Laghouat.

Publié le 15 Décembre 2015

Laghouat.

Cette demoiselle,à la robe blanche et verte et le cou déjà long, qui souriait d'un coin des lèvres mais sans trop parler,ni de se plaindre.... Elle dormait éveillée,de tout son poids sur nos cœurs.Ou quand on revenait d'Alger,à bord de ces Blidéennes,d'un rouge-ocre,empruntant une aussi longue avenue,bordée de platanes,et voila que son cœur émergeait du haut d'un piédestal et que nous,nous tournons vers l'Ouest,en un pan de sa robe qui s’étalait plus loin,jusqu'au Lycée,toujours sans trop de cris,ni de klaxons ,exceptés le ronronnement de l'autocar,impressionnant,et le bruissement de quelques petites foules assez timides,des arbres,des palmiers et des eaux qui murmurent ,au fond,à notre droite...Merdas.

Laghouat.

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0
Commenter cet article