Ma ville,ma nostalgie!De Hadj A.Djoudi.

Publié le 7 Avril 2016

Ma ville,ma nostalgie!De Hadj A.Djoudi.

Je continue encore à dire que je suis nostalgique de la ville qui m’a vu naître, qui m’a vu grandir. Le théâtre de mes soixante années d’existence, de mes joies et de mes tristesses liées à des événements, à des choses du passé éloigné que nous regrettons. Hélas tombés dans l’oublie mais qui ne quittent plus ma mémoire et de certains j'en reste encore inconsolable aujourd’hui. Cette mélancolie tenace, jusqu’à l’insupportable m’ oblige à me manifester et à exalter le passé glorieux de notre ville martyre. Laghouat ! Ses hommes, ses femmes, son histoire, sa culture.

La ville fière de ses ruelles de ses séguias de ses jardins d’antan. Le charme qui a attiré des rois, des beys, des présidents, des savants, des politiciens nationalistes, des artistes, des musiciens, des peintres, des sportifs de toutes disciplines confondues.

Laghouat l’hospitalière pour ses visiteurs ,qui ne voulaient plus la quitté une fois venus. Ma chère mère disait souvent: « Laghouat ;Easal wili izourha yahsal. » (Laghouat c’est du miel et celui qui la visite l’habitera).

Je n’arrive plus à cacher cette nostalgie ! C’est plus fort que moi lorsque mes souvenirs resurgissent .Aujourd’hui le temps a changé et nos vraies valeurs aussi. Le dégoût, l’impolitesse, la grossièreté, l’insolence, l’ignorance ,l’égoïsme et l’injustice sont la cause de ce stress omniprésent.

Alors, je reste dans mon coin à contempler mes anciennes photos et à sentir un autre parfum qui m’évoque quelque chose d'ancien et d’une période du passé révolu que je regrette.

DJOUDI HADJ ALI BEN BELKACEM

C’est Laghouat que j’aime.
C’est Laghouat que j’aime.
C’est Laghouat que j’aime.
C’est Laghouat que j’aime.

C’est Laghouat que j’aime.

Rabi yarhamhoum inchallah!
Rabi yarhamhoum inchallah!
Rabi yarhamhoum inchallah!
Rabi yarhamhoum inchallah!
Rabi yarhamhoum inchallah!

Rabi yarhamhoum inchallah!

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Nostalgie.

Repost 0
Commenter cet article