Bravo, et encore Bravo!(Message de félicitations de Si Med Heboul

Publié le 5 Mai 2015

Si Mohamed Heboul.
Si Mohamed Heboul.

Un message de félicitations de notre illustre et talentueux footballeur laghouati d'ailleurs ;Si Med Heboul, une figure historique célèbre du football de la cité de Sidi El Hadj Aissa qui a marqué de son empreinte l'histoire de ce sport aux heures les plus graves du pays;c'était le temps ou mettre sur son dos le maillot de son club,c'était hissé l'emblème national devant les forces colonisatrices.Avec ses compagnons du Hillel al aghouati ,ils furent les précurseurs de la lutte et de la liberté ils firent naître l'espoir partout ou ils jouèrent.Merci grand frère!Hafidak Allah Si Med ! gloires à tous les martyres !

"Bonjour Si HMED
Toutes mes félicitations à nos jeunes de l'Itihad pour leur accession en division supérieure et l'espoir d'aller encore plus haut comme le firent leurs devanciers. Et ainsi sortir notre ville d'un oubli qui n'a que trop duré.
Comme Dr Ahmed Benhaouache et ses compagnons de là-haut doivent être contents car nos jeunes leur ont prouvé que les gens ne meurent pas quand on les enterre mais qu'ils meurent quand on les oublie..
."

Et justement pour faire sourire en son paradis notre ami Dr Ahmed Benhaouache,je te fais parvenir cette anecdote footballistique d'un autre ami disparu :

A la mémoire d'un ami disparu....

Anecdote

Vers la fin des années 5O, MILIANA se déplaça à OUED-EL-ALLEUG pour y disputer un match de foot-ball dans le cadre de la 2ie division, Ligue du Centre, contre l'équipe locale. A l'époque, en ouverture du match de l'équipe première, se jouait une rencontre entre les équipes "réserves" où on puisait les remplaçants de l'équipe fanion.Tout au long de la ligne de touche du terrain les spectateurs s'égosillaient à encourager leurs joueurs et se trouvaient parmi ces fans, de belles dames européennes aux robes blanches avec larges chapeaux à grands bords, filles et femmes de colons d'OUED-EL-ALLEUG, région agricole. Un de nos joueurs, Zazac., artiste touche à tout : musique, peinture, photo, fit ce qu'on appelait à l'époque une "touche" d'avec une de ces dames (une "touche": lier conversation avec la gente féminine et donc faire preuve de hardiesse et de charmes).Ca se passe donc pendant le match précédant la rencontre vedette.

Et nous entrames en jeu....

Au cours de cette empoignade, notre ami Zazac. conduisait le ballon au sol avec des adversaires aux trousses et nous autres en appui. C'était le long de la ligne de touche où étaient assises nos dames aux belles toilettes. Tout d'un coup, Zazac stoppa son ballon. Tout le monde s'arrêta de courir, de jouer, croyant à un coup de sifflet de l'arbitre.

Zazac alla alors d'un pas mesuré, sans se presser vers une dame, sa 'touche", et lui fit une révérence digne des Rois de France et de Navarre, révérence très basse, le bras droit exécutant une parabole des plus gracieuses, pied droit largement échancré vers l'arrière. D'Artagnan le mousquetaire n'aurait pas mieux fait....surtout en short et souliers de foot.

Il n'y manqua que le baise-main....

Ses salutations terminées, Zazac reprit la possession de son ballon comme de si rien n'était et adversaires, coéquipiers, arbitres, impreignés de la galanterie de notre ami, terminames la partie en loyaux sportifs et même le match n'eut ni vaincu ni vainqueur..

Zazac, que j'appelais Zaczac, avait aussi inventé un geste technique en foot-ball : mettre au sol. une balle aérienne à l'aide de son popotin (il préférait ce mot à celui de derrière ou toute autre qualification...

Mémo
rable Artiste.

Adieu l'ami.

Rédigé par HMED B.

Publié dans #Hommage.

Repost 1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article