La rue Diours dans mes lointains souvenirs(Kraa farah).

Publié le 22 Juillet 2016

La rue Diours dans mes lointains souvenirs(Kraa farah).
La rue Diours dans mes lointains souvenirs(Kraa farah).

J' étais bien aussi longue, comme cette rue des Serghines
Et mes belles filles se tournaient, comme pour voir un ange
De ces jeunes à bicyclettes, à l'allure divine,
Ou aux visages incertains et les cheveux en frange ...
C'est moi, cette rue, qui courait, intimiste sous vos pieds;
Mon odeur est la votre, ce dont est votre vie,
Je marche tout le temps et tout se fait par mon biais,
Silencieuse que je suis et mourante en survie...
Jadis, comme j’étais, je respirais à satiété,
Puisque mes palmiers soufflaient derrière les murets
Et mes hommes se courbaient pour me prêter une piété
En me désaltérant de ces eaux qui couraient.....
Je m'endormais, certes, sur un lit aussi calme et long,
Sans trop de bruits et les bâtisseurs déchainés
Et me réveillait très tôt, confiante en allant
Et c'est maintenant que je me trouve enchainée ....
Rien que des bâtisses dans mes jardins empiétés,
Mes seuls poumons qui m'ont été supprimés,
Ou cette nature toute faite qui faisait ma fierté
Et qui sous le béton eut été réprimée .....
Rien qui fasse, comme jadis, sourire mes tournants
Que les courants d'air frais ranimaient de fraicheur,
Ou que l'ombre de ses jeux placides et contournant
Faisait mille fois peindre, comme un tableau de fleurs....
Maintenant, que j'expire de mon dernier soupire
Qui sent le bitume, le ciment et l'insecticide
Et toutes ces villas bâtardes qui ne cessent de surgir,
Partout, où je me suis tracée un peu de vide.....M.S Laghouat.


La rue Diours dans mes lointains souvenirs(Kraa farah).
La rue Diours dans mes lointains souvenirs(Kraa farah).

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0
Commenter cet article

Lazri Noureddine 26/07/2016 14:27

Salemou Aleykoum!
Kraa-Farrah...Kraa-Farrah Rouh we errouwah! C'est ma " Mecque",mon enfance,mon passé, mes 18 ans, ma chere famille,mes amis.....