Le 1er novembre 1954,l'héritage des Chouhadas.

Publié le 30 Octobre 2016

Le 1er novembre 1954,l'héritage des Chouhadas.

Le 1er novembre 1954, un groupe de nationalistes Algériens ont pris leur destin en mains après avoir épuisé toutes les formes de lutte pacifique particulièrement après les massacres commis par le colonisateur en mai 1945. Ces patriotes de la première heure, réunis au sein du Front de libération nationale (FLN), ont donc décidé de déclencher la lutte armée pour recouvrer l’indépendance de l’Algérie colonisée depuis 1830.

Plusieurs années de combat politique ont été nécessaires au peuple Algérien pour se prendre en charge. Du PPA (Parti du peuple algérien) au MTLD (Manifeste pour le triomphe des libertés démocratiques) à l'OS (Organisation spéciale), ces structures donneront naissance au FLN. Ce sont, en effet, des générations entières de militants de la liberté qui ont consenti le sacrifice suprême pour que s’émancipe la Nation Algérienne.

Il y a 62 ans donc, jour pour jour, heure pour heure, des postes de police et des casernes militaires de l’armée coloniale ont été la cible des premières balles de moudjahidine qui avaient décidé que la liberté ne pouvait s’arracher que par l’action armée.

Ces actions simultanées menées dans plusieurs régions d’Algérie se voulaient un acte solennel concocté par neuf militants du PPA/MTLD qui en avaient assez des palabres fratricides entre Messalistes et Centralistes et qui ont fait de l’Unité et de l’Action leur crédo.

Mohammed Boudiaf, Mostefa Ben Boulaïd, Larbi Ben M'hidi, Rabah Bitat, Didouche Mourad et Krim Belkacem, suivis quelques temps plus tard par Hocine Aït Ahmed, Mohamed Khider et Ahmed Ben Bella, aigris par leur expérience au sein de l’Organisation Spéciale (OS), avaient décidé de créer le Comité Révolutionnaire pour l’Unité et l’Action (CRUA) avec un seul objectif ; l’indépendance de l’Algérie. Le 10 octobre 1954 les membres du CRUA fixent la date de l'insurrection au lundi 1er novembre 1954.

Le CRUA devait tout naturellement donner naissance à la glorieuse Révolution menée par un Front de Libération Nationale (FLN) dont l’action et les objectifs ne souffraient d’aucune ambiguïté.

Le premier novembre 1954 a été choisi par les neuf chefs historiques comme date solennelle qui restera dans les mémoires et dans l’histoire. 62 ans plus tard, l’Algérie les célèbre. L’Algérie honore leur mémoire.

Incontestablement, l’idéal de Novembre a nourri des générations entières d’Algériens pendant et après la Guerre de libération nationale. Cette Révolution exemplaire a même inspiré de nombreux peuples frères et amis d’Afrique et d’Asie.

 

Le 1er novembre 1954,l'héritage des Chouhadas.

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Evénements.

Repost 0
Commenter cet article