El Cherbet,une boisson rafraîchissante pendant le Ramadhan.

Publié le 29 Juin 2015

El Cherbet,une boisson rafraîchissante pendant le Ramadhan.

La canicule est bien là après les premiers jours d’un Ramadhan tranquille et frais avec des températures ambiantes printanières. C’est le moment idéal pour rêver d’une belle citronnade fraiche faite maison après la rupture du jeun ; des instants privilégiés de la journée. Mais au fait d’où vient l’origine de cette boisson rafraichissante ?

El charbât, cherbet شربات désigne une « boisson rafraîchissante, qui se compose (à l’origine) de citron, de sucre, d’ambre et d’eau. »

le mot est issu du turc serbet, lui-même dérivé de l’arabe mashrubat, qui désigne les « boissons, et consommations en tous genres »; il peut encore être tiré du mot arabe sharabat signifiant doses, potions, et qui proviendrait de shariba voulant dire « boire, s’abreuver.. »

A l’origine, les premières consommations de cette « eau sucrée » étaient désignées par les mots : shurba et ‘achriba, et représentaient des jus et des extraits de fruits de concentration variable. Ces derniers furent administrés (par les musulmans), dès le moyen-âge aux malades pour soigner divers maux allant de la perte d’appétit à la fièvre. Ces sirops épais composés d’eau parfumée et de sucre réduits à faible ébullition sont allongés à l’eau chaude ou tiède avant d’être consommés par les p
atients.

Par ailleurs, c’est au IXe siècle que El charbât (la boisson) fut composée par les musulmans, pour compenser les interdits concernant la consommation d’alcool; et dès le XI e siècle apparaissent des « Livres des Sorbets » dans l’Espagne musulmane. On y trouve des pâtes fermentées, des confitures sèches et des poudres. Les sorbets sont désignés par différents termes, tous composés du radical sh-r-b-, signifiant boire

Les sharibat-s quant à eux sont des boissons fluides, des jus de fruits refroidis dans des jarres de terre avec de la glace ramenée de la montagne et pilée pour obtenir un effet de neige. Ils sont servis dans des coupes de verre. Nous avons donc une dichotomie sirop-chaud et sorbet-froid. D’ailleurs, le mot sherbet est enregistrée dans le dictionnaire de l’académie française en 1789 avec la définition suivante : « on donne ce nom à des liqueurs que l’on destine à être convertis en glaces », car en Europe il désigne les sorbets. Inversement, en Afrique du nord et plus précisément en Algérie, le mot désigne une boisson rafraîchissante et sucrée ressemblant plutôt à une citronnade frappé, et dont la consommation demeure très prisé pendant le mois sacré du ramadan.

Au delà de cette différence, toutes ces préparations sont réalisées avec des fleurs, des fruits, des herbes et des épices et font partie de la pharmacopée musulmane avant de gagner les livres de cuisine avec le statut de gourmandise particulièrement délectable. Saha ftourkoum!Bonne dégu
station!

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Art et culture.

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Aissa ZIGHEM 01/07/2015 15:05

Bonjour cher frère et ami , aujourd'hui , tiraillé par une soif inextinguible j'ai décidé de m'offrir à moi et à ma famille une bonne citronnade mais qu'elle fut ma surprise en découvrant son nouveau prix qui est 400.00 DA au lieu des 300.00 DA d'il y a peu , décidément "le vautour attend toujours" comme disait Chase dans un titre de ses fameux bouquins d'antan . Allez je t'ai assez embêté avec cette histoire de citronnade pour ne pas en faire une polémique. Saha f'tourek Hadj Ahmed.

H'med B. 01/07/2015 21:07

Bonsoir à ce prix là,c'est fou!Ici,elle n'ont pas encore bouger,le prix est à trois cents.Oui les vautours se sont bien installés!Dommage!Saha ftourek!

H'med B. 01/07/2015 21:07

Bonsoir à ce prix là,c'est fou!Ici,elle n'ont pas encore bouger,le prix est à trois cents.Oui les vautours se sont bien installés!Dommage!Saha ftourek!

Aissa ZIGHEM 30/06/2015 20:21

Salam petit frère , OK pour une bonne citronnade par ces journées ramadanesques mais est-ce-que ces rapaces (pas tous Dieu merci) de marchands de légumes nous le permettent avec le prix astronomique du citron à 300.00 DA surtout quand la famille est nombreuse ? saha ftourek Hadj H'med .

H'med B. 01/07/2015 04:13

Bonsoir !Absolument khouya Aissa ,par les temps qui courent,les prix tirent vers le haut et cela n'est point normal en ce mois sacré .Rabi yehdi tous ces marchands sans scrupules qui gâchent ce qui devrait être une grande fête de la piété et du partage de tous les musulmans,hélas!Rabi ikoun fi aoun al djamie inchallah!Saha shourek!