en 1991; debout de g. à dr. : Cheikh Ali Takhi - M'hamed Gourine - Aissa Moulai Accroupis : Mustapha Hamdi et Mohamed Benzoubir.

De Takhi Cheikh Ali (facebook).

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 3 Août 2016

Voir les commentaires

Rédigé par LAGHOUATI

Repost 1

Publié le 2 Août 2016

Voir les commentaires

Rédigé par LAGHOUATI

Repost 1

Publié le 31 Juillet 2016

محمد هبول يعزي الآغواط في فقدانها الحاج الطيب بن سماعين

Rahimouhou Allah, notre ami Tayeb Bensmain, figure du monde sportif de Laghouat où il trônait impérialement au centre de la défense du Hilal Club de Laghouat (HCL).où nous étions coéquipiers.Grand, rieur, muslim véritable, je lui tenais souvent compagnie en son épicerie du Shettet el Gharbi.Son père Benyoucef, portait le nom de Sidi Ahmed Benyoucef, le Saint Patron de Miliana.Il disait faire partie de ses descendants au même titre que mon autre ami récemment disparu Hadj Tahar Benamar. Et d'ailleurs j'avais demandé à Tayeb de me rejoindre au SC Miliana comme je l'avais fait auparavant pour Abdelkader Benchenati, l'un des plus grands footballeurs que Laghouat ai connus.L'amour de leur ville Laghouat qui les a vus naitre les en empêcha.Lahoum Errahma.Et comme dit une chanson "

"Et moi, je pleure parce que la mort, c'est pas marrant.
Parce que la mort, c'est dégoûtant, parce que la mort, ça te prend tout.
Ça te laisse comme une loque, ça plonge ta vie dans la boue
Et ça te noie et ça te bloque, ça te rend vieux, ça te rend fou
Et moi, je pleure, même que le jour où je mourrai
S'il est encore quelqu'un qui m'aime, je voudrais qu'il vienne pleurer."


Et moi, je pleure...





MOHAMED HEBBOUL

Et moi, je pleure...

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Hommage.

Repost 0

Publié le 28 Juillet 2016

Vivre, c’est parcourir la vie, c’est comme marcher sur du sable. On laisse forcément des traces. Certaines s’effacent, dès le premier souffle du vent, d’autres par contre plus profondes s’incrustent et demeurent dans la mémoire de ceux qui restent. Celles laissées par Hadj Tayeb resteront à jamais graver dans nos souvenirs et la mémoire de ceux qui l’eurent connu. L’homme de bien est parti définitivement, il a rejoint son créateur .Mais il restera présent parce qu’il a su marquer son passage ici bas. Vivre, ce n’est point mourir, c’est mourir en restant…vivant, à travers ses actes, ses actions et à travers ses réalisations. Vivre ce n’est pas seulement rester longtemps vivant, c’est partir en restant. C’est cela la marque des grands hommes ; des hommes grands.
Sa vie était tracée ,comme sa destinée ;une carrière de grand footballeur au sein de l’équipe militante la plus prestigieuse de sa ville et de son pays durant les années noires de son histoire :Le Hillel al Aghouati le club des moudjahidines et des chouhadas .Club interdit de toutes activités par l’occupant avant le déclenchement de la révolution de Novembre 54.Beaucoup de membres rejoignirent l’ALN ,d’autres furent arrêtés et emprisonnés. Il continuera sa carrière sportive au RCL au début des années soixante ou il marqua cette période en compagnie d’autres prestigieux footballeurs de ce cru exceptionnel au grand bonheur de milliers de supporteurs qui se déplaçaient de tous les horizons pour voir ces sportifs de grande exception.
Aujourd’hui Hadj Tayeb s’en est allé ,nous pleurons l’homme de convictions, l’homme pieux, l’homme généreux mais les traces qu’il nous laisse sont autant de sillons à emprunter.Rahimak Allah Hadj Tayeb !Ina lilah wa ina ilayhi radjioune.Sincéres condoléances à toute la famille .

Hadj Tayeb Zaabta rahimahou Allah en compagnie d'amis et anciens sportifs.
Hadj Tayeb Zaabta rahimahou Allah en compagnie d'amis et anciens sportifs.

Hadj Tayeb Zaabta rahimahou Allah en compagnie d'amis et anciens sportifs.

Une carrière sportive en image.
Une carrière sportive en image.
Une carrière sportive en image.
Une carrière sportive en image.
Une carrière sportive en image.
Une carrière sportive en image.

Une carrière sportive en image.

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #DECES-REMERCIEMENTS-CONDOLEANCES

Repost 1

Publié le 26 Juillet 2016

Proverbiale, région de héros et d’érudits emplie de charme et de beauté. Il suffit de vivre Laghouat pour la connaitre …La connaitre pour l’aimer !
Louable a plus d’un titre,millenaire,alliant tradition et modernité.
Affable et généreuse, dans ses ruisseaux se mirent poésies et sagesse du terroir
Glorieusement résistante ;de tous les combats libérateurs, toute, elle était
Hardiment ;ses ancêtres pieux et fiers ont légué la lumière de leur savoir.
Oasis somptueuse, regorgeant de palmeraies, bordées de roseraies, Ô ! Volupté
Unie dans la foi et dans l’effort, non sans honneur, jalonnée de victoires
Acquise au saint Coran, ses minarets invoquant Allah ; vers le ciel dressés.
Tolérante et rassurante, d’un sceau indélébile elle a marqué l’histoire.

Affable et généreuse ,telle est ma ville!
Affable et généreuse ,telle est ma ville!
Affable et généreuse ,telle est ma ville!
Affable et généreuse ,telle est ma ville!
Affable et généreuse ,telle est ma ville!
Affable et généreuse ,telle est ma ville!
Affable et généreuse ,telle est ma ville!
Affable et généreuse ,telle est ma ville!

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0

Publié le 22 Juillet 2016

La rue Diours dans mes lointains souvenirs(Kraa farah).
La rue Diours dans mes lointains souvenirs(Kraa farah).

J' étais bien aussi longue, comme cette rue des Serghines
Et mes belles filles se tournaient, comme pour voir un ange
De ces jeunes à bicyclettes, à l'allure divine,
Ou aux visages incertains et les cheveux en frange ...
C'est moi, cette rue, qui courait, intimiste sous vos pieds;
Mon odeur est la votre, ce dont est votre vie,
Je marche tout le temps et tout se fait par mon biais,
Silencieuse que je suis et mourante en survie...
Jadis, comme j’étais, je respirais à satiété,
Puisque mes palmiers soufflaient derrière les murets
Et mes hommes se courbaient pour me prêter une piété
En me désaltérant de ces eaux qui couraient.....
Je m'endormais, certes, sur un lit aussi calme et long,
Sans trop de bruits et les bâtisseurs déchainés
Et me réveillait très tôt, confiante en allant
Et c'est maintenant que je me trouve enchainée ....
Rien que des bâtisses dans mes jardins empiétés,
Mes seuls poumons qui m'ont été supprimés,
Ou cette nature toute faite qui faisait ma fierté
Et qui sous le béton eut été réprimée .....
Rien qui fasse, comme jadis, sourire mes tournants
Que les courants d'air frais ranimaient de fraicheur,
Ou que l'ombre de ses jeux placides et contournant
Faisait mille fois peindre, comme un tableau de fleurs....
Maintenant, que j'expire de mon dernier soupire
Qui sent le bitume, le ciment et l'insecticide
Et toutes ces villas bâtardes qui ne cessent de surgir,
Partout, où je me suis tracée un peu de vide.....M.S Laghouat.


La rue Diours dans mes lointains souvenirs(Kraa farah).
La rue Diours dans mes lointains souvenirs(Kraa farah).

Voir les commentaires

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0